Fermer le menu
 

Firefox esseulé face au H.264

Arnaud de la Gr... | | 12:20 |  109
Depuis que Microsoft a annoncé son soutien au format H.264 pour gérer la vidéo en HTML5 (lire : MIX10 : Microsoft présente Internet Explorer 9), la situation est un peu plus délicate pour Ogg Theora, le codec libre concurrent. Si nous comptons les points, Firefox et Opera soutiennent Ogg Theora, alors qu'Internet Explorer 9, Safari, et Chrome ont pris le parti du H.264, soit trois des quatre navigateurs majeurs.

En accordant au futur Internet Explorer 9 une part de marché égale à celle de l'actuel Internet Explorer 8, et en utilisant les derniers chiffres, ça représente 37,11 % du marché dans le camp du H.264, contre 33,06 % dans celui d'Ogg Theora. Les choses commencent à devenir délicates pour Mozilla qui s'entête pour une question de principe : tout sauf du logiciel propriétaire. Mais Mozilla ne s'est pas toujours encombrée de pareil principe, comme le souligne Brian Crescimanno , un développeur web et partisan des standards du web : si elle avait fait preuve de la même intransigeance vis-à-vis du format GIF, tout autant propriétaire, et pas moins encombré de brevets en 2000 que ne l'est aujourd'hui le H.264, difficile de croire que Firefox en serait là où il est aujourd'hui. En l'espèce, Mozilla a su faire preuve de pragmatisme de par le passé, et Crescimanno regrette qu'elle n'en fasse pas autant aujourd'hui, jugeant que la position de Mozilla ne fait qu'affaiblir HTML5 en tant qu'alternative à Flash.

Selon lui, le logiciel libre n'a pu avoir du succès que lorsqu'il s'est avéré au moins aussi bon que sa contrepartie propriétaire. C'est le cas de Linux sur les serveurs, mais pas sur les machines de bureau. Parfois même, être au moins aussi bon que le format propriétaire ne suffit pas, à en juger par le succès relatif du format audio libre Ogg Vorbis. Et d'après lui (quoi que le débat sur ce point continue de faire rage), Ogg Theora n'est tout simplement pas à la hauteur de H.264 dans le rapport qualité/compression. S'il se trouvera toujours des partisans d'Ogg Theora pour trouver ce point de vue discutable, en revanche une chose est sûre : H.264 a pour lui l'avantage de fonctionner sur les appareils mobiles, qui disposent d'une puce permettant d'accélérer sa lecture, et donc une meilleure longévité de la batterie. Mais il est vrai que Mozilla n'a que très peu de présence dans l'internet mobile, dominé largement par WebKit, alors que seul Maemo utilise le moteur de Firefox. D'autre part, H.264 est un standard supporté d'un bout à l'autre de la chaîne de production, tant dans les caméras que par logiciels de montage et les sites web, jusqu'aux systèmes d'exploitation des postes clients. Ogg Theora ne bénéficie pas d'un tel soutien logistique.

Selon Crescimanno, dans le meilleur des cas, Ogg Theora pourra être géré en plus du H.264 par certains sites (comme c'est le cas sur DailyMotion), mais il imagine mal qu'on puisse choisir Ogg Theora à la place du H.264. Il y a une raison simple à cela : le H.264 peut être utilisé dans Flash. Ainsi, avec une seule vidéo, les sites web peuvent distribuer leurs contenus tant dans un lecteur flash que dans une page en HTML5. C'est d'ailleurs l'approche qu'ont choisi YouTube et Vimeo (lire : Mozilla face au problème H.264), alors que, parmi les grands sites, seul Wikipedia utilise Ogg Theora pour ses vidéos (toutefois bien discrètes). Et Brian Crescimanno a bien peur que la majorité des sites web opteront pour Flash pour les vidéos dans Firefox, ce qui leur évitera d'avoir à encoder celles-ci dans un format supplémentaire tel qu'Ogg Theora, une tâche coûteuse en matière de logistique. L'ironie du sort serait que les utilisateurs de Firefox doivent non seulement utiliser le format propriétaire H.264, mais qu'en outre s'y ajoute une seconde couche propriétaire par le biais de Flash, ce que les autres navigateurs pourront éviter.

Sur le même sujet :
HTML5 : du rififi pour les codecs

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


109 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar Pihrra 19/03/2010 - 23:42

@Hindifarai
Certes avant de parler il vaut mieux être au courant. Cela étant dit, celui qui parait le moins au courant ici jusqu'à présent c'est toi ! Ça te dérangerait d'étoffer un peu ton propos ?

