Fermer le menu
 

Tim Cook : « La mondialisation est une excellente chose qui doit être mieux partagée »

Florian Innocente | | 14:00 |  62

Invité à la 18e édition du China Development Forum 2017, Tim Cook s'est exprimé sur des sujets économiques ou ayant trait aux questions de vie privée. Ce rendez-vous annuel fait se rencontrer des grands patrons étrangers venus de tous les secteurs (assurances, énergie, informatique, alimentaire, automobile…) ou des anciens ministres avec des membres du gouvernement et des représentants de la société civile chinoise.

credit : VCG

D'après les comptes-rendus qu'en ont fait le Wall Street Journal (via AppleInsider) et Bloomberg, Tim Cook a notamment exprimé son point de vue sur la mondialisation des échanges, un sujet au cœur des grandes campagnes politiques actuelles.

Sans surprise, au vu des intérêts de son entreprise, il l'estime « très positive en général pour tout le monde », jugeant que cela a permis à des centaines de millions d'individus à travers le monde de s'extraire de la pauvreté. Mais il déplore que les bénéfices ne soient pas plus équitablement partagés entre les pays ou au sein même de certains pays.

Un constat mi-figue mi-raisin qui ne doit cependant pas pousser les gouvernements à se refermer à l'intérieur de leurs frontières « Je pense que le pire serait — et cela n'aiderait personne — de dire que c'est quelque chose de négatif et par conséquent d'en faire moins en ce sens. Je crois que l'on peut constater que pour certains pays dans le monde… pour ceux qui privilégient l'isolationnisme, cela n'est d'aucun bénéfice pour leurs populations. »

Un propos que l'on peut interpréter éventuellement comme une critique voilée face aux intentions affichées par le nouveau président américain. La Chine n'était pas absente de cette observation, Tim Cook a souhaité que le pays s'ouvre plus encore aux investissements étrangers.

Sur les questions de vie privée, Cook a répété la position générale d'Apple « Nous pensons que chaque individu doit pouvoir rester propriétaire de ses données et être capable d'en garder le contrôle ».

Cook s'en est tenu à une prudence de diplomate en s'abstenant de commentaires sur la politique de surveillance du gouvernement chinois. Une rencontre privée est prévue entre le patron d'Apple et Xu Lin, responsable des questions liées à internet au gouvernement.

Sur les affaires d'Apple en Chine, Tim Cook a déclaré que son entreprise ne s'était fixée aucun objectif précis de parts de marché. Le pays a des caractéristiques uniques, telles qu'un secteur du paiement par mobile largement plus développé qu'aux États-Unis et des utilisateurs beaucoup plus enclins à changer leurs habitudes, a observé Cook.

Peut-être faut-il interpréter cela comme une volatilité qui peut servir Apple et ses produits mais aussi lui compliquer la tâche, si la concurrence propose des solutions de qualité, ce qui est de plus en plus le cas dans le mobile. En 2016, trois fabricants chinois (Oppo, Huawei et Vivo) ont monopolisé les ventes de mobiles, avec une part de marché annuelle cumulée de 48 %. Ni Apple, ni Samsung n'ont pu monter sur le podium.

Cette venue de Tim Cook en Chine s'est faite parallèlement à l'annonce d'une ouverture de deux nouveaux centres de R&D dans le pays à Shanghai et Suzhou. Ils s'ajouteront aux deux autres déjà sur les rails à Pékin et Shenzhen. Ces centres permettront entre autres de se rapprocher des milieux de la recherche dans les universités.

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


62 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar yanginoos 18/03/2017 - 14:27

La mondialisation oui, quand c'est l'échange et non le commerce de réflexion, d'expérience et de savoirs...

avatar ritchi_paris 18/03/2017 - 14:28 (edité)

"Mieux partagée...." comme les impôts d'Apple ?

avatar Alias 18/03/2017 - 14:33

Donne-moi ta montre, je te donnerai l'heure !



avatar otop 18/03/2017 - 14:37

L'hypocrisie selon Tim Cook , qu'il se contente de payer ses impots et qu'il augmente les salaires des vendeurs en apple store.

avatar ancampolo 18/03/2017 - 17:30 via iGeneration pour iOS

@otop

Ils sont assez payé les vendeurs en apple store pour ce qu'ils font.
Je ne parle pas des genius.

avatar otop 18/03/2017 - 18:48

@ancampolo

t'es qui pour decider s'ils sont assez bien payés pour ce qu'ils font ?
http://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/pression-salaires-flicage-malais...

avatar alfatech 18/03/2017 - 20:26 via iGeneration pour iOS

@otop

"t'es qui pour decider s'ils sont assez bien payés pour ce qu'ils font ?"

