Fermer le menu

Des actionnaires veulent plus de diversité chez Apple

Mickaël Bazoge | | 09:03 |  79

La diversité est une des préoccupations majeures d’Apple sous l’ère de Tim Cook : rapport annuel sur le sujet, site web dédié, actions diverses et variées, prises de position publiques… Mais l’entreprise n’en ferait pas suffisamment, d’après l’investisseur Tony Maldonado et Zevin Asset Management, un fonds spécialisé dans l’investissement responsable. « Les excuses données par Apple et les autres, à savoir qu’il n’y a pas suffisamment de personnes [suffisamment qualifiées et provenant de la diversité], que ceci, que cela… Excusez mon langage, mais c’est n’importe quoi », s’emporte Maldonado chez The Verge.

Pour la deuxième année consécutive, cet investisseur va soumettre au vote des actionnaires d’Apple une proposition visant à accélérer ses efforts en matière de diversité. L’entreprise doit « adopter une politique de recrutement accéléré pour améliorer la diversité chez les cadres et au sein du conseil d’administration ». Un coup d’œil à la page des vice-présidents du groupe reflète une Pomme effectivement très blanche et masculine.

Maldonado ne donne pas le mode d’emploi pour accélérer la cadence dans ce domaine, mais fait quelques propositions comme lier les rémunérations des dirigeants à des objectifs de diversité (c’est le cas chez Intel et Microsoft, par exemple), ou forcer la société à envisager régulièrement la possibilité d’intégrer de nouveaux membres du board provenant de minorités.

Le conseil d’administration d’Apple recommande dans une note aux actionnaires de voter contre cette proposition. La société estime en effet avoir réalisé ces trois dernières années des progrès significatifs pour attirer plus de femmes et de minorités dans ses rangs. Cette proposition « n’est pas nécessaire ou appropriée car nous avons déjà fait la démonstration de notre engagement dans une vision globale de l’inclusion et de la diversité ».

Cette réponse n’est pas de nature à rasséréner Tony Maldonado. Il pense qu’Apple se repose trop sur son réseau de boutiques pour redorer les chiffres de la diversité : 56% des employés des Apple Store sont blancs contre 82% au sein de la direction. Zevin Asset Management estime de son côté qu’il y a là un « risque » pour la réputation d’Apple, celui de perdre ses profils les plus talentueux ou de rater des embauches intéressantes.

En 2015, Maldonado avait posé la question directement à Tim Cook, durant la réunion annuelle des actionnaires. « Tim était sur la défensive », se souvient-il. Puis l’année suivante, une première proposition avait été soumise au vote des actionnaires. Elle avait alors obtenu 5,1% des voix, suffisamment pour revenir cette année encore (il faut 3% pour qu’une proposition puisse être soumise à nouveau). La prochaine réunion annuelle des actionnaires d’Apple se tiendra le 28 février ; l’objectif est d’atteindre les 6%.

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


79 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar reborn 16/02/2017 - 09:22 (edité)

c'est débile, Apple prend les meilleurs dans leur domaine, peu importe leur couleur *facepalm*

Puis la plupart sont chez Apple depuis plusieurs dizaine d'années

avatar Maitre muqueux 16/02/2017 - 09:23 via iGeneration pour iOS (edité)

Scandaleux cette discrimination positive et pourquoi ne l'appliquer au sport pendant qu'on y est ? Nous devons mettre les plus qualifiés aux postes qu'ils méritent. Peu importe qu'il y est à la fin 100 pour-cent de minorités ou 0 pour-cent !

avatar C1rc3@0rc 16/02/2017 - 21:46

[Mode sarcastique on]
Pourquoi ne pas appliquer cette discrimination positive envers les femme, les LGBT, les handicapés, les orphelins, les tres jeunes, les tres vieux et les pauvres!
Ben oui, pourquoi on voit jamais de CEO de multinationale qui soit un pauvre, c'est revoltant cet ostracisme? Je met quiconque au defi de trouver une femme de 90 ans lesbienne pygmée hémiplégique pauvre CEO d'une multinationale ! C'est revoltant, simplement.
[Mode sarcastique off]

Serieusement, ici il s'agit d'une initiative d'un investisseur privé envers une entreprise privée, comme il y a des groupes de pressions privés qui veulent influer sur des entreprises privées pour raisons idéologiques, religieuses et autres dogmatismes.

