Fermer le menu

Thunderbolt : à quoi bon ?

Nonoche | | 17:55 |  58

C'est la grande nouveauté des derniers MacBook Pro. Avec Thunderbolt, Apple se lance une fois de plus dans la promotion d'une nouvelle connectique. Par le passé, la société californienne a joué un rôle déterminant dans la conception du FireWire et a grandement participé à l'éclosion de l'USB. Qu'est-ce que Thunderbolt ? Pouquoi Apple s'est lancée dans une telle aventure ? Explications…

Thunderbolt est la fusion entre DisplayPort et PCI-Express. Il permet de connecter jusqu'à sept appareils en série (dont deux écrans haute résolution), à 10 Gbps et avec une latence record de 8 nanosecondes jusqu'au bout de la chaîne. À noter que le moniteur intégré des MacBook Pro est connecté sur le bus Thunderbolt, ce qui fait qu'un seul moniteur externe pourra être supporté en HD. Il devrait être possible d'utiliser des concentrateurs (hubs) Thunderbolt, comme c'est également possible avec le PCI-express et le DisplayPort. Les deux protocoles transitent en multiplex sur un seul et même câble.

skitched

La connectique reprend celle du mini DisplayPort, permettant ainsi de brancher directement les écrans supportant ce standard sans autre forme de procès. Cette pleine compatibilité fait de Thunderbolt le successeur de facto de mini DisplayPort dans tous les Mac à venir, comme c'est déjà le cas dans les MacBook Pro.

Rappelons que c'est Apple qui a mis au point cette version miniature du DisplayPort et que celle-ci a été ajoutée par la suite au standard. Mini DisplayPort a été depuis exploité par d'autres fabricants tels que Toshiba, AMD, HP ou encore Dell. Le mini DisplayPort permet de faire transiter le son depuis avril 2010, et Thunderbolt hérite également de cette fonction : ainsi le standard permet-il de faire transiter les données, la vidéo numérique, le son, et 10 watts d'alimentation à travers un seul câble. À noter, qu'il sera simple et économique de fabriquer des adaptateurs Thunderbolt pour le FireWire, l'eSATA, l'USB ou encore le Gigabit Ethernet, grâce à la compatibilité avec le PCI-Express.

Des capacités qui rappellent celles de l'Apple Display Connector, une modification du standard DVI qui permettait avec un seul câble de faire transiter la vidéo numérique, le son, les données (via le protocole USB) et une alimentation de 100 watts. L'alimentation de l'ADC est devenue insuffisante pour les moniteurs les plus gourmands, et l'absence de matériel compatible à cette norme a mis fin à l'expérience. Apple a tiré les leçons de cet échec avec mini DisplayPort (en offrant tout d'abord la licence gracieusement avant qu'elle ne soit intégrée au standard DisplayPort), puis avec Thunderbolt. Les 10 watts transmis par Thunderbolt ne suffiront pas pour alimenter plus qu'un moniteur, toutefois ils permettront d'alimenter les disques qui y seront raccordés. À titre de comparaison, le FireWire délivre 7 watts, l'USB 2 2,5 watts (5,5 watts dans l'implémentation d'Apple), et l'USB 3 4,5 watts.

skitched

Thunderbolt a commencé sa carrière chez Intel sous le nom de Light Peak, et en utilisant plutôt la fibre optique. Intel a présenté des prototypes qui fonctionnaient sur des connecteurs USB, et a annoncé son désir de collaborer avec l'USB Implementers Forum (USB-IF) pour utiliser cette connectique, proposition déclinée par le consortium. Et pour cause, Thunderbolt pourrait bien faire de l'ombre à l'USB 3. L'implémentation actuelle de Thunderbolt se base toujours sur les bons vieux câbles en cuivre, ce qui ne l'empêche pas d'atteindre les 10 Gbps en simultanée (full duplex) sur l'entrée comme la sortie. Le tout se fera sans embouteillages, la vidéo HD aura un débit garanti, le débit de données quant à lui sera réparti entre les différents périphériques faisant appel au bus PCI.

