Fermer le menu

QuickTime, 20 ans de vidéo numérique

Nonoche | | 11:00 |  79

logos quicktimeLe 2 décembre 1991, Apple donnait au monde la première version de QuickTime, qui déclencha une véritable révolution technologique. À l'heure où la vidéo numérique a totalement supplanté l'analogique, il est plus que temps de rendre à César ce qui lui revient de plein droit.

On l'imagine peut-être avec difficulté, mais sans QuickTime, nous n'aurions pas la Télévision Numérique Terrestre ni le Blu-Ray dans chaque foyer, tels que nous les connaissons aujourd'hui.

Le numérique présente nombre d'avantages sur l'analogique, puisqu'il permet la copie à l'identique de tout signal sans la moindre dégradation, et l'ouvre aux capacités des mathématiques, permettant son traitement à l'aide de nombre d'algorithmes, de la Transformée Rapide de Fourier jusqu'aux ondelettes. Un signal analogique, une fois numérisé, peut subir toute une panoplie d'effets, mais il est également possible de n'utiliser qu'une bande passante considérablement réduite grâce à la compression numérique. Ainsi, le passage des chaînes de télévision du hertzien analogique au hertzien numérique a permis de multiplier le nombre de canaux, autrefois limité à six en France. Autre avantage, le numérique a permis d'obtenir des arrêts sur image parfaitement statiques.

Cot-cot-codec

Si le son et les images numériques ont bénéficié depuis longtemps de systèmes de compression-décompression (co-dec), avec QuickTime est arrivé l'avènement de la compression temporelle en plus de la compression spatiale.

Commençons par expliciter le principe de compression spatiale, qui vaut pour les images fixes. Si l'on prend le cas du GIF par exemple, ce format utilise l'algorithme de compression spatiale (c'est à dire dans une surface donnée) de Lempel–Ziv–Welch (LZW), qui résume les pixels identiques successifs au sein d'une même image. Le JPEG quant à lui exploite la manière dont l'œil humain perçoit les images, en mettant l'accent sur les grandes variations de chrominance et de luminance, la compression ayant lieu sur les détails moins perceptibles (nous percevons par exemple la lumière bleue moins bien que la rouge et la verte, notre rétine étant tapissée de moins de photorécepteurs dédiés au bleu, il est donc inutile de stocker la couche bleue à définition égale des deux autres. On perçoit particulièrement cette variation dans les images fortement compressées sur les contours des objets placés sur un fond bleu).

Le format MJPEG, utilisé par les premières caméras numériques, n'est en réalité qu'une succession d'images compressées en JPEG indépendamment les unes des autres. QuickTime ajoutera la compression temporelle à cette compression spatiale : les codecs réduisent les redondances et similitudes graphiques non seulement au sein d'une même image, mais également d'une image à l'autre, une technique particulièrement appropriée pour la vidéo dans un même plan-séquence, puisque le principe même de l'illusion de l'animation, basé sur la persistance rétinienne, repose sur les similitudes et différences d'une image à l'autre. Pour conserver une référence de base de qualité et éviter les dégradations trop importantes sur la durée, des images-clés (c'est à dire indépendantes des images qui les précèdent) sont insérées régulièrement, et forcées aux changements de plans (le GIF animé exploite également la compression temporelle, sans toutefois permettre de synchronisation avec une bande sonore ou une contrainte de lecture en temps réel).

Get QuickTime

Cette compression a été cruciale en 1991, puisque non seulement les supports de stockage étaient autrement plus limités qu'aujourd'hui, mais d'autre part toute la chaîne de la transmission de données était autrement plus restreinte également. En somme, si la vidéo numérique n'avait pas été compressée, il aurait été non seulement impossible de la stocker, mais également de la lire. La compression numérique permettait de ne transmettre que la "recette" de la vidéo, à charge du processeur de la reconstituer en temps réel.

