Fermer le menu

Apple veut communiquer davantage avec les pros

Nicolas Furno | | 15:35 |  55

Apple a invité quelques journalistes pour leur parler du tout nouveau Mac Pro qui sortira l’an prochain. Au passage, les responsables présents ont répondu à leurs questions, notamment sur les clients professionnels du constructeur. Un marché extrêmement restreint à l’échelle d’Apple, mais pas tant que cela à l’échelle du Mac.

Le Mac Pro de 2013. Image MacGeneration.

L’entreprise estime que 30 % des utilisateurs de Mac exploitent une app pro au moins une fois par semaine, la moitié régulièrement. Une app « pro », que ce soit en développement ou en création, Apple reste assez flou sur cette statistique. D’autant que cela ne garantit pas que l’app est utilisée dans un contexte professionnel, mais Apple part du principe que le marché pro correspond environ à 30 % des utilisateurs de Mac.

C’est une belle part du marché, même si cela ne veut pas dire du tout qu’Apple peut compter sur un tiers de Mac Pro. En fait, Phil Schiller a partagé quelques chiffres supplémentaires. Le marché du Mac atteint les 100 millions d’utilisateurs, dont environ 20 % seulement d’ordinateurs de bureau. L’iMac est largement en tête de ce segment et le Mac Pro représente moins de 10 % des ventes d’ordinateurs de bureau, probablement davantage autour d’1 % que de 9 %.

Les clients Apple utilisent en grande majorité des ordinateurs portables, même chez les professionnels. Cliquer pour agrandir

Que font ces pros de leurs Mac ? Craig Federighi a glissé l’information au milieu de la conversation : « Si vous utilisez les téléchargements de Xcode pour le mesurer, les développeurs de logiciels sont probablement notre plus grosse audience ». Par ailleurs, ces développeurs sont toujours plus nombreux, ce qui n’est guère surprenant quand on pense au succès de l’App Store et au fait que les Mac restent un passage obligé.

Est-ce pour cette raison que les Mac Pro actuels ont constitué une impasse sur le plan technique ? Au-delà de la forme ronde, Apple a parié sur une architecture autour de deux cartes graphiques, mais elle n’a pas de sens si la majorité des utilisateurs sont des développeurs. On a vu récemment qu’un bug faisait du Mac Pro l’ordinateur le plus lent pour compiler du Swift. Au-delà de cette anecdote, Xcode a davantage besoin de processeurs puissants que de cartes graphiques puissantes et on imagine que cela a pesé dans la conception du nouveau modèle.

Au passage, Craig Federighi a tenu à rappeler l’engagement d’Apple en faveur de l’automatisation et des scripts. On n’en saura pas plus, mais peut-être que l’entreprise a de grandes ambitions pour Workflow, l’app iOS achetée récemment par Apple. Verra-t-on une nouvelle fondation pour l’automatisation sur iOS et macOS ? Peut-être que l’on aura un début de réponse en juin, pour la WWDC.

Apple veut davantage rassurer les pros à l’avenir

Cela faisait longtemps que bon nombre de professionnels attendaient un signe de la part d’Apple et Phil Schiller a d’ailleurs dit explicitement que cette rencontre avec quelques journalistes était une réponse à ces attentes. Le constructeur a aussi fait son mea culpa, reconnaissant le manque de communications et en évoquant des améliorations à venir.

Phil Schiller et Craig Federighi, pendant la rencontre avec la presse. (Photo Mashable) Cliquer pour agrandir

Craig Federighi a ainsi expliqué : « nous voulons trouver comment mieux communiquer avec les pros. Nous comprenons que leur travail dépend de nos produits et qu’ils prennent des décisions à propos de nos produits — ils doivent avoir de nos nouvelles. » Naturellement, Apple reste attachée à sa culture du secret, mais peut-être que l’on aura des annonces plus régulières. Et après tout, le constructeur a annoncé un nouveau modèle sans rien montrer et sans dévoiler la moindre ligne de sa fiche technique.

Du côté du logiciel, Phil Schiller a d’ailleurs tenu à rassurer les utilisateurs de Logic Pro et Final Cut Pro, les deux logiciels professionnels de création audio et vidéo d’Apple. Depuis l’abandon d’Aperture, certains doutent de l’engagement du constructeur sur ce secteur. Le message est très clair :

Je veux réitérer notre engagement en la matière. Pour Final Cut Pro X comme pour Logic Pro X, il y a des équipes qui sont entièrement dédiées à fournir d’excellents logiciels professionnels à nos clients. Nous ne levons pas le pied.

Pour finir, le SVP en charge du logiciel chez Apple s’est aussi exprimé sur la vague de protestations qui secoue les sites spécialisés et les forums depuis quelques mois, notamment de la part d’utilisateurs de Mac qui se sont sentis abandonnés. Craig Federighi rappelle qu’Apple suit tout ce qui se dit à son sujet sur internet, mais considère que cette méfiance est une forme de paranoïa provoquée par l’émergence de nouveaux produits, comme l’iPad.