Apple%20-%20Thunderbolt%C2%A0%3A%20La%20nouvelle%20g%C3%A9n%C3%A9ration%20de%20technologie%20d%27E%2FS%20%C3%A0%20grande%20vitesse.

En revanche, cette version électrique de Thunderbolt limite la longueur des câbles à 3 mètres, une limitation qui n'aura plus cours avec de la fibre optique (elle fonctionnera jusqu'à 100 mètres). La version optique de Thunderbolt est sans doute celle appelée à prendre le relais à l'avenir, Intel prédisant que le procédé permettra d'obtenir 100 Gbps dans la décennie à venir. L'inconvénient de la fibre optique en revanche c'est qu'elle ne permet pas de transmettre une alimentation (bien que l'implémentation d'Intel intègre une gaine métallique, et qu'Apple ait également déposé des brevets dans ce sens). À noter que la conversion électrique/optique sera intégrée au sein même du câble, les connecteurs actuels des nouveaux MacBook Pro seront donc compatibles. Intel escompte cependant qu'à terme la connectique elle-même soit optique.

La large bande passante de Thunderbolt pourrait lui ouvrir nombre d'applications encore inédites. On pourrait ainsi envisager un moniteur qui inclut une carte vidéo plus puissante, ou même un disque dur, le tout relié à un MacBook Pro par un seul câble. Le MacBook Pro pourrait se transformer en station de travail en raccordant simplement des disques RAID et un écran HD, répondant aux exigences de la vidéo professionnelle. La possibilité de chaîner les périphériques devrait amoindrir les enchevêtrements de câbles, qui plus est sachant qu'un câble permet de transmettre donnés, images, son et alimentation, et il suffira de brancher son portable à une connexion en série déjà faite pour que tous les périphériques s'y raccordent en un seul branchement. Voilà qui rappellera des souvenirs aux utilisateurs de disques SCSI.

Le SCSI, son bouchon, et ses branchements en série (image : ghbrett)

Apple pourrait peser de tout son poids pour imposer Thunderbolt en intégrant un connecteur à son iPad, ce qui permettrait de brancher simplement l'appareil sur tout moniteur compatible. Cependant pour l'heure aucun appareil iOS n'intègre de bus PCI, et le standard du connecteur Dock n'est pas près de disparaître eu égard au nombre de périphériques compatibles. Les choses se présentent assez bien pour Thunderbolt pour l'heure, puisque Promise et LaCie a déjà fait des annonces de produits compatibles.

Malgré son côté avant-gardiste, Thunderbolt soulève toutefois des questions sur le plan de la sécurité. À l'inverse de l'USB qui suit un schéma maître-esclave (le maître a un accès complet à l'esclave, mais l'esclave n'a pas d'accès au maître), Thunderbolt accorde une confiance totale aux périphériques qui s'y connectent, à l'image du FireWire. Il serait ainsi hypothétiquement possible, avec un accès physique à une machine, d'en aspirer tout le contenu. Mais le revers de cette médaille en fait également un avantage puisqu'il est ainsi possible d'utiliser le mode disque cible (Target Disk Mode) à travers Thunderbolt comme c'était déjà le cas avec FireWire. Cette capacité devrait théoriquement permettre de démarrer à partir d'un disque branché sur le port Thunderbolt, bien que selon Andy Ihnatko cette fonction ne soit pas encore disponible. D'autre part, le protocole PCI-Express ouvre un accès de bas niveau aux ressources de la machine (le bus PCI exige un accès illimité à la mémoire), ce qui pourrait également être susceptible de poser problème.