On pourrait mentionner aussi les associations chrétiennes intégristes aux USA qui demandent la démission de Cook parce qu'il est homosexuel, et qui pour la même raison appellent leurs adhérents au boycotte d'Apple.

Et j'attends de voir une association qui exige la démission de Ive parce qu'il est anglais, designer et pas homosexuel!

Chacun a le droit d'exprimer ses delires et ses croyances... tant qu'il ne s'agit que d'une opinion sans acte delicteux!

Apple n'a meme pas a repondre a ce genre de plan com. Si Apple le fait que ce ne soit au moins pas en se justifiant. Une entreprise doit respecter la loi, mais en dehors c'est une entreprise, un outil de production qui n'a de compte a rendre qu'a ses actionnaires.

De plus le groupe en question aurait interet a faire sacrement du lobbying sur la Maison Blanche, plutot que de s'occuper d'Apple. Enfin, d'un autre coté taper sur Apple ça fait parler d'eux.

Par contre quant il est question de lois qui portent atteinte au droit en parlant explicitement de discrimination "positive", la c'est un probleme grave.

Le comportement raciste, sexiste et autre forme d'ostracismes du même acabit constaté est un delit et cela date de l’intégration des droit de l'Homme dans les constitutions et de la definition de l'egalité citoyenne. Nul besoin que l'Etat se mette hors la loi, il faut juste appliquer les lois fondamentales existantes et cela a chaque niveaux.



avatar toketapouet 17/02/2017 - 00:32

@Circée

👨‍💻 "[Mode sarcastique on]
Pourquoi ne pas appliquer cette discrimination positive envers les femme, les LGBT, les handicapés, les orphelins, les tres jeunes, les tres vieux et les pauvres!
Ben oui, pourquoi on voit jamais de CEO de multinationale qui soit un pauvre, c'est revoltant cet ostracisme? Je met quiconque au defi de trouver une femme de 90 ans lesbienne pygmée hémiplégique pauvre CEO d'une multinationale ! C'est revoltant, simplement.
[Mode sarcastique off]"

👉 J'aime 😂👍

avatar boubaka42 18/02/2017 - 17:41 via iGeneration pour iOS

@C1rc3@0rc

Oui toute à fait et pourquoi pas après tout il faut de tout pour faire monde,mais que des femmes blanches alors ou que des handicapés blancs,parce qu'après tout il n'y a que des femmes blanches ou des handicapés blancs,chez les autres couleurs sa n'existe pas

avatar Eaglelouk 16/02/2017 - 09:23 via iGeneration pour iOS

Ça serait pas une certaine forme de racisme que d'aller embaucher des gens jugés non qualifiés juste pour leurs origines ? 🤔

avatar Maitre muqueux 16/02/2017 - 09:25 via iGeneration pour iOS

@Eaglelouk

Absolument et c'est monnaie courante en France : couleur de peau, sexe et origine

avatar oomu 16/02/2017 - 09:29

ça manque d'embauche de corse chevelu rose alors.

avatar françois bayrou 16/02/2017 - 10:35

Qui a parlé d'embaucher des gens non qualifiés ?

Tu vois, il est là, le racisme, le vrai, celui de tous les jours. Celui qui te fait conclure que si il n'y a pas de "diversités" à la direction, c'est que cette diversité n'est pas assez qualifiée.

L'idée qu'ils puissent être écartés de ces postes malgré leurs qualifications ne t'effleure même pas l'esprit.

avatar Titanium31 16/02/2017 - 10:38 via iGeneration pour iOS

@françois bayrou

Bien dit François...

avatar C1rc3@0rc 16/02/2017 - 21:58

Ben non, mal dit.

@françois bayrou detourne le propos de @Eaglelouk qui lui appui sur le principe de discrimination.