Peut-être que tu es au courant de plus de choses que d'autres gens qui ont exprimé leurs avis ici, je n'en sais rien, mais ta réaction aussi intéressante soit elle est un peu maigre et à part critiquer ceux qui ont quelque chose à dire tu ne nous apprends pas grand-chose sur le sujet.

Alors si tu veux que ton opinion soit entendue, un peu d'argumentation ne te ferait pas de mal.

avatar Hindifarai 20/03/2010 - 00:37

@ majipoor
Le libre existait avant unix. Unix ne l'a pas initié. Hors d'après tes propos unix existait avant le libre. Non il existait avant de devenir libre, c'est totalement différent.
Pour ce qui est de l'industrie du libre de nombreux progiciels sont développées sous licence GPL ou BSD et ont des prix de vente très élevés. C'est d'ailleurs un marché porteur depuis quelques années.
Essaye de vendre un soft sans fournir les sources à IBM par exemple...tu me décriras la tête de ton interlocuteur. Il en va de même pour toutes les grosses boîtes mondiales.
Le libre ne se résume pas à la vision étriqué que tu en as, ne t'en déplaise.
Donc oui tu disais des âneries je confirme.
L'ignorance ne doit pas amener au silence mais à la modestie. Les donneurs de leçons sont malheureusement aveuglément crédibles aux yeux des ignorants sur internet, gros problème de ces fils de discussions.

[quote=Moonwalker]D'ailleurs, OpenSource est-il "libre" ? Pas forcément.[/quote]
de manière conventionnelle :
opensource = BSD, vision de RMS
libre = GPL(large), vision de Torvalds
Le tout étant allègrement mélangé dans les textes anglophones via free software et amenant à des raccourcis et traductions erronées en français (déjà que le panorama n'est pas des plus clair à la base).
Pour ce qui est du débat gpl vs bsd je passe mon tour :) .

avatar majipoor 20/03/2010 - 01:00

@ Hindifarai

Je n'ai jamais dit que Unix avait créé le libre, mais que Unix n'était pas né libre. Je répondais à lukasmars qui semblait dire que MacOS X devait tout au libre et que sans le libre MacOS X n'existerait pas. L'idée était de montrer que le libre devait aussi beaucoup au propriétaire.

Ceci étant dit, si je suis curieux de savoir quel "libre" existait en 1970. Les BSD et autres GNU c'est bien après.

Et je ne vois pas en quoi le fait que certains logiciels libre soient payant et qu'il y ait donc une "économie" du libre est contradictoire avec ce que je dis: bien au contraire même. Puisque je dis que le libre est un sous-produit de l'économie et qu'il n'existerait pas sans les entreprises (ne serait-ce sans celles qui fabriquent le matériel sur lequel les logiciels libres tournent).

Le libre est présenté comme une sorte de philosophie altruiste, mais c'est un altruisme qui ne peut exister que comme sous-ensemble de notre économie. Alors c'est vrai que les adeptes du libre qui semblent rejeter de manière dogmatique les solutions propriétaires (c'est le sujet de l'article ne l'oublions pas) me semblent cracher un peu dans la soupe.

Alors peut-être pourrais-tu de ton côté éviter d'interpréter mes dires à ta guise avant de parler "d'âneries" ou d'ignorance.

Et en passant, en matière de "donneur de leçons", tu en fais un bien crédible.



avatar Liam128 20/03/2010 - 01:16

majipoor, tu as pas l'air bien conscient de la quantité de briques dans Mac OS X qui sont issus directement du libre, et pas spécifiquement d'Unix. L'impression sous Mac OS X est géré par CUPS, un projet libre (qu'Apple a finalement racheté d'ailleurs - même Apple croit au libre, c'est dingue). La communication avec les PC Windows se fait via Samba, un projet libre. La plupart des utilitaires sont issus de *BSD et ne furent accessibles à Apple que pour cette raison : Pour nombre d'utilitaires systèmes de Mac OS X, Apple n'a fait que développer des GUIs par dessus des technologies issues du logiciel libre. Toute la couche se situant entre le kernel et Aqua est issue du libre, quasiment. Retire le libre, et Mac OS X est une coquille vide.

avatar majipoor 20/03/2010 - 01:32

Si, j'en suis conscient. Et si tu me relis bien, tu verras qu'à aucun moment le ne suis contre le libre.

Je veux juste que certains comprenne que l'argument peut-être retourné dans l'autre sens: c'est une interaction permanente entre le libre et le propriétaire. Le Yin le Yang on dira.