Si cette technologie semble prometteuse sur le papier, encore faudra-t-il convaincre le reste de l'industrie de suivre. Alors que l'USB 3.0 est en pleine phase de décollage, les annonces de soutien de Thunderbolt se comptent sur les doigts d'une main. Pour l'heure, seuls les fabricants de solutions de stockage regardent avec intérêt cette technologie. Les fabricants de cartes mères sont pour leur part restés silencieux sur la question. De son côté, AMD enterre à moitié Thunderbolt estimant qu'elle ne se distingue pas suffisamment des technologies existantes (lire : AMD ne croit pas en Thunderbolt).

Catégorie : 
Tags : 

58 Commentaires

avatar toucan39 07/03/2011 - 02:00

torxxl [01/03/2011 19:41]
ben le FireWire n'a jamais percé en dehors de Mac, voila la suite.
A force d'être mégalo, en plus d'être chère, on vous fourge des trucs que personne utilise et qui seront hors de prix.
Apple est au depart d' USB, de FireWire, de Wifi c'est Airport.
Tunderbolt a ete fait en colabiration avec Intel.

FireWire a ete fait avec Sony, chez Sony c'est eLink, Autrement c'est IEI14xxx

Je n' jamais achete un perif USB, Camera, Disque dur externe, si je peux trouver FireWire.
De la meme facon aucun perif non compatible Mac OSX meme avant d' acheter mon premier MAC..

Par exemple imprimante Windows.

Comme ca dans ma poubelle il y a iniquement les PC sous Windows, les imprimantes serie et // :-)

Bonjour

J'ai des perif FireWire 400 et 800 avec les cables adapte

avatar sams 03/03/2011 - 12:29

Très bon papier.

avatar Layonel9900 02/03/2011 - 17:56

Personnellement, je très content que cette connectique soit proposé sur ces nouveaux MBP et j’espère qu’il en sera de même pour les Imac et les mac pro.

Maintenant je ne pense pas que cette connectique est là pour concurrencer l’USB 3 qui est amplement suffisant pour un usage domestique, mais bien pour remplacer le firewire 800 (qui est déjà une merveille) mais plus pour un usage professionnel, pour pouvoir stocker des grosses données sur un gros HDD en très peut de temps, je pense particulièrement au monde de l’audiovisuel (dans lequel j’étudie) ou il n’est pas rare de transfèrer plusieurs centaines de Go sur des disques amovibles (extrêmement rapide) …Dieux merci heureusement qu’il existe autre chose que l’usb (qui n’est pas une connectique pro), aujourd’hui le firewire 800 (qui est utilisé sur la plupart des HDD pro) reste encore à la hauteur pour un usage pro.

Maintenant vue l’évolution des caméras numérique ciné ou même télé, qui nous offre des images de plus en plus lourde, vous vous doutez bien que le thunderbolt ne sera pas un luxe (aller transférer du HDCAM SR en 4 :4 :4 ; 4K ; non compresser, en usb2 : vous en aurez pour des siècles !!!!)

avatar Almux 02/03/2011 - 17:11

Le Firewire s'est retrouvé sur bien des PCs, quand-même... Et pal mal de caméras en ont été équipé, alors qu'Apple en était le seul promoteur. Ici, comme le précise Seccotine, il y a un tout autre partenaire qui soutient l'affaire.

avatar Seccotine 02/03/2011 - 15:47

@ grogeek

Ouais mais dans le cas de TB, intel est derrière. Et c'est pas AMD qui va faire changer quoi que ce soit ;)

avatar grogeek 02/03/2011 - 14:40

Tu sais, l'ADC j'y croyais... j'ai investi... et au changement de politique Apple, je n'avais plus que les yeux pour pleurer !

Je connais très bien la norme, pas besoin de me l'expliquer (t'as vu mon pseudo non ? c'est pas de la vantardise...)

N'empêche, qu'au lieu de prendre un standard, une fois de plus Apple avait pris un standard modifié à leur sauce, et c'est nous qui avons payé les pots cassés.

