Fermer le menu

Tim Cook explique comment Apple aide à "changer le monde"

Florian Innocente | | 18:02 |  150

"Apple change le monde", c'est une vieille antienne chez les responsables de l'entreprise, de Jobs à Cook. Interviewé par Fortune, Tim Cook a expliqué en quoi une société de produits informatiques et électroniques comme la sienne, qui pratique des tarifs pas toujours parmi les plus abordables, pouvait apporter une pierre à l'édifice d'une société meilleure et aider les gens partout dans le monde.

  • l'interview a été réalisée avant la péripétie de ce week-end, qui a levé le voile sur nombre de surprises du prochain keynote. Aucune question n'y a trait.
crédit : Spencer Lowell, Fortune

Cette contribution s'opère de plusieurs manières mais toutes convergent in fine vers les produits que conçoit et fabrique Apple, dit Cook. Ces produits sont d'abord des outils dont s'emparent les gens pour conduire des tâches qu'ils ne pourraient faire sans cela.

Ensuite, il y a la carte environnementale, la manière dont Apple s'affranchit peu à peu de l'utilisation d'énergies non renouvelables, dans plus en plus de ses installations.

« Nous participons à la défense des droits de l'homme » poursuit Cook « parce qu'Apple a toujours eu comme objectif de faire des produits pour tout le monde. Et si l'on commence à traiter des gens comme des citoyens de seconde zone dans quelque endroit du monde, alors il devient assez difficile d'y parvenir ». Fortune n'aborde pas des situations sujettes à débats, comme la Chine, où Apple s'accommode de politiques qui vont à rebours des valeurs qu'elle défend, au titre qu'elle ne fait que respecter la loi de chaque pays.

L'éducation est une autre valeur que veut défendre Apple et cela passe actuellement par ses efforts pour développer l'apprentissage de Swift : « Il nous apparaît que le développement informatique peut être une sorte de seconde langue pour tous à travers le monde, peu importe son appétence pour la technologie, qui ne doit pas être d'ailleurs un pré-requis ». L'Apple II, le Mac, à l'époque de Steve Jobs, étaient vus comme des moyens de donner des outils nouveaux aux étudiants dans leur apprentissage. L'iPad a suivi, avec sa capacité que voulait Jobs, de pouvoir remplacer les cartables surchargés. Maintenant c'est au tour de l'apprentissage du code.

Enfin, Cook cite le respect de la vie et des données privées, et tout ce qui a trait à la sécurité des logiciels et matériels. « La première façon pour nous de changer le monde se fait au travers de nos produits. Parce que l'on touche énormément de gens par ce biais ». Plus loin, il estime que peu d'entreprises en font autant qu'Apple dans ce domaine.

Mais quid du prix de ces produits qui ne les rend pas accessibles à tous, loin s'en faut. Cook réfute l'idée qu'Apple raisonne en termes de marges, quand bien même elle est toujours élevée : « Nous fixons nos prix en fonction de la qualité de nos produits ». Il y a des iPad et des iPhone autour de 300 $, preuve à ses yeux qu'« ils ne sont pas pour les riches ». Autre critère avec lequel il réfute cet argument de produits destinés à la minorité aisée, le milliard et plus d'utilisateurs actifs de produits iOS et macOS à travers le monde.

Pourquoi ne pas avoir créé de fondation Apple, comme d'autres grandes entreprises, demande ensuite Fortune ? Cook a sérieusement envisagé la question au début 2012, dit-il (il était devenu le CEO d'Apple depuis l'automne précédent) avant de rejeter l'idée.

Créer une fondation cela revenait en quelque sorte à externaliser toutes les questions qu'elle aurait à aborder —  sociétales, environnementales — au lieu d'en faire une politique intrinsèque à Apple, à tout ce qu'elle fait et à tous ses salariés.

Une fondation c'est un autre conseil d'administration et une équipe de peut-être quelques dizaines de personnes seulement qui vont travailler en dehors des murs : « Ce n'est pas de cela dont je veux pour Apple. Je veux que tout le monde soit impliqué. Parce que je pense que la force de ce que nous apportons, les choses que nous pouvons faire, c'est parce que nous sommes plus forts, c'est grâce à notre cohésion. C'est lorsque nous sommes tous impliqués. »

Peu importe si parmi les gens qui le conseillaient il y avait un consensus pour qu'Apple lance sa propre fondation. Même la carotte fiscale ne l'a pas fait changer d'avis : « Mon avis est que l'on peut faire beaucoup plus de bonnes choses avec le poids de 120 000 personnes que si l'on en confiait la responsabilité à 12 personnes dans un coin. Je ne critique pas ceux qui le font. Peut-être ont-il trouvé une méthode et peut-être que ça marche très bien. Mais ça ne serait pas la manière de faire d'Apple ».