@Eaglelouk pose l'aberration qu'il y aurait avec le principe de discrimination positive, dans le cas disons de choisir d'embaucher un français blanc peu compétent face a un japonais ultra-competent parce que le français serait un gijin au Japon...
Dans ce cas, le facteur discriminant est bien raciste: etre un gaijin, un non japonais.

Car s'il y a discrimination ( positive ou négative est un adjectif stupide: la discrimination est de la discrimination et rien d'autre ) c'est que justement c'est un facteur qui oriente un choix sur un critère inadapté et artificiel.

avatar ddrmysti 16/02/2017 - 10:46

A partir du moment où on impose un recrutement par un critère autre que les qualification, on prend le risque de voir des personnes moins qualifiées ou moins talentueuses obtenir le poste, car la personne plus qualifié ne correspondait pas aux critères physique. Ce qui est d'ailleurs bizarrement contradictoires avec les lois (tout du moins en france) sur la discrimination à l'embauche, où le sexe, la population et la religion ne doit légalement pas être pris en compte pour la sélection du candidat.
Mais là on parle d'une discrimination politiquement correcte, donc ça passe.

avatar françois bayrou 16/02/2017 - 10:58

"A partir du moment où on impose un recrutement par un critère autre que les qualification, on prend le risque de voir des personnes moins qualifiées ou moins talentueuses obtenir le poste"

Ca n'est pas nouveau. Tous les jours, des boites embauchent des personnes moins qualifiées, moins talentueuses, parce qu'elles intègrent, inconsciemment parfois, deux critères bien particuliers : homme, blanc.

avatar ddrmysti 16/02/2017 - 11:06

Donc refuser un candidat parce que c'est une femme noire, c'est scandaleux, le refuser parce que c'est un homme blanc, c'est normal…
C'est là le problème, le soucis n'étant pas la discrimination, vu qu'on soutient le fait de discriminer à l'embauche…

avatar françois bayrou 16/02/2017 - 12:12

l'idée est de simplement rétablir un minimum d'équité.
Le risque de base mentionné par les actionnaires est quand même celui de louper des profils compétents en embauchant à leur place, des incompétents.

" Zevin Asset Management estime de son côté qu’il y a là un « risque » (..), celui de perdre ses profils les plus talentueux ou de rater des embauches intéressantes."

Tu raisonnes trop en homme blanc, et ne vois que le risque que toi tu cours : celui qu'une femme noire incompétente pique la place d'un homme blanc compétent.
Si ca peut te rassurer c'est pas demain la veille que ca arrivera.

avatar harisson 16/02/2017 - 13:15

@francois Bayrou

"celui qu'une femme noire incompétente pique la place d'un homme blanc compétent."

La finalité de tout ce pataquès, c'est qu'ils ne finiront par embaucher que des gens incompétents quelque soit la couleur ou le sexe ^_^ (qui finiront par le devenir plus ou moins avec l'expérience).

avatar françois bayrou 16/02/2017 - 13:42

le fameux principe de Dilbert :)
A terme, c'est un problème qui touchera toutes les races, effectivement :)

avatar IceWizard 16/02/2017 - 14:30

@françois bayrou
"A terme, c'est un problème qui touchera toutes les races, effectivement :)"

Bah, les bretons, auvergnats, bordelais, nordistes, etc. avaient des problèmes de discrimination il y a 100 ans. De même que les italiens, espagnols, polonais il y a 30 ans. Ce n'est plus le cas de nos jours. Dans une génération, les français d'origine musulmane seront parfaitement intégrés au monde du travail. Ce qui n'est pas d'une grande aide pour les gens cherchant du travail MAINTENANT !

avatar harisson 16/02/2017 - 17:05

@françois bayrou

"le fameux principe de Dilbert :)"

Après, c'est le syndrome de Peter qui joue (le même qui est actif pour l'embauche) :)

"A terme, c'est un problème qui touchera toutes les races, effectivement :)"

