Fermer le menu
 

Apple Park : la vision de Steve Jobs pour les cent prochaines années d'Apple

Mickaël Bazoge | | 17:30 |  40

Apple est particulièrement fière de son dernier produit : le tout nouveau campus Apple Park, une installation flambant neuve qui a commencé à accueillir ses premiers employés le mois dernier, après de longues tractations avec la mairie de Cupertino, puis des années de travaux. Un long article signé Steven Levy pour le magazine Wired, qui en fait sa couverture, revient sur la genèse et la vision qui a présidé à ce campus exceptionnel.

Cliquer pour agrandir

Le coût de l’installation (estimé à 5 milliards de dollars) et le temps passé à construire les différents bâtiments sont d’ailleurs, peut-être, la raison pour laquelle certains observateurs ont pu se plaindre de la cadence ralentie des lancements de nouveaux produits ces derniers mois. Mais il fallait bien un écrin à la mesure de l’une des plus grandes entreprises au monde, un lieu exceptionnel désiré et imaginé par Steve Jobs avant qu’il ne disparaisse.

La conception du campus a réclamé à Apple la même énergie et le même engagement que pour un produit du constructeur, décrit Levy. Mais au contraire de l’iPhone ou du Mac, l’Apple Park est unique et on ne peut pas réellement parler d’amortissement. « Il est frustrant de parler de ce bâtiment [le fameux Ring, ce “vaisseau spatial” circulaire] en termes de gros chiffres, c’est absurde », explique Jony Ive.

Jony Ive, Lisa Jackson et Norman Foster — Cliquer pour agrandir

L’Apple Park, c’est pêle-mêle, 12 000 employés, 9 000 arbres, des portes de verre de 26 mètres de haut pour l’entrée du Café, un bâtiment de 1 000 places, le Steve Jobs Theater, pour les futurs keynotes, un Ring de 26 hectares, un centre fitness de 9 300 mètres carrés pour les employés…

Les chiffres sont impressionnants, mais vous ne vivez pas dans une statistique. Même s’il s’agit d’une merveille technique que de fabriquer de tels panneaux de verre, ce n’est pas un accomplissement. La réussite ici est de construire un bâtiment où tant de personnes peuvent se connecter entre elles et collaborer et marcher et parler.

L’amortissement de ce campus se réalise en fait d’une manière très différente des habituels produits d’Apple, explique le designer. « Nous ne le mesurons pas en nombre de personnes. Nous pensons en termes d’avenir. Le but est de créer une expérience et un environnement qui sont le reflet de ce que nous sommes en tant qu’entreprise. C’est notre maison, et tout ce que nous ferons à l’avenir débutera ici ».

L’idée d’un nouveau campus date de 2004, selon Ive. Lui et Steve Jobs ont commencé à évoquer le sujet alors qu’ils se baladaient dans Hyde Park, à Londres. Ce n’est qu’en 2009 que l’idée a commencé à se transformer en projet, le constructeur commençant à acquérir des parcelles autour de son campus historique du 1, Infinite Loop. En juillet de la même année, Steve Jobs a fait appel au fameux architecte Norman Foster.

Ce dernier a rameuté ses équipes du cabinet Foster + Partners : au plus fort du développement du projet, ce sont plus de 250 architectes qui ont planché sur l’Apple Park. Les réunions avec Steve Jobs, véritable chef d’orchestre du nouveau campus, pouvaient durer jusqu’à deux heures, ce qui a largement occupé le fondateur d’Apple dans les deux années avant sa mort.

Les différentes évolutions du projet — Cliquer pour agrandir

Steve Jobs étant Steve Jobs, il avait une idée précise de la plupart des éléments qui allaient composer le campus… jusqu’au type de bois pour les murs des bureaux, et quand précisément il convenait de le couper : « en hiver, idéalement en janvier », se remémore Stefan Behling un des architectes, « pour que le bois contienne le moins de sève et de sucre ». Pour finir, Apple a créé son propre placage en bois recyclé.

Un des concepts imaginés par Steve Jobs pour les bureaux était de ne pas les compartimenter. « Ce devait être des bureaux où les gens sont ouverts sur les autres, et ouverts sur la nature ». La clé, c’est la conception modulaire sous forme de sections baptisées « pods ». « L’idée de Jobs, c’était de multiplier les pods encore et encore : un pod pour le travail individuel, un pod pour le travail de groupe, un autre pour socialiser ». Le tout sans véritable hiérarchie, « même le CEO n’a pas de “suite” ou quelque chose d’approchant ».