Cook parle également santé, un secteur économique immense dans la plupart des pays, et de l'opportunité qui s'est offerte à Apple lorsqu'elle a travaillé sur sa montre. Il y a avait moyen, par son entremise, de proposer un petit moniteur cardiaque auprès d'un large public qui n'en était pas doté.

Dans plus de cas qu'on ne l'imagine, assure Cook, cette capacité à suivre régulièrement sa fréquence cardiaque et à observer soudainement des anomalies a permis à des utilisateurs de consulter leur médecin et parfois d'éviter le pire. ResearchKit a permis également à des médecins de conduire des analyses médicales au moyen d'apps iPhone sur un nombre beaucoup plus large d'individus que cela n'était possible auparavant (lire aussi ResearchKit, CareKit : quoi de neuf docteur Apple ?).

Tout cela participe d'une volonté d'apporter des solutions utiles au plus grand nombre, répète Cook « Il n'y a aucun modèle économique dans tout cela. Honnêtement, on ne gagne pas d'argent à le faire. Mais c'est quelque chose qui nous apparaissait bénéfique pour la société, alors on s'y est mis. Est-ce qu'au final ça va nous emmener quelque part ? On verra. Je n'ai pas la réponse aujourd'hui ».

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


150 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar Rodri31 11/09/2017 - 18:08 via iGeneration pour iOS

Ce serait bien si  se lançait dans un moteur de recherche pour concurrencer Google. 😏

avatar watatzor 11/09/2017 - 18:11 via iGeneration pour iOS

@Rodri31

Qu'ils fassent d'abord de la bonne cartographie en rendant Plans vraiment fonctionnelle !
Pour le moteur de recherche on repassera !
Et il dit ne pas vouloir créer d'inégalités ou de citoyens de seconde zone or certains pays n'ont pas d'Apple Store, encore moins d'iTunes Store !
Propagande bidon à l'américaine , en se prenant pour les sauveurs du monde 🌎 !

avatar frankm 11/09/2017 - 18:55

Et oui. A quand, Plans capable de trouver une rue qui est à 500m de ma position sans me proposer la même en Australie ! Sans parler des points d'intérêts orthographiés à la lettre prêt comme sur le plan mais introuvables à la recherche !



avatar Lestat1886 11/09/2017 - 19:21 via iGeneration pour iOS (edité)

@watatzor

J'habite dans un de ces pays sans Appstore/itunes store officiellement , cette déclaration me fait rire jaune! Heureusement que les contenus de l'appstore et d'itunes n'ont pas de restrictions géographiques

Par contre pour Plans j'ai la navigation vocale là ou Google ne l'a pas ici!

avatar C1rc3@0rc 11/09/2017 - 20:20

@Rodri31

«Ce serait bien si  se lançait dans un moteur de recherche pour concurrencer Google. 😏»
Pourquoi?

Faire un moteur de recherche implique des modeles mathematiques tres avancés et des datacenter repartis a divers points de connexion de l'Internet avec une puissance de calcul phenomenale.
Le cout est astronomique et cela n'est rentable que pour des societes B2B.

Apple est une societe purement GP dont tout le business tourne autour de la vente de materiels informatiques de grande consommation, avec un produit principal: l'iPhone. Tout le reste n'existe que pour amplifier les ventes de materiels. En quoi un moteur de recherche serait une valeur ajoutée pour le materiel, alors que dans le domaine Google dispose du meilleur systeme et que MS a betonné le service aux entreprises...

On peut faire le parallèle avec Apple Map vs Google Map.
Si Apple s'est lancé dans cette aventure c'etait uniquement pour diminuer les couts en arretant de payer Google (Apple etait client de Google). L'objectif a doublement echoué puisque Apple Map n'apporte aucune valeur aux materiels Apple et que cela a un cout enorme en plus d'avoir eu un impact negatif sur la reputation de la societe.

Bon apres le discours de Cook est - en fait je ne sais pas comment de le qualifier :« Il n'y a aucun modèle économique dans tout cela. Honnêtement, on ne gagne pas d'argent à le faire.»
La confirmation que l'AppleWatch est un echec commercial qui ne degage pas de benefices ne demontre absolument pas qu'il n'y a pas de modele commercial derriere la collecte de données de santé.