Apple et d'autres participent beaucoup comme tu le dis toi même à enrichir le libre: c'est parfois dans l'intérêt commercial des entreprises d'avoir du logiciel libre (tous les produits libres de Google en sont l'exemple criant... Google produit du libre pour faire indirectement de l'argent et garde propriétaire a seule chose qui font leur force: le moteur de recherche et ses algorithmes).

Alors si le libre est nécessaire aux entreprises. les entreprises sont nécessaires au libre.

Alors le rejet par principe du propriétaire de la part du monde libre me pose problème en effet. Le dogmatisme de Mozilla ne me plaît pas trop, c'est vrai.

Quant à la coquille vide, là je ne suis pas d'accord. Ce qui fait que MacOS X est MacOS X et pas Linux, c'est justement que qu'Apple lui a apporté et qui est propriétaire. Et c'est justement la partie propriétaire de MacOS X qui fait sa personnalité.

avatar Hindifarai 20/03/2010 - 01:37

[quote=majipoor]Unix existait avant le libre, NeXTStep aussi[/quote]
Je n'ai pas inventé cette phrase. Il n'y a pas d'interprétation déviante ou de procès d'intention possibles après sa lecture.

Avant même les années 70 les programmes informatiques étaient cantonnés au monde universitaire et étaient de manière induites plus ou moins libres. Le terme n'était pas né, RMS n'avait pas commencé encore à bidouiller les pilotes d'imprimantes mais l'esprit était déjà présent. L'informatique a commencé dans le libre avant que l'économie n'arrive avec ses gros sabots.

Pour ce qui est du rejet que tu qualifies de "dogmatique" de la solution H264, tu n'as tout simplement pas du lire les explications de la fondation mozilla qui ne reposent pas seulement sur une idéologie comme certains aiment à le faire penser. Les différences techniques (niveau performance) entre les deux solutions ne sont pas énormes et tendent à se restreindre. Seule la présence de hardware dédié pousse fortement le H264 (comme dit dans l'article). Enfin il ne faut pas quitter des yeux le fait qu'ici on parle bien du HTML5, une norme qui devrait pouvoir être implémentée librement. Le jour où les navigateurs internet deviendront payant outre-atlantique sous couvert de brevets logiciels tout le monde aura gagné (ou du moins Cupertino et leurs amis du consortium).

Concernant l'économie du libre, tes propos étaient centrés sur la vision B2C et voilaient le pendant B2B qui est la part la plus importante. Ce n'est pas la partie visible de l'iceberg pour les utilisateurs finaux mais il est important de rappeler que sans cette économie tout le reste s'effondre, logiciels propriétaires compris. De fait les visions et propos péjoratifs sur ce point ont tendance à m'exaspérer.

avatar Liam128 20/03/2010 - 01:40

Concernant h264, pas de licence à payer... pour les distributeurs de CONTENU. Les distributeurs de codec ne sont absolument pas couverts par cette gratuité. Et h264 n'est pas plus ou moins propriétaire que Théora (lui aussi protégé par des brevets, dans un but préventif), ce n'est absolument pas là le problème de Mozilla. Que le consortium MPEG délivre une autorisation irrévocable d'utiliser le contenu de leurs brevets sur le h264 à tous les développeurs et distributeurs de produits d'encodage et de décodage de ce format, et le problème h264 contre Theora disparaitra instantanément. Honnêtement, ce serait la meilleure solution, mais évidemment ce n'est pas dans l'intérêt financier du Consortium.
Pour ma part, je souhaiterais que le web continue à se développer sur des standards gratuits et ouverts à tous. Historiquement, ça a toujours été la grande force du net. Internet n'aurait pas pris la forme qu'on lui connait si ses standards n'avaient pas été libres, ouverts, et gratuits.
C'est notamment essentiel pour qu'un petit nouveau puisse faire son trou et secouer une industrie qui se serait endormie.
Je ne sais pas si tu as suivi, mais certaines rumeurs prétendent que Microsoft envisagerait d'adopter Webkit à terme... imagine la scène : Webkit seul moteur de rendu du marché (Gecko s'étant fait bouffer tout cru par les géants Microsoft-Apple-Google), commence à entrer dans une phase de léthargie.
Comment tu fais naitre un nouveau moteur de rendu compatible HTLM5 si celui-ci contient une balise qui ne peut pas être lue sans payer une petite fortune à un consortium ? Ce sera possible si le nouveau s'appelle IBM ou Sun... mais s'il s'appelle "5 gus dans un garage Entreprises", c'est simple : il ne pourra pas exister, ou pas aux US.
Je comprends bien les avantages du H264, mais que le Consortium aille jusqu'au bout de sa démarche de gratuité dans ce cas, et là, la question ne se posera plus.

avatar majipoor 20/03/2010 - 01:45

En effet, mais tu joues sur les mots en incluant les travaux issus des universités dans ta définition du "libre".