Mais précisément, dans les années 90 les processeurs étaient foncièrement plus limités qu'aujourd'hui, il fallait donc trouver un difficile équilibre entre le flot de données qu'un processeur pouvait traiter en temps réel, et ses capacités à reconstruire chaque image. L'ancêtre de QuickTime s'appuyait d'ailleurs sur une architecture matérielle dédiée : nommée QuickScan, elle exigeait la présence d'une puce graphique dédiée pour permettre aux premiers Mac d'afficher de la vidéo fluide à la fin des années 80. Créé par l'ingénieur Steve Perlman chez Apple, le projet est resté en dormance jusqu'à ce que le Mac devienne assez puissant pour permettre les mêmes performances intégralement de manière logicielle (Perlman a depuis fondé la société OnLive qui permet de "streamer" les images de jeux vidéo en temps réel par Internet, et qui s'appuie donc lourdement sur les progrès en matière de vidéo numérique, lire Tous les jeux sur Mac).

Les premières versions de QuickTime intégraient donc une quantité de codecs différents, qui étaient chacun spécialisés pour un type d'image ou d'animation donné, afin de proposer en fonction une compression plus efficace. Si QuickTime n'était pas le premier système permettant d'afficher de la vidéo numérique sur ordinateur, la véritable révolution qu'il a introduite c'est de permettre l'affichage de vidéo numérique, de n'importe quel type, sur l'ordinateur de monsieur tout le monde.

Catégorie : 
Tags : 

Les derniers dossiers

79 Commentaires

avatar PowerGlove 07/12/2011 - 19:02

@nonoche
Comme tu trouvais que je manquais d'argument sur mes critques sur ton article, n'hesite pas a me dire si tu en as assez ou si tu en veux encore?

avatar MarcoAix 07/12/2011 - 19:07

Bon alors je m'absente 5 minutes et vous ne pouvez pas vous empêcher de vous disputer... pffff
Yark, il semble y avoir un pb sur le support du QTVR :
http://www.graphisoft.com/support/archicad/downloads/ac13/QTVR.html
ou recherche Google ;-)

avatar Nonoche 07/12/2011 - 19:46

@ PowerGlove : TL;DR, j'ai dû arrêter après ta diatribe sur Flash Server et le codec spark, pas possible de me remettre du fou-rire.

avatar PowerGlove 07/12/2011 - 20:09

@nonoche
Un peu comme moi en lisant ton article... En même temps je ne t'en veux pas... il vaux mieux continuer a ne pas lire les critiques dans ton cas, car c'est visiblement difficile pour toi de les accepter...
Au fait, je voulais te féliciter pour ta performance, parce que ecrire un article sur Quicktime et ne pas ecrire une ligne sur le Prores, c'est du lourd... tu nous fait 1 page sur le mpeg4 ou le vcd qui n'ont rien a voir ou pas grand choses avec Quicktime et rien sur le codec (prores) qui conforte la position dominante de quicktime dans le broadcast...
Meme chose sur Quicktime streaming server ou QuickTime Broadcaster,

avatar Lemmings 07/12/2011 - 21:14

@nonoche : entre ta répartie digne d'un gamin et la non acceptation d'arguments bien exprimés... Et c'est nous les rageux ? :D

@PowerGlove : merci ;)

avatar PowerGlove 07/12/2011 - 18:56

«Et là encore, c'est avec le soutien de l'iPhone et de l'iPad que celui-ci finira par bouter Flash hors du mobile»

On sous-estime vachement la puissance de l’iphone et de l’ipad... Je vois bien un petit drapeau avec une pomme dessus qui flotte derrière toi quand tu lis cette phrase à haute voix avec une petite musique héroïque en fond, tout ça lu dans un beau player quicktime...

«Grâce au soutien de l'accélération matérielle, fournie par des puces dédiées au seul décodage/encodage du MPEG-4, ce couple bénéficie d'une véritable hégémonie partout ailleurs d'un bout à l'autre de la chaîne de production et de distribution » tu aurais dut ajouté «diabolique» après hégémonie... haaha, on y revient a cette maudite accélération materiel...