ResearchKit est un bon outil, mais Apple ne le met pas a disposition par altruisme. Il permet de contribuer a la collecte de données de santé, mais plus encore il permet de collecter les modeles de recherches dans le secteur de la santé. C'est comme Google avec TensorFlow, cela permet a la société d'exploiter le travail des chercheurs et ingénieurs et de booster son positionnement sur des secteurs commerciaux clés.

Si toutes les grosses societés de l'Internet se lancent dans la collecte de données de santé et outils de monitoring GP, c'est qu'il y a bien un modele economique derriere et un trés gros! Ce n'est meme pas un secret de polichinelle, c'est un fait.

Aprés il est indeniable qu'Apple a (eu) un impact fort sur l'orientation technologique du secteur informatique grand public et qui a ete meme un peu au-dela . Quasi toutes les interfaces du secteur micro et mobile sont calquées sur celles d'Apple. Le concept du smartphone a radicalement changé avec l'iPhone (bien au-dela de la simple forme).
Mais si Apple a eu cette force jusqu'en 2010, depuis Apple est surtout derriere les autres et pire, se conforme dans le moule de l'etabli et de la mode. On voit clairement cette tendance avec le flat design qui a ete mis a la mode par... Microsoft ! Ou encore avec l'AppleWatch qui ne fait que suivre bien derriere ses devanciers (en gros tous les fabricants de netbook et de smartphones) le principe d'un produit conçu pour etre un relai de croissance pour des societes qui n'ont pas de "nouveaux" produits vache a lait a court terme et voient leurs produits existants stagner ou chuter dans la dictature de la croissance.

On peut aussi le voir avec la reconnaissance et l'adoption du PC ARM, ou si Apple était théoriquement bien placé, c'est en fait encore une fois Microsoft qui fait office de locomotive.
Parce qu'en fait si Apple a changé une partie du secteur informatique GP, c'est quand meme Microsoft qui l'a façonné en meme temps que celui de l'entreprise et les principes commerciaux - qu'Apple adopte a tours de bras - viennent eux du secteur automobile ou du tabac!

Il y a un discours, que tient Cook, et des faits, dont la soumission au secteur financier, qui contredisent le discours lustrant.

avatar areayoko 11/09/2017 - 21:25

-> branlette

avatar Stardustxxx 12/09/2017 - 00:06

@C1rc3@0rc
"On peut faire le parallèle avec Apple Map vs Google Map.
Si Apple s'est lancé dans cette aventure c'etait uniquement pour diminuer les couts en arretant de payer Google (Apple etait client de Google). L'objectif a doublement echoué puisque Apple Map n'apporte aucune valeur aux materiels Apple et que cela a un cout enorme en plus d'avoir eu un impact negatif sur la reputation de la societe."

Et pourtant, le data de Apple Map est primordiale pour developper une voiture autonome. Il est donc logique qu'Apple ait commence par Apple Map, avant de passer a la voiture autonome. Leur stratégie est cohérente.

avatar ovea 12/09/2017 - 01:50 via iGeneration pour iOS

Un être autonome … dans n'importe quelle jungle n'a que faire d'une recherche ou d'une cartographie … sauf si ces dernières sont mentales.

avatar Stardustxxx 12/09/2017 - 15:25 (edité)

@ ovea
"Un être autonome … dans n'importe quelle jungle n'a que faire d'une recherche ou d'une cartographie … sauf si ces dernières sont mentales."

Tu sais que les gens se perdent dans la foret et la jungle...

avatar pommedor 12/09/2017 - 10:13

"Et pourtant, le data de Apple Map est primordiale pour developper une voiture autonome. Il est donc logique qu'Apple ait commence par Apple Map, avant de passer a la voiture autonome. Leur stratégie est cohérente."

Faut surtout savoir reconnaitre l'environnement qui t'entoures avant d'allez du point A au point B. T'as beau avoir le plan du coin X, si ya des travaux faut que le véhicule soit en mesure de se déplacer dedans si la circulation n'est pas interdite.

A moins d'utiliser les appareils photos des iphones pour cartographier en permanance la planète, t'auras pas une màj miraculeuse du coin qui va te permettres de faire ça 5-10min avant d'y être. :)

avatar Stardustxxx 12/09/2017 - 15:23

@ pommedor
Et donc toi, quand tu conduit tu n'utilises pas de carte ?

Savoir naviguer dans un environnement local c'est une chose, naviguer globalement c'est autre chose. Imaginons que tu soit dans une voiture autonome, et que tu lui demande d'aller dans une autre villes a 1000 km, ta voiture elle doit partir dans quelle direction ? Capable de comprendre les déviations dues aux travaux ?