Il est déjà en oeuvre, le terme de race est impropre pour qualifier les êtres humains et musulman n'est pas une origine (dédicace à IceWizard qui ne semble pas comprendre que la religion est un facteur discriminant fort) ^_^

avatar ddrmysti 16/02/2017 - 23:58

"Tu raisonnes trop en homme blanc"

Non, je raisonne en égalitariste, ce que vous n'êtes pas. Pour moi le sexe ou la population n'importe pas, ce qui n'est pas le cas pour vous qui voulez imposer à des gens des personnes qui ne veulent pas ne faisant qu'aggraver un problème déjà grave et donner des arguments pour le faire.

avatar françois bayrou 16/02/2017 - 11:00

Tu as quand même entendu parler de ces tests de discrimination, ou, le même CV envoyé au nom de Rachid ne passe pas, mais passe super bien quand on renomme en "Jean-Christophe" ???

Puisque ce n'est pas un problème de compétence, c'est quoi ?

avatar ddrmysti 16/02/2017 - 11:13

Et tu es le premier à faire l'apologie de le discrimination à l'embauche, donc comment peut tu reprocher aux autres de le faire ?

avatar françois bayrou 16/02/2017 - 12:31

je ne fais aucune apologie :( et tu renverses les choses.
La discrimination positive est la conséquence de la discrimination tout court.

C'est quand même parce que "les autres" le font, qu'il faut bien le faire pour rétablir un minimum d'équilibre.

je suis blanc de chez blanc, dans une famille à forte teneur en expatriés, ma famille compte aujourd'hui 30% de blanc et le reste, c'est noir, marron, ...
j'aimerais que mes demi frères, mes frères, soeurs, mes cousins, cousines, aient dans la vie, les mêmes chances que moi de se faire embaucher, d'être traité correctement par son banquier, son n+1, ...
Pas drôle de ne tomber que sur des "Ah désolé nous avons trouvé quelqu'un" "Ah désolé il n'y a plus de place" "Ah pardon j'aurais dû supprimer l'annonce"

Combien de fois j'ai dû rappelé derrière pour constater que SI il y a encore de la place, SI le candidat idéal n'a toujours pas été trouvé SI l'annonce est toujours d'actualité" etc etc

Ca me FATIGUE

avatar sachouba 16/02/2017 - 19:53

@françois bayrou :
Lutter contre la discrimination par une discrimination positive n'est pas du tout une solution aux problèmes que tu exposes... Ça ne fait qu'augmenter la ségrégation et diminuer l'efficacité des organismes concernés.

Tout comme imposer des quotas d'universitaires à l'entrée des Grandes Écoles, des quotas de boursiers dans les écoles de commerce, des quotas d'handicapés dans les entreprises...

avatar ddrmysti 16/02/2017 - 23:56 (edité)

Le monsieur il t'a dit que refuser un candidat parce qu'il est blanc c'est pas de la discrimination, il est expert, la preuve, il n'est pas raciste, il a des noirs dans sa famille.

Par contre je serais curieux de savoir de quelle façon il voudrait mettre en place cette pratique illégale. Engager 50% de noirs ? Sachant que par définition, une minorité est minoritaire, ça ne serai pas juste. Engager au pourcentage de noirs dans la région ? Ça serait discriminatoire, car en fonction des régions un noir n''aurait pas les ême chances. Le plus drôle dans l'histoire, c'est que ça ne ferait qu'alimenter la haine raciale, car ça confirmerait que oui, les minorités ne sont pas l'égale des blancs et qu'ils ont besoins de place réservées pour pouvoir être engager, tout en prouvant qu'effectivement, ils sont embauchés à la place des blancs car la loi l'oblige.

Bref, ajouter une couche de discrimination par dessus la discrimination, ça ne fait qu'aggraver le discrimination, et nous éloigne de l'égalitarisme. Tu n'éduques pas en imposant, le soucis c'est qu'autant les blancs que les noirs semblent êtres incapable d'apprendre (d'autant plus les noirs dans le cas présent qui ne veulent pas comprendre qu'ils ne seront jamais accepter par les personnes à qui ils seront imposés).

Pages