Avec toutes ces annonces, Apple devrait indéniablement rassurer tous ceux qui pensaient que les Mac de bureau étaient à l’abandon. Outre le nouveau Mac Pro, on verra de nouveaux iMac dès cette année, dont des versions pensées pour les clients professionnels.

Catégories: 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


55 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar eric78 05/04/2017 - 07:40 via iGeneration pour iOS

4 ans que le MacPro n'avait pas évolué. Rajoutez à cela les problèmes de fiabilité, le faible écart de puissance avec un iMac, etc …. Ils ne devaient plus en vendre beaucoup.
Ils n'avaient que 2 possibilités : arrêter le MacPro ou communiquer tôt ou tard pour arrêter l'hémorragie.
Ils ont choisi la deuxième option.

avatar zanadoo 05/04/2017 - 23:53

Pour ma part je suis surpris qu'après tant d'année de silence, soudainement Apple s'excuse et annonce pour 2018 qu'ils vont sortir des ordinateurs pour les pro! Pendant ce temps ils font quoi notamment pour les pros ? Rien !
J'aimerai bien savoir quel élément est intervenu pour les faire changer d'avis ?!
Malheureusement Apple n'a pas compris qu'une boite ne se résume pas qu'à développer des appli ou à faire du montage vidéo ou de la musique ! Le second élément est le SAV : quand un conseiller Apple explique qu'en cas de problème il faut venir au Genius Bar là je me dit qu'ils n'ont rien compris ! Un administrateur de parc de x machine a autre chose à faire que de faire la traversée de la ville pour aller dans la boutique Apple à chaque fois !
Un pro qui rend renouvelle son parc a autre chose à faire que d'acheter 400 adaptateurs de port USB, ... à 25 balles et de changer tout son système informatique (disque dur, imprimante,...) parce qu'Apple a décidé de mettre des ports USB-C pour faire joli ! Je ne parle pas des hub qu'il va falloir acheter parce qu'il a supprimé un port alim et une prise RJ45 !
Ensuite la gestion des iPad, des iPhones en administration : l'usine à gaz ! Il faut créer un compte que la plateforme d'admin Apple puis gonfler avec les comptes iCloud et bien sûr il faut avoir un soft de gestion des droits plus solide type Airwatch ! là encore Apple ne fait pas dans la simplicité.! Je ne parle pas de la garantie (sans Apple care) des Mac mini qui font office de serveur (pas de double alim, pas de multiple Port réseau, pas de stockage en 1U , pas de disques en RAID 5, ....) Alors question pro, le pro ne se résume pas à un ipad et un iphone !

avatar fte 06/04/2017 - 08:39 via iGeneration pour iOS (edité)

@zanadoo

Tu confonds pro et entreprise.

Apple a certes tenté de rentrer dans l'entreprise, mais sans jamais vraiment réussir ni persister.

Apple ne s'adresse pas à l'entreprise. Apple ne s'y est pour ainsi dire jamais adressé. Apple n'est pas Microsoft.

Apple s'adresse aux personnes.

Des outils de gestion de parc de Mac existent. Des outils de déploiement d'applications macOS existent. Mais ils ne proviennent pas d'Apple. Remote Desktop, macOS Server, certes, passons.

Le service IT qui doit déployer 10 Mac Pro... c'est joli un Mac Pro, mais ça s'empile pas. C'est chiant pour la configuration initiale, pas moyen de mettre un banc de config en place avec KVM et de bosser en //, il faut travailler à l'horizontale. La livraison... un chariot une pile de machines ? Naaaa, trop facile. Tu te payes les allez-retour. C'est con, mais empilable, c'est une feature importante en entreprise. A part le mini, il n'y a pas grand chose qui s'empile bien chez Apple, depuis longtemps.

Bref. Apple c'est un bon 🖕 aux services IT pragmatiques depuis bien longtemps. Les services IT créatifs y trouvent leur compte différemment.



avatar zanadoo 06/04/2017 - 21:35

une entreprise est un professionnel et à la lecture de ton post, on est à d'accord sur le fond. Qui va acheter un mac pro ? un medecin ? un plombier ? non
A 12000€ le mac pro, Apple ne vient pas pour autant chez le client pour dépanner !

avatar Oslew 07/04/2017 - 09:58

Craig Federighi a ainsi expliqué : « nous voulons trouver comment mieux communiquer avec les pros. Nous comprenons que leur travail dépend de nos produits et qu’ils prennent des décisions à propos de nos produits — ils doivent avoir de nos nouvelles. »

Dans les boutiques Apple proches, LE Mac pro qui était perdu dans un coin est maintenant introuvable, la très petite “division pro“ a été dissoute.
Sans commentaires.........

Pages