Pour l'Apple III, as-tu deja vu cette machine ? (mon père en avait une) comparé à l'Apple II ya quand meme un sacré changement.(de format déja)

avatar Enzo-Lyon 02/03/2011 - 13:39

[quote]et il suffira de brancher son portable à une connexion en série déjà faite pour que tous les périphériques s'y raccordent en un seul branchement. Voilà qui rappellera des souvenirs aux utilisateurs de disques SCSI.[/quote]

C'est aussi le cas de l'USB ou du FireWire, ou je me trompe :-/

avatar Eurylaime 02/03/2011 - 13:01

@elbacho : on en sait rien, pour le succès de TB, ça peut se transformer en gros naufrage si personne d'autre qu'Apple ne l'adopte dans les 6 prochains mois avec 3 pauvres périphériques compatibles (autre que des moniteurs).

En fait ce que l'on risque c'est que toute l'industrie utilise l'USB 3 sauf Apple et réciproquement pour TB.

avatar youpla77 02/03/2011 - 12:28

@ elbacho : y en a d'autres des flops plus récents : iTunes LP, Ping.
Sinon c'est presque le sans faute.

avatar elbacho 02/03/2011 - 12:06

[quote]@grogeek
C'est facile après coup de sortir ca. Je peux aussi le faire, par le passé:
Voila le matos Apple qui a fait du bon gros flop:

- Apple III- Quicktake- Newton & e-mate- Connecteur ADC (le DVi s'est imposé)
etc...[/quote]

4 Flop en 25 ans d'après ton analyse , rien d'anormal pour une société qui cherche à innover en permanence.
Toute les chansons des Beatles ont elles été des tubes ? tu en trouvera au moins quatre aussi qui ne l'on pas été.
En plus tes comparaisons n'ont pas de sens:

L'Apple III fut le successeur de l'Apple II, qui lui fut un succès, l'Apple III manquait justement d'innovation.
Le Lisa aurait été un bien meilleur exemple pour illustrer tes propos.Car lui était révolutionnaire pour l'époque, 1983, et il fut pourtant un échec commercial ! Heureusement l'année suivant le Macintosh allait révolutionner l'informatique moderne !

Le quicktake et le Newton c'est autre chose bien trop en avance sur leurs temps et il n'était amené à devenir des standards ...
L'ADC non plus d'ailleurs, qui pour information, comportait du DVI donc il n'était pas en concurrence direct.
Apple Display Connector ne pouvait pas devenir une norme ! ne serait ce que par son nom (Apple ....).

De plus il ne faut pas confondre les époques, le dernier cité, le plus récent, c'est 1999 -2000, ça fait plus de dix ans !
Depuis Apple enfile les succès, c' est une marque tellement connu que même les guignols de l'info en font des sketchs ! et contrairement à se qu'en passe beaucoup de gens c'est flatteur pour Apple ! mais c'est un autre débat.
Pour revenir a Thunderbolt il ne faudrait pas oublier que c'est Intel, et que Apple n'est que le premier à l'exploiter ! et si tu prend en compte le poids d'Intel et d'Apple en informatique tu peux te dire que cette technologie a de bonne chance ....

avatar nicogala 02/03/2011 - 11:35

Une chose que l'on a omis de dire à propos de l'adoption de ThunderBolt par Apple, c'est que celà va enfin faire tomber le côté "tout-fermé" et non-évolutif de l'iMac : on va enfin pouvoir disposer de n disques-durs avec des débits optimaux, des cartes d'acquisition audio, vidéo, pro (imagerie etc) en tout genres sans limite.
Ça va relancer encore plus l'intérêt de l'iMac face au MacPro pour pas mal d'applications,s i l'on met de côté l'écran.