A ce titre, le libre existe depuis des siècles. C'est la mission des universités de transmettre la connaissance librement. Rien à voir avec la définition de "libre" telle qu'admise par la grande majorité des gens je pense et qui fait référence au BSD, GPL et autres GNU qui sont apparus après.

Peut-être que l'expert que tu es est en train de se perdre dans des considérations d'expert: tu es sur un forum généraliste Mac ici, pas dans une enceinte universitaire en train de discuter avec des amis experts. Faut savoir se mettre au niveau de son auditoire et j'admets bien volontier ne pas être à ton niveau d'expertise...ce qui ne veux pas dire que j'ai tort ou que je devrais me taire comme tu semble le dire.

avatar majipoor 20/03/2010 - 02:07

@ Liam128

Tu n'as pas tort concernant WebKit, mais d'un autre côté on ne va pas se plaindre si IE sait enfin gérer les standards du Web, non? Parce que entre les hypothétiques inconvénients que tu décris et les inconvénients REELS d'un browser majoritaire qui ne sait pas gérer les standards, peut-être faut-il commencer par résoudre les problèmes actuels?

Et si tu te rappelles bien... Google a renversé le géant Alta-Vista il n'y a pas tellement d'années: les petits qui ont de vraie bonnes idées trouveront toujours leur place. D'ailleurs, si Linux ne s'est pas imposé dans le grand publique c'est peut-être parce que ce n'est pas une vraie bonne idée dans ce contexte.

Pour H.264: le monde bouge il ne va pas s'arrêter pour Mozilla. Il y a des trains qu'il ne faut pas louper: à eux de voir s'ils veulent se donner une chance. Et mon optimisme naturel fait que je ne me fait pas trop de soucis quant aux décisions du consortium MPEG.

avatar Moonwalker 20/03/2010 - 02:53

"Apple n'a fait que développer des GUIs par dessus des technologies issues du logiciel libre" : réducteur jusqu'à en être faux.

NeXT puis Apple ont participé et continuent de participer au développement de projets OpenSource (arrêtez avec votre "libre" qui ne veut rien dire). Qui soutient LLVM et Clang ? Apple. Qui soutient OpenCL ? Apple. Qui maintient et développe CUPS pour tous ? Apple. Le projet Darwin ? Apple. Etc.. Apple est un acteur à part entière de l'OpenSource. Comme chacun, elle puise et contribue.

Mieux. Khtml était un projet qui végétait dans l'ombre de Gecko. Apple s'y intéresse, développe ses propres solutions et, alors que rien ne l'y oblige (licence BSD) sauf son pragmatisme, met à la disposition de tous les libraries WebKit, fruit de son travail. Une solution qui s'impose aujourd'hui, chez Google comme chez Linux (Epiphany de Gnome est sur WebKit).

De même le délire sur WebKit payant pourrait être risible s'il n'était aussi pernicieux. La peur n'est pas un argument, c'est même une méthode indigne. Mais on reconnaît bien la pâte des thuriféraires de la FSF => en dehors de votre GPL point de salut.

WebKit est BSD. Ouvert à tous, libre à chacun d'en faire ce qu'il veut. Et ils ne s'en privent pas. HTML5 est une norme définie par le W3C, elle ne s'imposera que si une majorité de concepteurs de sites l'adopte. Il leur suffirait de lui tourner le dos. A moins de prendre tous les acteurs de l'internet pour des cons, ce que tu décris n'a aucune chance d'arriver en dehors des cerveaux idéologiquement perturbés de la FSF.

avatar Moonwalker 20/03/2010 - 03:30

Oui, il s'agit bien d'idéologie. La GPL n'est que ça, l'expression juridique de la pensée politique de Richard Stallman et de ses émules.

Il n'y a pas de mal. Chacun a le droit d'avoir ses idées et de les promouvoir, c'est même très sain qu'une réflexion existe sur ces sujets.

L'inconvénient c'est quand un groupe entend imposer sa vision aux autres, et c'est ce qu'ils font avec la GPL et leur conception toute particulière du "libre" qui n'est rien d'autre qu'un totalitarisme rampant.

Le MPEG-LA a été créé pour financer les chercheurs du groupement MPEG, pas de rapaces actionnaires mais des personnes qui apportent depuis des années une plus-value technologique profitant à tous.