C'est justement quelqu'un de cohérent… Vendeur en  Store ou au rayon charcuterie dans le super marché du coin c'est du pareil au même, pas des Bac +32, bref de simples vendeurs donc difficile d'être hyper bien payé, et ton lien montre justement qu'  paye au dessus de la moyenne. La vie est injuste je sais mais c'est comme ça, t'as aucun bagage car moyen à l'école ou tu préférais faire le con au fond de la salle au lieu de bucher un minimum et bien t'as un boulot moyen avec un salaire en rapport.

avatar Abd Salam 18/03/2017 - 20:45 via iGeneration pour iOS

@alfatech

La vie injuste, c'est une chose...

Organiser les sociétés humaines de manière injuste, c'est autre chose.

avatar eX0 18/03/2017 - 14:40 via iGeneration pour iOS

quand tu fais des centaines de milliards grâce à elle c'est normale de tenir ce genre de raisonnement.
Si ça doit vraiment être partagé il faut payer équitablement toute la chaîne de production de ses produit....

avatar rikki finefleur 18/03/2017 - 14:42

Je crois que ce qui est important c'est surtout de pouvoir délocaliser tranquillement ces usines, pour profiter de la misère régnante, Mr Cook. Comme votre entreprise l'a fait en chine.
Bientôt l'inde ?

Quand au partage , franchement vous manquez pas de culot, alors que votre société empile les sociétés fantômes, boites aux lettres bidons, pour éviter de payer les impôts.

Les impots n'est ce pas une rétribution des services que l'on vous offre ?
Ce gars là ne manque pas de cynisme.. et de bras d'honneur vis a vis de tous.

Espérons qu'un jour un journaliste osera le retoquer en direct.

avatar marenostrum 18/03/2017 - 16:54

y a jamais eu de misère en Chine. par contre tu l'as bel et bien en France. mais faut avoir des yeux.

avatar otop 18/03/2017 - 18:49 (edité)

Jamais eu de misere en Chine ? Jusqu'ou les apple fan boys premium seront pret a aller pour defendre leur societé cherie ?

avatar Bigdidou 18/03/2017 - 22:44 via iGeneration pour iOS

@marenostrum
"y a jamais eu de misère en Chine"

Ben, non. Encore un des vos magnifiques avis alternatifs.
http://www.liberation.fr/planete/2015/10/15/la-chine-veut-moins-de-pauvr...

avatar Sindre 18/03/2017 - 14:51 via iGeneration pour iOS

Mieux partagé ne signifie pas équitablement partagé. Au moins cet homme est cohérent avec ses actions. Sans mauvais jeu de mots.

avatar Moonwalker 18/03/2017 - 15:01

Rien de neuf : ce sont toujours les grands gagnants du système qui en vantent les mérites.

"… mieux partagée". Il pense sans doute à la redistribution des dividendes aux actionnaires.

avatar Oncle Sophocle 19/03/2017 - 19:07

@Moonwalker

"redistribution des dividendes aux actionnaires" : j'avais dans l'idée (mais tout le monde peut se tromper) que c'était la seule raison d'être de la mondialisation ?

avatar Abd Salam 19/03/2017 - 23:35 via iGeneration pour iOS

@Oncle Sophocle

S'affranchir de l'autorité des États... est le principal moteur de la "mondialisation".

À quoi bon faire des lois en France face à des gens qui ont leur argent au Luxembourg et leurs usines en Chine ? et parfois leur domicile à Bruxelles ?