La vision d’origine et la réalité — Cliquer pour agrandir

Un concept plutôt inédit pour une entreprise connue pour son goût du secret. « Jobs semblait proposer une structure plus poreuse où les idées sont partagées plus librement entre les espaces communs ». Il ne s’agit pas de jouer la transparence totale bien sûr : le studio de design de Jony Ive est protégé par des vitres translucides. La forme du bâtiment central, le Ring, a émergé en juin 2010 ; c’est en 2012 que le conseil d’administration d’Apple approuve les travaux de Foster + Partners.

Cliquer pour agrandir

La construction du bâtiment central a nécessité un lourd investissement de la part non seulement d’Apple bien entendu, mais aussi de ses fournisseurs. L’entreprise allemande Seele Group, qui s’était occupée des panneaux de verre du « Cube » de l’Apple Store de New York, a été mise à profit. Fabriquer un panneau de verre courbé pour le vaisseau spatial (haut de 13 mètres) nécessitait 14 heures, or Apple en avait besoin de… 800 ! Il a donc fallu que Seele développe une nouvelle machine capable de produire cinq panneaux de verre en même temps.

La version finale des poignées de porte — Cliquer pour agrandir

Sans surprise, Steven Levy revient sur les fameuses poignées de portes qui ont fait l’objet d’un soin maniaque (lire : Campus 2 : un soin maladif apporté aux détails). Celles-ci doivent servir aussi bien pour les portes coulissantes que pour les portes pivotantes, et pour parvenir à ce résultat il a fallu de nombreuses itérations. Certains prototypes sont « longs et à peine saillants », d’autres sont « plus serrés » et ils demandent de les serrer plus fermement dans la main. « Tous semblent être conçus dans le même aluminium que le MacBook Pro ».

Les lumières dans les bureaux : un rail lumineux plutôt que des ampoules — Cliquer pour agrandir

Les tables des bureaux peuvent être ajustées en hauteur via des supports muraux qui contiennent tous les câbles indispensables. Deux boutons sont présents sous la table, un convexe pour soulever le bureau, un concave pour l’abaisser. Là aussi, la conception de ces équipements a demandé beaucoup de travail.

La télécommande sous le bureau — Cliquer pour agrandir

Tous ces efforts ont été consentis dans un seul but : que tout le monde donne son meilleur. Et ce, dès le départ de la conception du futur campus : Francesco Longoni, le grand manitou de l’Apple Park Café, est l’un des inventeurs d’une boîte à pizza ronde qui empêche la pizza de ramollir — un brevet déposé en 2010 alors qu’Apple phosphorait dur sur ce nouveau projet. Cette boîte est d’ailleurs utilisée depuis des années, selon nos informations.

Cliquer pour agrandir

Par bien des aspects, l’Apple Park est le dernier « produit » jamais imaginé par Steve Jobs. Le « cadeau » de Steve Jobs, selon l’expression qui revient dans la bouche de plusieurs dirigeants. L’ancien patron d’Apple a pris ici une décision pour « cent ans », rappelle son successeur. « Est-ce que nous aurions pu faire des compromis ici ou là ? », se demande un Tim Cook qui répond immédiatement : « Ça n’aurait pas été Apple. Et cela n’aurait pas envoyé le message à tous ceux qui travailleront ici que le moindre détail compte, que le soin, ça compte ».

Un jusqu’au-boutisme qui correspond bien à Apple, quitte à provoquer le débat et la controverse. Le Ring est un « cocon rétrograde », selon le critique d’architecture du Los Angeles Times. Le bâtiment principal serait « trop rigide », l’Apple Park ne pourrait pas s’adapter à la croissance à venir de l’entreprise ni aux futures façons qu’auront les gens de travailler.

Pour d’autres, l’Apple Park est un lieu isolé alors que la tendance architecturale actuelle est plutôt à l’intégration des salariés au sein des villes… Et puis l’Apple II a été imaginé dans un garage, l’iPhone dans les bâtiments actuels et plutôt banals du constructeur. Une telle débauche de moyens et d’efforts pour un campus flambant neuf était-elle nécessaire ?