Mozilla fait sienne la conception Stallman du "libre" au détriment même de la notion de liberté. Ils oublient que si les gens ont adopté Firefox ce n'est pas parce qu'il est OpenSource, mais bien parce qu'il était meilleur que Internet Explorer. Qu'ils se battent pour le respect des standards tant mieux, mais là ils s'acharnent dans une chimère technologique — Theora n'est rien d'autre. Qu'importe le pensum idéologique dont ils habilleront désormais leur navigateur, les gens leur tourneront le dos. WebKit est ouvert et disponible pour tous.

Mais comme l'a fait remarquer un intervenant dans un post précédent, la conception de propriété est à géométrie variable chez Mozilla. Ils ne sont pas les derniers à défendre bec et ongle leur "Firefox", même contre le projet Debian.

Theora n'est pas non plus une solution. Son statut juridique n'a jamais été clairement établi. Toléré par beaucoup tant qu'il demeure confiné au monde geek, il en serait autrement si des acteurs majeurs de l'informatique s'avisaient d'y mettre les doigts. Sur ce point, le MPEG LA est aussi une assurance.

avatar Moonwalker 20/03/2010 - 03:54

Le problème de la FSF et de ses adeptes réside dans leur incapacité à accepter que le monde est, et doit rester, celui d'acteurs multiples, avec du code OpenSource, Libre selon différentes licences, propriétaire, gratuit, rémunéré. Leur vision tant à devenir totalitaire, et en cela elle vaut bien celle de Microsoft. Même Linus Torvald a pris ses distances avec les GNU et leur GPL3.

Le partage ! C'est cela qui est important. La circulation de l'information. Pas la notion de propriété qui biaise le débat. Un code ouvert ne sera pas refermé, quelque soit la licence. C'est par la force des choses impossible et vain. Tout changement apporté sera ignoré par tous les autres acteurs. C'est se retrouver seul, coupé du monde, sans marché, car les clients veulent avant tout pouvoir communiquer avec les autres, être "compatibles".

La fondation Mozilla essaye de bouffer dans les deux gamèles, le "libre" gratuit doit lui générer des revenus. C'est là où le modèle coince. L'idéologie ne fait pas bon ménage avec les gros sous.

Si quelques geeks veulent bien travailler pour pinuts et la seule gloire comme salaire, leur réalisation ne valent que si elles sont adoptées par la majorité des acteurs, tous statuts confondus. Et Theora ça ne le fait pas, ça ne le fera jamais. L'industrie a besoin de solide, a besoin de standard => H264. Et ceux derrière celui-ci veulent rémunération pour le fruit de leur travail, sans exigence particulière, sauf qu'on ne s'engraisse pas sur leur dos, même si on s'appelle Mozilla.

avatar hawker 20/03/2010 - 11:39

a le gif, que peut t-on faire de pire ?

faudrait quand meme se mettre vite d'accord pour virer le flash

avatar Liam128 20/03/2010 - 15:18

@Moonwalker, je me suis mal exprimé. Je n'ai pas voulu dire qu'Apple n'avait rien apporté au libre, j'ai moi-même cité CUPS. Ce que je voulais dire, c'est que beaucoup d'utilitaires de Mac OS X qu'on pourrait croire, a priori, développés entièrement en interne par Apple, sont en fait des GUI par dessus du code qui existait déjà, et qu'Apple a pu reprendre parce que ledit code était libre (hé si, ça veut dire quelque chose : si ce code avait eu les sources visibles mais pas librement redistribuables, Apple n'aurait rien pu en tirer). Il ne faut pas négliger la part d'OSX issue directement du libre, c'est tout ce que je voulais dire. N'y voit aucune critique envers Apple.

Pour la GPL, ma foi, ce n'est quand-même pas bien compliqué à comprendre. Tu en parles comme si c'était atrocement sectaire et pernicieux. La GPL ne dit pourtant rien d'autre que "si tu veux réutiliser mon code, pas de soucis, mais dans ce cas, si tu distribues le résultat, tu le distribues dans les mêmes conditions que celles dans lesquelles tu as trouvé mon code". C'est quand-même pas bien méchant de dire "tu as profité librement du travail d'autrui, tu dois à ton tour offrir cette opportunité concernant ce qui découle directement du travail d'autrui que tu as emprunté"

La GPL c'est : tu peux te servir dans le paquet de chips de tes camarades pour remplir le tien, mais tu dois laisser les autres prendre dans ton paquet s'ils le souhaitent.
La licence BSD c'est : tu peux te servir dans le paquet de chips de tes camarades, remplir ton paquet avec les chips des autres, ET mettre un cadenas dessus et le garder jalousement en disant "naaaann!! c'est mon miennnn!!"