Sans parler des menaces : si vous votez cette loi, nous partons !

avatar FollowThisCar 18/03/2017 - 15:18

De quoi en étourdir plus d'un : s'il ne reste que le choix entre le trumpisme et la mondialisation à la sauce Cook, que va-t-on devenir ?
Heureusement, il y a encore d'autres issues que peste ou choléra, tout n'est pas perdu !

avatar iPop 18/03/2017 - 15:28 via iGeneration pour iOS

Savez vous que l'on peut être Démocrate et être à la tête d'une entreprise ?
De même que Jobs était Républicain pourtant payé au dollar symbolique. 😒

avatar Moonwalker 18/03/2017 - 15:48

Jobs "Républicain".

Que ne lit-on pas comme billevesées aujourd'hui ?

Jobs détestait la politique et surtout les politiciens.

avatar Abd Salam 18/03/2017 - 17:15 via iGeneration pour iOS

@Moonwalker

Des gens détestent la politique (et les politiciens), ça ne les empêche pas d'être de droite ou de gauche.

Jobs était manifestement un fervent partisan de l'idéologie libérale... l'idéologie qui prône la fin des idéologies !

Les libéraux ont tendance à croire que la politique libérale n'est pas de la politique !

avatar Moonwalker 19/03/2017 - 07:17 (edité)

Tu n'as rien compris à la discussion et tu ne sais pas grand chose de Steve Jobs.

Démocrate ou Républicain (tu noteras que iPop et moi employons tous deux des majuscules) c'est en référence aux deux grands partis de la vie politique étasunienne, celui de l'âne et celui de l'éléphant.

Jobs ne s'est jamais déclaré ni de l'un ni de l'autre, n'a jamais ouvertement pris parti ni pour l'un ni pour l'autre. Il se tenait prudemment à l'écart du monde politique. Peu de politiciens avaient droit à sa considération. Al Gore est quasi une exception. Il se considérait comme un entrepreneur en Californie donc parti prenante d'une économie de marché. C'était un patron. Et surtout, Jobs échappait à toute sorte de catégorisation.

Démocrates et Républicains sont des libéraux au sens économique du terme, tel qu'on le comprend de ce côté-ci de l'Atlantique. Ils défendent la libre entreprise, le libre marché, la libre circulation des personnes, des biens et des services, qui sont les fondements de la société étasunienne. Libéral y est une notion totalement différente. Socialiste est quasiment une injure.

Tim Cook est sur certains sujet de société plus engagé que Steve Jobs mais il est autant que lui un adepte de l'économie de marché, comme en témoigne sa déclaration en Chine.

Merci de ne pas plaquer vos vagues grilles d'analyse franco-européennes sur la société étasunienne.

avatar Abd Salam 19/03/2017 - 16:25 via iGeneration pour iOS

@Moonwalker

Je ne sais pas à qui tu réponds...

Le libéralisme est politique.
Le concept d'économie de marché est purement politique par excellence !

La désertion fiscale est de l'activisme politique (pas seulement, certes).

On peut se dire apolitique tout en étant politique à 150 % !

avatar Moonwalker 20/03/2017 - 16:10

Mais on s'en branle !

La question soulevée par iPop est de classer Jobs comme Républicain (pas opposition à Cook). Jobs n'était ni Républicain ni Démocrate. Il faisait des affaires.

Pour le reste va prêcher ailleurs ton marxisme de comptoir. On dirait un maoïste sur le retour.

Mieux : lis Marx. Ça nous fera des vacances.

avatar Ber16 18/03/2017 - 15:53 via iGeneration pour iOS

Je suis rassuré en lisant les commentaires.
Je ne suis pas pauvre, pas riche, pas idiot, ni un génie.
Je pense que l'on peut partager intelligemment les richesses et la technologie.
Hélas, les gens comme le boss d'Apple et bien d'autres (liste trop longue ) nous donnent des leçons !
Ils défendent ce qui les rend riches, gavés à l'extrême.
Ils se permettent de critiquer les extrémistes conservateurs (opportunistes du pouvoir ???) tout en balayant tous ceux qui souffrent de ce système.
Qu'ils continuent ainsi. Les extrêmes ne montent pas vers le pouvoir grâce à leurs partisans (les pures de durs). Ils avancent avec tous ceux qui se sentent mis au bord de la route, sans aucune place ou aucune chance d'évoluer.

Pages