Norman Foster balaie ces critiques du revers de la main. Le bâtiment circulaire central s’est bâti sur la « passion de Steve Jobs ». « L’idée d’un superbe objet qui descend sur ce paysage verdoyant et luxuriant, et qu’il sera occupé par 12 000 personnes : voilà une vraie vision utopique. Une partie de mon travail, c’est de m’opposer aux critiques et de dire “Vous devez être fous” ».

L’Apple Park, c’est « la vision, le concept de Steve Jobs », poursuit Cook. « Son plus grand projet ».

Catégories: 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


40 Commentaires

avatar umrk 16/05/2017 - 18:36

Bâtiment remarquable ... mais perso j'aurais préféré une forme ovale (comme le Colisée ...).

Savez vous que, même de nos jours, les ingénieurs s'extasient devant le Colisée : par exemple, la conception de ses accès permet d'évacuer le public en un temps record, qui lui permettrait de satisfaire les normes actuelles en la matière !

Quand au coût, oui, il est élevé, mais Apple est entré dans la catégorie des sociétés où (comme dans le pétrolier), l'unité de compte c'est le milliard de $, en dessous c'est presque négligeable ... Cela dit, il est légitime de créditer Steve de cette réalisation, non seulement parce qu'il l'a voulue, mais aussi parce qu'il était probablement le seul à pouvoir faire accepter un tel projet sans la moindre opposition interne.

avatar @ymeric 16/05/2017 - 18:09 via iGeneration pour iOS

@umrk

C'était pas seulement l'ingénierie recherchée ici mais aussi le design (vu de Ive) ou l'architecture pour Foster.
Après entre un cercle et un ovale .. 😅

avatar Simeon 16/05/2017 - 19:12

On a justement l'impression que l'ingénierie et le design ont ici pris l'ascendant sur l'architecture.



avatar Benitochoco 17/05/2017 - 11:26

En gros, c'est la même. L'architecture, c'est l'assemblage de différents éléments, peut importe la nature de celui-ci. Donc oui, l'ingénierie est présente, comme le design, heureusement.

C'est simple et efficace.

avatar klouk1 17/05/2017 - 20:36 via iGeneration pour iOS

@Benitochoco

"L'architecture, c'est l'assemblage de différents éléments, peut importe la nature de celui-ci. Donc oui, l'ingénierie est présente, comme le design, heureusement"

@Benitochoco

Désolé l'architecture c'est tout sauf l'assemblage de différents éléments. Pour info ce que vous dites est une connerie monumentale.

avatar adixya 16/05/2017 - 17:53

"Une telle débauche de moyens et d’efforts pour un campus flambant neuf était-il nécessaire ?"
Ce n'est pas sur la "nécessité" qu'a été envisagé ce bâtiment manifestement...
Apple n'a jamais eu la culture de faire les choses du point de vue purement fonctionnel.
Une personne qui dit cette phrase n'a toujours rien compris à la culture d'entreprise d'Apple...

avatar remids 16/05/2017 - 18:09 via iGeneration pour iOS

L'Apple Park, c'est le MacPro: c'est joli, mais niveau évolution... c'est pas possible.

avatar Thom80 16/05/2017 - 18:24 via iGeneration pour iOS

Il faut arrêter de penser aussi que chaque centime dépensé doit être un centime rentable.

C'est un plaisir pour l'entreprise et ils peuvent bien se le permettre. Je préfère voir des entreprises qui dépensent de temps en temps dans des beau projets comme celui là, les impératifs ne sont pas les mêmes et c'est créatif.
Ca fait aussi marcher beaucoup d'entreprises derriere.