Mais ça n'a guère de rapport avec la MoFo. La MoFo défend l'internet libre, pas spécialement le logiciel libre. Tout ce qu'elle demande, c'est que n'importe qui, même quelqu'un de désargenté, puisse implémenter les standards du web et faire son trou. Parce que historiquement, c'est toujours ce qui a permis au web de percer et d'évoluer.

avatar Liam128 20/03/2010 - 15:34

Moonwalker : Dans ton dernier paragraphe, tu vois le net sous le seul angle industriel. Pour ma part je me contre-fous de l'industrie. Pour moi internet est un outil de communication, d'expression, d'émancipation, de culture, d'épanouissement personnel, éventuellement de résistance à l'oppression, c'est un espace de liberté et d'ouverture sur le monde, c'est un espace dans lequel n'importe qui avec 2 francs 6 sous en poche peut apporter ses idées et révolutionner le monde en s'interconnectant d'égal à égal avec autrui, et en pouvant être compatible avec tout le monde sans avoir 5 Millions de dollars à mettre sur la table.

En cela, oui il faut un standard. Mais non il ne faut pas que ce standard soit soumis à des royalties pouvant atteindre les 5M$. Il n'est pas admissible qu'un petit nouveau qui débarque se voit refuser la possibilité d'être compatible avec les autres qui sont au HTML5, sous prétexte qu'il n'a pas des millions de dollars à dépenser en licence sur des brevets. Pas de sélection par l'argent ou par la grosseur de l'acteur sur les standards du net, c'est un principe qui guide le net depuis toujours, et qui a fait sa force. C'est ce qui a permis à Google de foutre Alta-Vista dehors, c'est ce qui a permis aux uns et aux autres d'inventer la navigation par onglets en sortant des browsers avec des budgets ridicules, c'est ce qui fait que tu peux développer un site en PHP sans avoir à prévoir un budget de 5000€ de droits de publication, et uploader tes sites en FTP gratuitement avec un des centaines de freewares dispo, parce qu'il n'y a pas de licence FTP vendue à prix d'or.
Et plus généralement, que serait devenu le net si le protocole de routage IP, le protocole TCP, le protocole HTTP, avaient été fermés et payants 5M$ chacun ? Réponse: tu serais même pas dessus.

Si le consortium MPEG veut que le h264 devienne un standard du NET, dont les fondements sont la liberté et la gratuité, il va falloir jouer le jeu du NET, et attribuer les licences gratuitement.

avatar Moonwalker 20/03/2010 - 16:42

Non. La GPL est une suite d'obligation. Elle ne libère pas, elle contraint.

Face au code propriétaire, Stallman a inventé une nouvelle propriété, collective, mais tout aussi nuisible pour la liberté.

La BSD n'a simplement rien à foutre de l'aspect propriétaire. Ce n'est pas ses oignons. Ce qu'elle veut c'est partager.

Le paquet de chips c'est un exemple idiot. On parle de choses de l'esprit, c'est immatériel. Personne ne prend rien à personne. Pour le coup on croirait du Pascal Nègre avec sa baguette de pain. Quand je dis que les FSF-boys ont des points communs avec ceux qu'ils sont sensés combattre...

Restons dans le logiciel.

La BSD et ses soeurs disent : voilà le code. Faites-en ce que vous voulez. C'est cadeau. A tout le monde. Seule obligation est de signaler d'où vient le code. Tu n'as même pas besoin de le redistribuer. Si tu le redistribues, même modifié, le code original doit garder son copyright. That's all. C'est très universitaire, et pour cause.

Un "proprio" peut prendre le code à son compte et ne pas publier ses changements... et alors ? On s'en fout. Le code original reste ouvert. Ce que l'autre en a fait dans son coin ne nous concerne pas. Mais dans la réalité, les changements finissent pas être publiés et accessibles à tous, sous BSD ou équivalent.

La GPL veut forcer la distribution, forcer le maintient de l'ouverture, empêcher l'utilisation dans du code "propriétaire" (la grande obsession de Stallman). Le résultat n'est pas toujours heureux. Si tu forces les gens à faire quelque chose, ils le feront de mauvaise grâce. Tout le monde n'est pas endoctriné dans la croisade de la FSF, loin de là.

avatar Moonwalker 20/03/2010 - 17:36

Rien n'obligeait Cupertino à publier les modifications apportées à Khtml. Dans un premier temps le projet Konqueror eut des difficultés à implémenter WebCore sans les éléments propres à Mac OS X que la Pomme n'avait pas publié. Cela avait déclenché une polémique. Puis, en 2005, Apple dévoile le projet OpenSource Webkit qui comprend ces fameux élément sous licence BSD aka "voilà le code, faites-en ce que vous voulez".