«nouvelle révolution Apple dans le salon» une de plus, il sont vraiment géniaux chez apple... a quoi reconnait ton un vrai fanboy? au nombre de fois ou il ecrit révolution dans un article sur un produit apple... ton article fait 3 pages et tu nous a écrit 7 fois révolutions qui ne vienne bien sur, que de la pomme...

«Ça n'est qu'en 1993 avec le format Video-CD que la vidéo numérique s'émancipera des ordinateurs, du moins pour le grand public.»
C’est la DVD qui a popularisé le video grand public... pas le vcd ni le lasedisc...... tu as vécu dans quel pays.. Parce que le vcd et même le laserdisc n’ont connu un succès de masse qu’en asie... même au us c’est la vhs le support majeur en 1998 un support analogique... C’est le dvd qui va changer la donne...

avatar PowerGlove 07/12/2011 - 18:55

Avid et truevision ont utiliser le mac pour vendre leurs produits moins cher et en plus grande quantité contrairement aux idées reçu sur le coté élitiste d’avid, mais ils n’ont jamais voulu être dépendant d’apple. Avid à d’ailleurs failli couper les ponts avec apple à la sortie de Final cut pro. Les premières solutions semi grand public était sur pc, basé sur du hardware Truevision et Pinnacle, et d’autres... pas avec quicktime. C’est la sortie de l’imac dv qui va changer la donne.

Ton article confond en permanence l’apport grand public et l’apport pro de quicktime...

« Plus souple, plus direct, et mettant un terme au dérushage, le montage numérique démultipliait les capacités et la productivité des monteurs professionnels.
Depuis quand le dérushage n’existe plus ?????? c’est marrant je suis sur final cut pro 7, en numerique, et je viens de passer ma journée a dérusher un sujet... ho mais que je suis bête, plus besoin de dérusher.... quicktime est là...Tu ne sais pas de quoi tu parle...

« créèrent Final Cut, plus orienté pour les professionnels que son prédécesseur.»
Final cut n’était pas plus orienté pro que première, c’est du marketing.... et du discours partisant de quelqu’un qui ne sais pas de quoi il parle. Mes première piges, je l’ai ai faite sur première 4.2 monté sur un pc avec une carte Targa 1000 pro... ca tournais en avi et c’était très stable... Bcp de boite tournaient à l’époque sur Première. Final cut était un peu meilleur et moins cher, mais surtout c’était un produit Apple... et qu’apple venait de récupérer le génie du marketing qu’était Steeve jobs...

«Au fil des versions et des ans, Apple signe divers accords pour inclure les meilleurs codecs du moment dans QuickTime : CinePak, Sorenson, et H.264 se succèdent, améliorant le rapport qualité/compression à mesure que les processeurs deviennent plus véloces. En 1994, le LC 630 devient le premier Mac ....»

On passe du h264 à 1994.... oups...

avatar PowerGlove 07/12/2011 - 18:55

De même sur ton chapitre sur les cd-rom. Pour lire des vcd, il fallait une carte au début des années 90.... Tu nous montre un lecteur de cd-rom apple et tu nous explique qu’il pouvais lire des photos cd.....
Quel rapport avec la video et quicktime. Il n’y a aucune structure dans ton article, tu mélange tout.... c’est le principe même de la désinformation par la sur-information... on dirait un discours de Lefebvre...

« Malgré les limites manifestes des premières vidéos tirant parti de QuickTime, la vidéo numérique a très vite montré son indiscutable supériorité face à l'analogique pour le montage professionnel. De fait, la société AVID permettait dès 1988 de monter de la vidéo à partir d'un Macintosh II, grâce au montage non linéaire en ligne»
Cette citation est typique du mélange des genres tu parle de la supériorité du numérique et ensuite tu nous parle du premier avid qui n’était qu’un pupitre de commande amélioré et qui donc faisait encore de la video analogique... C’est un peu le bordel... je te parle même pas du passage sur le laserdisc....