Perso je vois ça comme un bâtiment exceptionnel, quelque chose qui va rester dans le patrimoine, un peu comme les grosses cathédrales ou monuments. La tour Eiffel n'a pas été construit juste dans un but de rentabiliser.

avatar NAVY7GAS 16/05/2017 - 18:29 via iGeneration pour iOS

C'est sphérique c'est beau car simple, mais je suis d'accord avec la rigidité du bâtiment et de comment les gens vont devoir travailler ensemble. Il aurait fallu au moins un pont au moins voire deux qui traverseraient diamétralement la cour en son centre. Étant donné qu'une idée lumineuse ne peut attendre en perdant du temps à devoir marcher dans les couloirs dans la moitié de sa circonférence d'un point jusqu'à son opposé, il aurait été judicieux d'y ajouter des ponts. Je pense que cela se fera, ils n'ont juste pas encore le sentiment de ce qui est pratique à l'usage réel ou pas pour leur productivité mais cela va sans doute se faire tôt ou tard, ajoutant même comme dans les aéroports, une voie rapide avec tapis roulants. J'irais même jusqu'à dire qu'ils les feront passer sous terre avant que les racines des arbres ne s'enracinent trop profondément, pourquoi pas creuser un point central au sous-sol ce qui fera office de salon de rencontre open space lors des jours de pluie par exemple. De ce fait cela laissera la surface neutre et toujours champêtre.
Mais sinon j'admets qu'Apple est et aura été l'entreprise du XXe et XXIe siècle qui aura le plus marqué son histoire par son histoire et par ce qu'il a pu accomplir pour ses contemporains, d'autres on pu accomplir des choses bien plus utiles il est vrai, mais eux sont au-dessus de la mêlé, comme il a été dit, ils n'ont pas été les premiers du bal mais ont été les plus remarquables.

***

"Apple n'a jamais eu la culture de faire les choses du point de vue fonctionnel"
Hein!!? Ben non lol, pour le coup c'est bien vous qui n'avez pas compris à la culture d'entreprise de apple alors.
Lol bien au contraire, même l'article vient de le dire pour l'histoire des poignets et des luminaires!
Gné ô_0!

avatar shaba 16/05/2017 - 18:47 via iGeneration pour iOS

@NAVY7GAS

Dans une entreprise de cette taille, tous les collaborateurs ne sont pas amenés à travailler ensemble. Pas besoin de ponts, juste que les services bossant en relation soient proches les uns des autres.

avatar macbook60 16/05/2017 - 22:48 via iGeneration pour iOS (edité)

@shaba

Au pire y as les Seagway 👍🏽

avatar initialsBB 16/05/2017 - 19:08 via iGeneration pour iOS

@NAVY7GAS

Sinon suffit de descendre au RDC et traverser le jardin...

avatar poulpe63 16/05/2017 - 20:38

ou d'avoir un ou plusieurs tunnel souterrain avec métro automatique ou équivalent (un peu comme le VAL entre Orly Ouest et Orly Sud, non ?)

avatar highboot 17/05/2017 - 09:19 via iGeneration pour iOS

@NAVY7GAS

Traverser le parc en s'oxygénant c'est bien mieux qu'un tunnel. D'autant que la météo en Californie est clémente. Et puis tous les employés ne sont pas tous des créatifs qui arpentent les couloirs des idées plein la tête.

avatar iDanny 16/05/2017 - 18:30 via iGeneration pour iOS

Par contre on connaît déjà son adresse ?
Ça sera sûrement moins culte que 1 Infinite Loop 😐

avatar 1515julian 16/05/2017 - 21:15 via iGeneration pour iOS

@iDanny

Avec l'argent qu'ils ont ils vont sans aucun doute créer une rue qui ira jusqu'à l'entrée et lui donneront un nom similaire à 1 Infinite Loop

avatar NAVY7GAS 16/05/2017 - 18:49 via iGeneration pour iOS

***
Ou alors vous avez écrit trop vite et c'était pas ce que vous vouliez dire au départ

Car l'iPod, l'iPhone, le Mac tous ces produits ont été pensés et repensés maintes fois repensés justement pour arriver à cette finalité où plus rien ne serait à retirer ou plus rien ne serait à ajouter. Une symbiose et une fonctionnalité parfaite justement, mais qui est difficile parfois impossible à mettre en œuvre.
Mais pour le bâtiment il est encore possible pour certaines choses de les faire évoluer, cela se voit encore.

avatar debione 16/05/2017 - 19:01 (edité)

C'est moi ou l'intérieur semble particulièrement froid et austère? Je trouve l'extérieur très sympa ( même si j'aurais préféré plus de hauteur et moins d'impact au sol, mais en californie c'est la norme), mais l'intérieur me donne froid....

avatar NAVY7GAS 16/05/2017 - 19:19 via iGeneration pour iOS

@shaba :