avatar GerFaut 02/03/2011 - 11:29

C'est tout ? C'est tout ce que vous avez à répondre ? Beaucoup ici se lamentent sur TB ou USB3 pas encore sortis alors que tous les Macs depuis des années utilisent le FW800. Si vous êtes un pro, dans quelque matière que ce soit, vous prenez du FW800 qui permet des débits conséquents et un chaînage très pratique et pas de l'USB 1 ou 2. Pour ceux qui ont travaillé avec le SCSI, les bonnes alternatives sont le FW800 (bientôt 1600) ou bientôt le TB. Tout le reste n'est que conjectures et digressions inutiles. Alors la seule chose à dire c'est de saluer l'arrivée d'un port universel qui permettra des débits faramineux. Suffit juste que le reste suive...

avatar Anonyme (non vérifié) 02/03/2011 - 11:28

[quote] Pour faire une sorte de comparaison : USB1 = vélo de route, firewire = scooter, USB3 = voiture et Thunderbolt = autoroute.[quote]

Parfaitement résumé ! Thunderbolt c'est ni plus ni moins qu'un connecteur PCI E sur câble au lieu d'être sur carte. Dire que Thunderbold ne sera pas adopté, c'est dire que PCI E n'a pas été adopté...

[quote] On peut tout de même dire l'incongruité du thunderbold avec des disques qui tournent en 5400 tours.[/quote]

La question n'est pas là. Ce n'est pas le problème d'un disque à 5400 ou même à 10000. L'important c'est le nombre de périphériques qui pourront "parler" sur le bus [b]simultanément[/b]. Imaginons une baie de 20 disques derrière un contrôleur RAID qui sont en lecture simultanée : le débit va tout de suite monter à des altitudes inconnues hors fiberchannel ou eSCSI. Thunderbold permet d'avaler tout ça.

[quote]
Une techno qui est sortie trop tot avec aucun adaptateur dispo à sa sortie, ni périphérique, on ne connait ni le cout , ni les performances réélles, ni tests même de portos [/quote]
Ah ben c'est tout simple; ça s'appelle USB en 1998 où votre serviteur faisait les démos sur apple Expo de l'iMac bondi blue en essayant de vous expliquer que l'USB était l'avenir. J'avais en tout et pour tout un lecteur de disquettes USB pour mes démos, et je dis bien un seul puisqu'il était arrivé la veille de l'ouverture, par avion, et qu'il est reparti immédiatement à la fermeture du salon pour d'autres démos. Effectivement, un an plus tard, on a vu où on était...

Ne vous inquiétez pas, Thunderbolt a de l'avenir tout simplement parce qu'il a déjà un passé. C'est du PCI-E, les développeurs connaissent avantages et inconvénients, et quand au surcoût, il sera rapidement absorbé par l'amortissement. D'autre part, en parlant de coût, celui de la connectique va tomber fortement, au moins dans la version cuivre. On verra pour la version optique, là, il peut y avoir des surprises...

avatar youpla77 02/03/2011 - 11:25

@ elbacho : en attendant les disques durs internes de nos macbook "pro" sont toujours en 5400 t/m

Je pense que pour les "pro" c'est vraiment bien mais pour le particulier...

Une clé "USB" thunderbolt aura 2 ports mini displayport ? Je ne sais pas mais je n'y crois pas un seul instant.

avatar PA5CAL 02/03/2011 - 11:23

@xatigrou : un peu comme Bluetooth ou FireWire...

avatar xatigrou 02/03/2011 - 11:22

[mode troll on]

d'abord, z'auraient pu trouver un autre nom, bicause thunderbolt, c'est imprononçable. Même en anglais c'est pas gracieux.

[mode troll off]

avatar PA5CAL 02/03/2011 - 11:16

Thunderbolt est l'interface dont les ingénieurs rêvent depuis quelques temps, et même sur certains points, depuis toujours.

En effet, si la description qui en est faite est exacte, il permet d'accéder aux flux de données parmi les plus intimes de la machine, à savoir ceux du bus des périphériques et du bus vidéo.