Il y a besoin des 2, sinon pourquoi on aurait inventer le GPS pour les humains, ils savent naviguer en 3D et pourtant ils ont besoins de cartes...

avatar EBLIS 12/09/2017 - 16:14

@Rodri31
Et avoir un moteur qui filtre 90% des résultats car pas conformes à la morale Apple?
No thanks.

avatar matthew3321 11/09/2017 - 18:08 via iGeneration pour iOS

Discours bien polit, Timmy et Apple grands sauveurs de l'humanité.. Pas convaincu, de la com' à l'américaine, lassant..

avatar oomu 11/09/2017 - 18:14

petit sauveur d'une humanité alors ? ;)

ben vi, les américains ont une communication à l'américaine (jusque là, normal), mais qui est excitante, fière, farfelue oui, mais bougrement inspirante.

Après je dis pas, au final ça reste des machines qui font bip (mais on peut faire plein de trucs chouette avec) par une société qui a des investisseurs à satisfaire et des salariés à payer.

Mais ce n'est pas si méchant.

avatar Bigdidou 11/09/2017 - 18:46 via iGeneration pour iOS

@oomu

« Mais ce n'est pas si méchant. »
Non, pas quand on recontextualise comme tu le fais : discours d’un américain pour des américains.
Vu d’ici, ça parait quand même presque cynique, ce que ça n’est pas, je suis d’accord.
Mais on peut pas, enfin, je peux pas m’empêcher de m’énerver face à ce genre de discours.

avatar françois bayrou 11/09/2017 - 20:36 (edité)

Je me demande parfois si ils vivent la même chose là bas … Quand Hollande dit qu'il n'aime pas les riches et qu'il va inverser la courbe du chômage. Est-ce que des Américains sont choqués ? Et d'autres Américains répondent "C'est une communication à la française ( normal )" et d'autres encore qui rétorquent : "tu as raison, il faut recontextualiser" ?
Et un Américain qui sortirait, comme toi, "Vu d’ici, ça parait quand même presque cynique, (...) mais je peux pas m’empêcher de m’énerver face à ce genre de discours"

Bref je comprends pas l'histoire du contexte.
C'est plutôt "ils sont plus cons que nous là bas alors ça doit passer ?" ou : "Ils ont l'habitude d'être pris pour des cons alors ça passe ?"
Nous, en tout cas, on est plus fute-fute qu'eux, ça c'est clair.

Enfin bref. Le jour ou j'ai besoin d'une communication à l'américaine bougrement inspirante, je me tournerais plutôt ailleurs, il y a de quoi faire, chez les artistes et les libres penseurs, et on sait tous ce qu'ils pensent de Cook : comme toi, ils sont assez énervés !

avatar françois bayrou 11/09/2017 - 20:43

c'est pas si méchant, mais pas non plus bougrement inspirant.
Attends un peu et vas voir les commentaires sur les sites US, comment les américains la prennent, la communication "à l'américaine".

Faut arrêter de prendre les gens pour des cons !

avatar colossus928 11/09/2017 - 23:53 via iGeneration pour iOS

@oomu

Complètement d'accord

avatar daxr1der 11/09/2017 - 18:43 via iGeneration pour iOS

@matthew3321

c’est clair

avatar sylvainbruyere 11/09/2017 - 19:08 via iGeneration pour iOS

@matthew3321

C'est vrai qu'a force de s'envoyer des fleurs, c'est lassant pour nous AND AMAZING pour eux

avatar bonnepoire 11/09/2017 - 20:14

Plus que saoulant c’est surtout écœurant! Qu’il se contente de vendre des produits hors de prix/

avatar McDO 12/09/2017 - 16:04

@matthew3321

Je suis d'accord.
Ce genre de discours marketeux nauséabond est d'une tristesse...
Une boite qui fait de la fraude fiscale, qui pompe les ressources, qui polluent, qui fabriquent des produits électroniques en Chine par des ouvrier sous payé, et ça parle de sauver l'humanité...C'est juste risible et saoulant. Qu'ils se contentent de fabriquer de beaux produits bien emballés qu'ils ne valent pas leur prix et qu'ils arrêtent de nous les briser avec ce genre de discours merdique :-/

avatar IceWizard 11/09/2017 - 18:15

Apple change le monde en créant de la technologie simple d’emploi, utilisable par le commun des mortels. De plus elle véhicule l’idée que toute technologie peut (doit) être simple, ce qui commence à contaminer le reste de l’industrie. Et c’est énorme..

avatar palmx 11/09/2017 - 18:15 via iGeneration pour iOS

Quelqu’un peut il lui expliquer comment ne pas faire fuiter des infos ??? 😂😂😂

Pages