Ouî mais dans la technologie de pointe tout ou rien peuvent se rejoindre techniquement. Mais apple n'étant pas Darty ou la Cpam du coin lol, leurs activités ne seront certes pas cloisonnées, sauf quand cela exigera d'être dans le secret absolu, mais même s'ils peuvent se rapprocher, il y aura des pôles qui devront volontairement être tenus éloigner l'un de l'autre pour tout un tas de raisons, sécurité, discrétion, espace plus larges pour des essais techniques etc.
Donc si par exemple l'un des designers a une idée qui pourraient peut-être gêner un de ses confrères qui lui s'occupe de la batterie mais qui se trouve à l'opposé du vaisseau..
Bref peut-être qu'ils y ont pensé enfait mais que c'était pas forcément utile comme vous le dites, et que cela aurait dégradé le paysage et l'architecture alors ils ont laissé tombé..
Une trottinette, un Segway ou même FaceTime peut faire l'affaire!
Par contre je maintiens pour le tapis roulant. Ils devraient vraiment ajouter dans les couloirs et sur toute la circonférence, un tapis roulant super classe et super fun avec des transats en bois pour ceux qui ont du temps à perdre en se laissant ramener d'un point A à un point B tranquilou!

avatar debione 16/05/2017 - 19:23 (edité)

Ouais, comme ça en moins de 2 ans on aura l'impression d'être dans l'Axiom...😎

avatar klouk1 16/05/2017 - 20:38 via iGeneration pour iOS

@NAVY7GAS

De toutes façon au delà de 500 postes de travail, il est difficile de permettre une communication parfaite entre différentes entités au sein de l'entreprise. Il suffit de voir quelques sites tertiaires lambda (SFR à St Denis, Orange garden à Châtillon) qui sont constitués de plusieurs bâtiments de 5 à 7 niveaux et ou souvent la façon la plus rapide de passer d'un bâtiment à l'autre est de passer par l'extérieur. L'évolutivité avec ce dispositif de briques posées sur un socle (sous sols) est du coup assez limitée, car il est compliqué, pour faire simple, de pousser les murs. Dans ce type de configuration le gros avantage pour le proprio est qu'il peut se séparer d'un immeuble plus facilement.
Le projet circulaire et monolithique d'Apple repose plus sur une logique fonctionnelle adaptée au nombre important de postes de travail et non sur une logique immobilière. Il apporte , à mon sens, une grande flexibilité pour l'implantation des différentes unités fonctionnelles.

avatar debione 16/05/2017 - 21:02

Cela dépendra aussi de qui sera là-dedans, quels bureaux, quels projets... Ils pourraient très bien la remplir avec le secteur Marketing/Fiduciaire, tout comme ils pourraient y mettre uniquement les équipes en charge du développement des futurs projets etc etc...
Tout Apple ne va pas se retrouver dans cet édifice, ils vont pas y mettre les avocats, avec les test sur les matériaux, le développement de Logic, la gestion du SAV, le projet Titan....
Seule une minorité des employé Apple travailleront là... Du coup, c'est assez facile de bien sectionner et de faire en sorte que les opposés n'aient jamais à se parler...

avatar vincepalmer 16/05/2017 - 20:16 via iGeneration pour iOS

Apple peut bien construire les bureaux qu'elle veut. Non seulement elle en a les moyens mais en plus ce qu'elle propose en terme d'architecture est presque toujours intéressant.

Et puis bon, quand on voit le Pentagone aux Etats-Unis, personne ne râle et il a du couté un paquet de dollars aussi. Sans compter que c'est un bâtiment gouvernemental.

avatar debione 16/05/2017 - 20:32

Ouais, faut comparer ce qui est comparable aussi, le pentagone a dépensé en ces cinq premiers mois de l'année autant que 20 ans d'économie d'Apple (qui est la plus grosse capitalisation boursière au monde, avec le plus gros cash-flow etc)... On est clairement pas dans le même monde... Ni d'ailleurs dans les mêmes prérogative... Si demain pouf! Apple disparaissait, dans dix ans on s'en souviendrait à peine, resterait les marchés qu'ils ont débloqués... On enlève la défense US pour rire?

avatar JadEstuaire 16/05/2017 - 20:58 via iGeneration pour iOS

Espérons que le concentré de matière grise en ces lieux s'épanouira pour sortir des produits innovants 🛁

Pages