Grâce à cela, on peut réaliser de nombreuses connexions qui n'étaient auparavant envisageables qu'à la condition que le constructeur de l'ordinateur ait prévu un dispositif interne spécifique, et qui par conséquent étaient souvent coûteuses, trop restrictives ou presque jamais disponibles.

Dès lors, on pourra envisager, pour ceux qui le désirent, un adaptateur USB3 à partir du Thunderbolt, tandis que l'inverse (adaptateur Thunderbolt à partir de USB3) n'est pas concevable, à moins de s'en tenir à des fonctionnalités très réduites.

Contrairement à l'USB ([i]Universal Serial Bus[/i]), le Thunderbolt qu'on annonce est véritablement universel.

On pourra également envisager des adaptateurs vers FireWire, PCI, SATA, HDMI, DVI, VGA, et même peut-être des connexions permettant de mutualiser les ressources internes et externes de plusieurs ordinateurs (deux, ou plus).

Thunderbolt redonne aux tierces parties et à certains utilisateurs bricoleurs une certaine liberté qui leur faisait défaut, en faisant tomber des barrières qui limitaient les interactions entre l'ordinateur et son environnement. Les branchements qui nécessitaient d'ouvrir le ventre de la machine seront dorénavant accessibles depuis le connecteur externe, et pourront ainsi être réalisés par l'utilisateur final, même néophyte.

Bref, c'est une très bonne nouvelle, et j'espère que l'adoption de cette interface sera couronnée de succès.

avatar kadelka 02/03/2011 - 10:52

@eden-eden :

Attention, tu parles de keynotes "à la Steve Jobs".
Et tu as bien raison :)

Parce qu'elles sont "à la", si l'illustre PDG d'Apple venait à prendre sa retraite, cela ne sonnerait nullement le glas des keynotes que nous aimons tant !

Évidement, trouver un orateur aussi efficace, convaincant (et convaincu d'ailleurs) et bon vendeur que Steve Jobs ne sera pas aisé, mais on a déjà vu de très bons intervenants auparavant (Scott Forstall,Tim Cook, Bertrand Serlet et son accent incroyable...).

Bref, un départ de SJ serait triste pour la marque pommée, pour les fans (, pour la bourse), et globalement pour lui-même je pense compte-tenu de son attachement à ce qui est son plus beau bébé; mais ça ne serait en aucun cas une catastrophe pour l'innovation ou la vulgarisation des nouvelles technologies :)

avatar Kinky 02/03/2011 - 10:49

[quote=rikki finefleur]
On peut tout de même dire l'incongruité du thunderbold avec des disques qui tournent en 5400 tours.
[/quote]
On ne peut être que d'accord, Apple et ses foutu marges ne fait rien pour pousser le SSD vendu à prix d'or; le Tunderbolt est quasi inutile pour le moment sur des machines incapables même de profiter de la puissance de l'USB3 avec leur disque dur très lent.
Le Tunderbolt pourra donner la pleine mesure de sa puissance quand les mac auront des composants de nouvelle génération, sauf à affubler les portables de multiples [s]prothèses[/s] périphériques externes, ce qui est à l'opposé de l'esprit mac.

avatar Kinky 02/03/2011 - 10:43

L'USB1/2/3 bénéficie de milliards de connectiques sur le parc informatique mondial. Indélogeable pendant encore des années.

Tout comme le Firewire qui n'a jamais pu supplanter l'USB2 malgré sa supériorité, le Thunderbolt qui arrive tard ne fera pas mieux avec l'USB3. La rétrocompatibilité de l'USB3 le rend d'emblée compatibe avec ces prédécesseurs et bénéficie de 2 ans d'avance sur les périphériques, sa puissance est adaptée aux périphériques les plus rapides. Actuellement c'est la norme, il faut des années pour installer un parc comparable à celui de l'USB et l'adhésion de tous les acteurs du marché. Le Thunderbolt arrive trop tard et ne fait "que" doubler le débit de l'USB3, il ne bénéficiera de périphériques et du support des marques de PC pas avant de nombreux mois. Le champs reste libre à l'USB3 qui aura eu 2 ans pour rester la norme de base, et des années avant d'être remplacé.