« À mesure de l'augmentation des capacités matérielles, d'abord à l'aide de cartes accélératrices dédiées hors de prix, la vidéo numérique a remplacé peu à peu l'analogique, pour finir par le faire totalement disparaître.»
D’abord à l’aide de «cartes accélératrices dédiées hors de prix» .... d’une ça existe toujours les cartes accélératrices, et pendant plus de 10 ans il n’y avait que ca... et de deux hors de prix cela ne veux rien dire... Le prix n’était pas grand public, mais il était facile a amortir et cela à certainement plus contribué a la vidéo aujourd’hui que quicktime... mais c’est tjrs de bon ton de critiqué de façon arbitraire ce que l’on ne peux pas s’offrir...

avatar PowerGlove 07/12/2011 - 18:54

Pour en remettre une grosse couche:

Dans la première partie de ton article, tu parle de l’analogique et du numérique, et nous explique que sans sans quicktime la TNT et le blueray n’existerait pas sous sa forme actuel. Moi je dis que c’est des conneries.... ensuite tu fait un exposé sur le bienfait du numérique et de la video, comme si il y avait un lien entre la video numérique et quicktime. Bientôt on va lire que c’est Apple qui a inventé les maths....
Ensuite que quicktime à amener la compression temporelle dans l’informatique, ce qui est faux.
Apple n’a fait qu'intégrer les codecs inventés par d’autre dans sa platforme. Oui je sais tu en repalre après et bien c’est justement ce que je te reproche... ton article c’est le bordel...

Que quicktime ai mis en avant la video grand public dans les année 80 c’est sur, mais ils n’étaient pas les seul, loin de la...
Et la on parle de la video grand public, c’est a dire des cdrom interactifs et autre truc indigeste qui aujourd’hui n’existe plus.
Personne dans le grand public ne s'intéresse à la video dans les année 90...
La video informatique de qualité dans les années 90 n’avais pas besoin de quicktime mais de hardware pro.
Donc quand tu dis «la véritable révolution qu'il a introduite c'est de permettre l'affichage de vidéo numérique, de n'importe quel type, sur l'ordinateur de monsieur tout le monde.»
C’est simplement faux... il faut du hardware pour décoder de la video de qualité.... Même pour le grand public...du Mpeg1 ou plus récemment un dvd video «mpeg2» avait besoin d’une puce hardware de décompression pour se lire.

avatar PowerGlove 07/12/2011 - 18:53

@nonoche
Pour moi mais je ne suis pas aussi bien renseigner que toi, c'est la sortie en 2005 de flash media server qui permettait de diffuser le codec spark de sorenson quasi-gratuitement qui est à l'origine du choix de youtube... et c'est le prix de Quicktime streaming server qui est responsable de l'echec de quicktime sur le net... mais si tu as une référence autre que toi qui dit le contraire, ça m'intéresse. De toute façon ton article ne fait pas la moindre crtique de quicktime et ne parle pas de tout els pretard et probleme qu'il y a eu sur les différente version... tu refait l'histoire a ta maniere et de facon totalement partial, et en plus si on est pas d'accord ca te vexe....

avatar Nonoche 07/12/2011 - 18:23

@ Yark : je t'ai donné une réponse. Si tu veux régler ton problème sans rien changer, ça va être plus difficile par contre (et à priori tu peux intégrer du flash dans iWeb/mobileme sans problème, demande à Google)

avatar YARK 07/12/2011 - 18:13

euh, mon QTVR ?

Pas de réponse. Donc, j'en conclue qu'en l'état, on peut dire que Quicktime - à l'heure actuelle - NE LE GÈRE PLUS.