Aujourd'hui les navigateurs par défaut de KDE et de Gnome reposent sur Webkit. Apple n'est pas une association philanthropique mais ce n'est pas non plus un regroupement d'attardés. Ils ont compris où était leur intérêt. Webkit est un élément fondamental de la stratégie d'Apple (on l'a vu avec L'iPhone, les iApp, et aujourd'hui avec iTunes 9). Un navigateur doit communiquer et pour ça, il a besoin des autres.

Choisir la BSD c'est parier sur l'intelligence de ceux qui prendront le code. Ils voient que leur intérêt est de rester en liaison avec les autres et pour cela ils contribuent. Ça leur permet aussi d'orienter le projet dans une direction en relation avec leur propre stratégie de développement. Tant pis si un "drôle" décide de faire son truc tout seul dans son coin. Tu veux faire mieux que lui ? Le code est toujours là.

La GPL veut obliger. Toute modification doit être GPL. Tu dois redistribuer les sources, même tes changements. Impossible d'y couper (en principe). Seulement, la nature humaine est telle qu'on aime pas être contraint, surtout une entreprise.

Résultat, un gaspillage de talent. Si Apple a choisi de soutenir et d'adopter LLVM et Clang, c'est aussi pour s'affranchir de GCC, de la FSF et de la GPL. Ils ne lui apportaient rien, elle ne leur rendait que ses devoirs, que personne ne prenait la peine de corriger.

Deux article de l'excellent David Chisnall :
The Failure of the GPL. http://www.informit.com/articles/article.aspx?p=1390172
How to Make Money with Free Software. http://http://www.informit.com/articles/article.aspx?p=157198

avatar Moonwalker 20/03/2010 - 17:43

VBbulletin m'a bouffé la fin du deuxième lien.

http://www.informit.com/articles/article.aspx?p=1571986

avatar Moonwalker 20/03/2010 - 18:21

Au fait, MoFo voulait qu'on choisisse le ogg entre les balises HTML5.
Le Net ouvert et accessible, ok, je veux aussi, mais pas avec n'importe quoi quand même...

Et encore une fois, la situation juridique de Theora n'est pas claire. En plus que c'est une bouse : http://keyj.s2000.ws/?p=356

Au bout du compte, rien n'est imposé par le W3C et le H264 qui fera son trou, parce que c'est le meilleur choix. Maintenant, il suffit de sortir quelque chose de mieux et d'ouvert...

Aujourd'hui internet est une industrie. Tu n'y peux rien. La rançon du succès.

Ça ne veut pas dire que ta conception est passée de mode ou qu'elle ne peut exister en parallèle. Communication, expression, échange, etc... de tout coeur avec toi. Mais je ne confond pas le but et le moyen encore moins le message et le messager.

Comme rien n'a été imposé entre les balises video du HTML5, ça veut dire que tu peux mettre ce que tu veux sur ton site (du ogg theora-vorbis si tu y tiens) et que Firefox le supportera s'il le souhaite.. ou un autre.

Si la situation reste comme cela, les conséquences seront pour FF, sur son taux d'utilisation, pas pour l'internet. On consultera YouTube et autres lieux emblématiques de la "culture de masse" avec un navigateur différent, voilà tout.

FF a joué un rôle bénéfique ces dernières années mais là, il s'essouffle (voir l'article sur les boutons d'interface... misère !) et il n'est plus indispensable. Je pense même que Chrome aura sa peau, et je suis loin d'être un admirateur de Google.

Mais rien n'est encore écrit. Les prochains épisodes s'annoncent passionnants, comme LOST.

avatar shenmue 20/03/2010 - 23:21

@Ziflame:" Le seul grand pays au monde à reconnaître les brevets logiciels (et donc où h.264 pourrait poser problème (l'histoire du GIF montre que c'est sans doute juste de la parano libriste)) est les États-Unis d'Amérique."

+1
Firefox va se mettre dans une situation compliquée avec cette affaire alors qu'ils étaient l'alternative montante face à IE.
Quand on est prêt à mourir droit dans ses bottes, d'une certaine façon, on ne mérite que ça.

avatar shenmue 20/03/2010 - 23:23

@Liam128:"Pour moi internet est un outil de communication, d'expression, d'émancipation, de culture, d'épanouissement personnel, éventuellement de résistance à l'oppression, c'est un espace de liberté et d'ouverture sur le monde, c'est un espace dans lequel n'importe qui avec 2 francs 6 sous en poche peut apporter ses idées et révolutionner le monde en s'interconnectant d'égal à égal avec autrui, et en pouvant être compatible avec tout le monde sans avoir 5 Millions de dollars à mettre sur la table."