On aura donc Thunderbolt et USB3 qui se complèteront à moyen terme jusqu'à ce que Intel sorte le fameux Light Peak à base de fibre optique et plus puissant que Thunderbolt et USB3 ne mette tout le monde d'accord. Le Light Peak sera probablement compatible Thunderbolt et Apple aura préparé le terrain de la connectique unique et universelle par l'intermédiaire d'Intel.

Avant cela, le marché des adptateurs va se porter au mieux et la jungle des fils derrière les machines va croître comme jamais. Un mal pour un bien. Sauf que nous refourger des USB2 périmés à côté d'un Thunderbolt pas utilisable avant des mois sur 3 périphériques, c'est indigne d'Apple. Ce qui était possible sur des netbook Asus de plus d'un an devrait l'être sur des mac à plus de 2000€. L'utilisateur mac devra attendre 2012 avec le support d'Intel de l'USB3 natif, pour pouvoir bénéficier du meilleur des 2 mondes.

avatar Clébert 02/03/2011 - 10:00

C'est bien tout ça, mais malgré des débits de folie, on ne peut toujours pas brancher 2 écrans externes sur nos machines de guerre sans passer par des boitiers qui coutent le prix d'un troisième écran. Lamentable.

avatar dtb06 02/03/2011 - 09:24

Je le redis encore et encore...
Le TB est l'équivalent d'un PCI-express externe.
Ca veut dire que c'est comme un port "d'extension" ou tu peux brancher des cartes.
Ca n'a rien à voir avec de l'USB ou le firewire qui sont des protocoles (en plus d'être une prise).

Théoriquement, on doit pouvoir avoir un adaptateur TB/USB3.
Mais ça sera comme une carte PCI qu'on met dans un ordi de bureau, à savoir une carte avec un chipset.

Relier un truc en USB sur un ordi ça veut dire que le système d'exploitation sait "parler" à ce périphérique en "langage" USB. De même pour le FireWire.
Relier un truc en TB ne veut rien dire.

Pour faire une sorte de comparaison : USB1 = vélo de route, firewire = scooter, USB3 = voiture et Thunderbolt = autoroute.

Une autoroute ça va plus vite, mais sans moyen de transport ça ne sert à rien.

avatar tdml 02/03/2011 - 08:50

pour le chaînage, qui vous rappelle le SCSI, souvenons-nous que l'USB le permet également. Ce sont les fabricants, qui ne proposent q'un seul port sur les périphériques. Auront-ils plus intérêt à proposer deux ports Thunderbolt ? je n'en suis pas sûr.

avatar ispeed 02/03/2011 - 08:22

Ben Oui Tout le monde informatique suit les rêves de Steve. C'est tellement vrai que se ne sont pas les PC qui peuvent démarrer sous osX mais les Mac sous windows :))

avatar Nesus 02/03/2011 - 08:14

@ ispeed :
L'argent de l'usb2 va déjà à Intel... Ce sont les plus gros bénéficiaires de l'usb2 (et qui en ont fait la promotion, développement et soutient) qui sont en train de tenter de lancer light peak/thunderbolt, alors s'il te plait, explique nous en quoi c'est une question sous ?
Thunderbolt c'est tout simplement le rêve de Steve Jobs. Un périphérique pour tout faire passer. Simple et efficace. Regarde les technos d'Aplle et tu verras que simplicité est bien le mot d'ordre qui les réunis. Jobs est très loin d'être un philanthrope, mais il reste un homme qui veut changer le monde et le simplifier pour qu'il soit accessible à tous, avec tous les dangers et déviances que cela implique.

Pages

Connexion utilisateur