Bon, je vous laisse vous entretuer ;-)

avatar Nonoche 07/12/2011 - 18:09

@ PowerGlove : oh oui, calme-moi grand fou, explique-moi encore comme YouTube doit sa fondation à la gratuité de Flash Server, et la vraie histoire de la vidéo… Le pire c'est que tu m'accuse de désinformation, que tu dis des bêtises grosses comme toi, et que tu t'entêtes dans l'arrogance…

avatar PowerGlove 07/12/2011 - 18:06

@nonoche
Comme tu as besoin de l'ouvrir en permanence sur les critiques que l'on peux faire sur ton article, on va te calmer un peu, enfin, pas sur...

avatar Nonoche 07/12/2011 - 17:07

@ PowerGlove : ton sens de la nuance a résolument un problème.

avatar PowerGlove 07/12/2011 - 16:56

@nonoche
Ton article est parfait, le plan est impecable, c'est très clair, quicktime est une "revolution" et toi tu es le meilleur.
Merci a toi...

avatar Nonoche 07/12/2011 - 16:37

@ pioum : il y a une bonne rétrospective ici :
http://www.reghardware.com/2011/12/02/apple_quicktime_multimedia_software_turns_20/

avatar pioum 07/12/2011 - 16:03

et nonoche si on veut en savoir plus, tu conseilles un site?

avatar Nonoche 07/12/2011 - 15:56

avoir un plus petit zizi qu'un enfant de 12 ans, check :¬)

avatar Lemmings 07/12/2011 - 15:24

Réagir comme un enfant de 12 ans, check... :)

avatar Nonoche 07/12/2011 - 14:57

@ Lemmings : ça me fait en effet plaisir :¬)

avatar Lemmings 07/12/2011 - 14:52

@nonoche : bravo c'était pas le but de ma remarque... Mais si ça te fais plaisir de jouer à celui qui a la plus grosse... C'est un peu dommage de réagir ainsi.

avatar Nonoche 07/12/2011 - 14:26

@ Lemmings : bataille, moi ça fait 25, avec un savoir-faire professionnel reconnu à l'international et quelques distinctions honorifiques à la clé :¬)

Le terme désinformation a été utilisé par PowerGlove, c'est à lui que je répondais sur ce terme.

Quant à toi, tu m'as reproché d'occulter le MPEG, ce que je n'ai pas fait, et tu as prétendu qu'il avait l'antériorité sur QuickTime, ce qui est également faux. Voilà au moins deux reproches de ta part qui sont infondés.

Concernant mon plan, il respecte la chronologie au sein de chaque thématique (mulimédia, montage pro, web, formats industriels). Tu as bien le droit de trouver ça indigeste, je ne prétends pas à la perfection. Mais de là à dire que cela brosse un tableau disproportionné des choses, cela me semble éhontément exagéré, d'autant que tes autres reproches sont tombés à plat.

avatar Lemmings 07/12/2011 - 14:13

@nonoche : tu n'a aucune idée de mon parcours ou de mes connaissances dans le domaine. Je n'essaye en rien de me "faire mousser" je m'en moque éperdument j'ai rien à y gagner. Donc tu éviteras de mettre en questions ma légitimé et mes capacités alors que j'ai une expérience dans ce domaine depuis plus de 20 ans. Merci.

ps : j'ai même réalisé un des outils les plus populaire de l'époque pour créer ses DivX sous windows : le Rippack. Mais bon, tu as raison, j'y connais rien...

Contrairement à toi j'ai jamais remis en question tes connaissances sur le domaine. Juste sur quelques détails de l'article. Si on pouvait en rester à une discussion ouverte et cordiale ça serait un plus. Se braquer et insulter l'autre n'a jamais grandi qui que ce soit.

Enfin j'ai jamais parlé de désinformation, juste d'une orientation que tu as justifiée par la suite. J'ai argumenté et fait aucune attaque en règle sans fondement. Merci de ne pas confondre tout le monde.

avatar Orus 07/12/2011 - 13:59

QuickTime, 20 ans d'immobilisme et de non-sens.

Pages