C'ets d'une telle naïveté que je n'en reviens pas.
Internet est déjà à mille lieux de ce que tu décris.

avatar Moonwalker 21/03/2010 - 05:54

Pas si naïf, nostalgique plutôt. Et cet internet là, qui a existé, qui existe toujours, ne doit pas disparaître non plus, même si c'est la grosse machine à fric qui a pris aujourd'hui le relais. C'était l'évolution normale. D'ailleurs, cette discussion existe parce qu'il s'agit d'une histoire de gros sous, de recettes espérées, tant pas les annonceurs que par Mozilla (la notion de "but-non lucratif" devient très relative concernant des organisations qui ont souci de perdurer).

@Liam128 : je suis d'accord avec toi quand tu dis qu'il ne faut pas qu'une norme bloque tout sur internet avec un brevet.

H264 est déjà un stantard. Un vrai, norme ISO, ouvert est tout. Le MPEG-LA ne réclame pas que le H264 devienne un standart du net, il est là pour s'assurer que ses membres soient rémunérés pour leur travail. Il centralise la gestion des licences relatives au H264. Il a annoncé la couleur, affiché ses tarifs. On prend où on ne prend pas. That's all.

H264 n'a rien à foutre dans les spécifications du HTML5. Là aussi on est d'accord. Mais le ogg non plus, quand bien même il est ouvert.

La FoMo a poussé à l'adoption des balises vidéo dans le HTML5 pour qu'on puisse se débarrasser des plugs tels que le Flash. Cool !

Mais d'un autre côté, elle a essayé d'imposer le ogg theora dans les spécifications sous prétexte qu'il est "libre". Ça c'est très con et très idéologique. Que chacun choisisse ce qu'il va foutre entre ses balises et que chaque navigateur choisisse de soutenir ou non tel format. Ça c'est la liberté. Pas le "libre" : LA LIBERTE.

C. Nito sur son blog dit qu'ils ont mis 100 000 $ dans le ogg-theora. Il en est fier en plus... Autant donner des perles aux cochons. Le theora est techniquement dépassé et économiquement isolé. Son seul avantage, sa seule excuse est qu'on l'a proclamé "libre", même si tout le monde n'est pas certain de ça.

avatar Moonwalker 21/03/2010 - 06:13

Mozilla défend son beef-steack, est inquiet pour ses parts de marché. La liberté du net n'est sur ce coup qu'un prétexte.

Il ne sera pas impossible de lire des videos H264 demain sur Internet, il sera simplement impossible de les lires avec Firefox. Il sera même possible de les lire sans débourser un centime, ce que fait VLC avec ses librairies libavcodec.

— Internet n'est pas en péril parce qu'on a pas voulu inclure le ogg dans les spécifications du HTML5.

— Internet ne va pas disparaître parce qu'un navigateur opensource ne supporte pas un codec vidéo.

— le H264 n'est pas dans les spécifications du HTML5.

— si on veut définir un format vidéo standard pour l'internet, il fallait s'y prendre autrement qu'en essayant d'imposer un truc de geeks complètement déconnecté de la réalité industrielle.

Il faut vous y faire : INTERNET N'APPARTIENT PLUS SEULEMENT AUX GEEKS ! It' a fucking business.

avatar Moonwalker 21/03/2010 - 06:32

Pour nourir nos réflexions, un excellent article sur la question : http://arstechnica.com/open-source/news/2009/07/decoding-the-html-5-video-codec-debate.ars

avatar Aurélien3 21/03/2010 - 08:46

@Moonwalker

Sur le combat BSD/GPL j'ai juste envie de te citer une des bases des libertés individuelles :

"La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres"

Donc ta liberté de disposer d'un code libre t'oblige à redistribuer les modifications sous un code libre, pour garantir la liberté des autres. Je ne vois pas où est le problème. Si tu n'est pas d'accords avec ça tu ne modifie pas le logiciel.

Après pour revenir au ogg/h264 si tu préfère la performance à la liberté, c'est ton choix. Mais c'est un choix bien étrange qui ressemble fortement à de la servitude volontaire.

[url]http://fr.wikisource.org/wiki/Discours_de_la_servitude_volontaire/Fran%C3%A7ais_moderne[/url]

Pages