Fermer le menu
 

Le périple des iPhone depuis Zhengzhou jusqu'aux Apple Store

Florian Innocente | | 22:11 |  30

Dans son article consacré à "iPhone City", la ville de Zhengzhou qui s'est transformée en principal lieu de production des iPhone, le New York Times a donné aussi quelques éléments sur l'organisation du transport des quelques 500 000 (cinq cent mille !) smartphones d'Apple qui sortent quotidiennement de cette usine de Foxconn.

Assemblage

Il faut d'abord rassembler tous les composants qui constituent un iPhone auprès de 200 fournisseurs à travers le monde. Foxconn n'en produit qu'une petite partie : des châssis en métal. Apple achète donc tous ces composants et les revend à Foxconn.

Le croisement entre les équipes de jour et de nuit dans l'usine de Foxconn à Zhengzhou, crédit Gilles Sabrié/New York Times

Jusqu'à 350 iPhone par minute peuvent être fabriqués à Zhengzhou dans l'est de la Chine. Foxconn et ses 350 000 petites mains aux périodes de pointe s'occupent de l'assemblage final, des tests et de la mise en boite. Apple reste encore aujourd'hui le principal client de cette infrastructure. Elle comprend 94 lignes de production dévolues aux iPhone, qui sortent prêts à être emballés après environ 400 étapes. Ils partent ensuite vers les camions qui forment parfois une file d'attente s'allongeant sur plus d'un kilomètre et demi.

Douane

Un poste de douane, créé ex-nihilo, traite cette marchandise. Réclamé par Foxconn, il est situé entre son usine et l'aéroport. Cet espace administratif est considéré en quelque sorte comme un sol étranger à la Chine. Il vient remplacer un système ubuesque qui prévalait dans les années 1980. Les produits manufacturés en Chine par des entreprises étrangères devaient se voir appliquer des taxes d'importation pour être vendus aux clients chinois. Pour ce faire, ils étaient physiquement transférés à Hong-Kong (qui profitait d'un statut économique particulier) et revenaient aussitôt en Chine, avec le statut de produits importés et taxables.

Le bureau de douane, crédit Gilles Sabrié/New York Times

Ainsi, dans le cas d'Apple, lorsqu'elle a confié à Foxconn la fabrication de ses iPod, les baladeurs sortaient des usines, ils étaient chargés sur des cargos qui naviguaient vers Hong-Kong et qui, une fois sur place, faisaient demi-tour pour revenir à leur point de départ. Une méthode baptisée le "U-turn", pratiquée par toutes les multinationales.

Aujourd'hui elle est réalisée électroniquement, sans que les produits n'aient plus besoin de se balader. Un iPhone est virtuellement tamponné comme "exporté" et aussitôt après comme bien "importé". Puis il est soumis à une taxe de 17%, son visa pour être vendu partout en Chine. Dans ce poste de douane, Foxconn vend les iPhone à Apple qui les revend à ses filiales à travers le monde.

Transport vers l'étranger

Au bout de quelques kilomètres en camions, les palettes d'iPhone arrivent à l'aéroport de Zhengzhou dont la taille a suivi le développement des ventes du téléphone. La petite taille des iPhone permet de privilégier un transport aérien de grosses quantités. Un seul 747 serait capable d'acheminer 150 000 iPhone. Les modèles destinés aux États-Unis embarquent dans les avions de FedEx, UPS et autres et filent vers Anchorage en Alaska pour une escale kérosène. Ils repartent en général pour Louisville dans le Kentucky, dans l'est du pays et vers d'autres centres névralgiques de distribution.

Transport en Chine

Les iPhone destinés au marché chinois empruntent la route vers Shanghai, tout à l'est du pays. Un voyage en camions de 18 heures. Un seul long chargement peut contenir jusqu'à 36 000 iPhone (faire des boites de plus en plus compactes c'est bon pour l'écologie mais aussi pour les coûts en logistique…). Au vu de la valeur transportée, certains véhicules sont équipés de caméra ou accompagnés de personnels armés. Paradoxalement, du fait des taxes appliquées, un iPhone coûte en général 20 % de plus en Chine qu'aux États-Unis.

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


30 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar Sindre 29/12/2016 - 22:21 via iGeneration pour iOS

Articles intéressants. Quelqu'un connaît l'empreinte carbone d'un iPhone vendu en France ?

Bonne soirée.

avatar powerjaja 29/12/2016 - 22:27 via iGeneration pour iOS

Merci MacG pour cet article très intéressant.
Auriez-vous la puissance de frappe nécessaire pour nous pondre un jour un article sur ce qu'il advient d'un iPhone laissé au Genius Bar pour échange et ce qui est arrivé au reconditionné qui le remplace ?
Tout ça reste très opaque !

avatar powerjaja 29/12/2016 - 22:30 via iGeneration pour iOS

Si on part du principe qu'un iPhone coûte plus ou moins 400$ à Apple pour être produit, cela veut dire que le crash d'un 747 pourrait lui coûter 60 Millions de $. C'est faramineux !



avatar akseor 29/12/2016 - 22:55

C'est toujours moins cher que le 747 lui même (300 millions neuf) et sans parler de la vie des pilotes.

Enfin, un événement similaire a bien eu lieu, avec un 747 sud-coréen, bien chargé de produits électroniques :

https://en.wikipedia.org/wiki/Asiana_Airlines_Flight_991#Crash

avatar jerome74 30/12/2016 - 09:48

Heu, le coût de production doit plutôt tourner autours de 150 $ non? Quand au coût d'un crash, c'est la compagnie d'assurance du transporteur qui paye, pas Apple. Et 60 millions de $ pour Applec'est rien du tout, et si le pilote de l'avion qui s'est crashé est américain et pas chinois, les indemnités pour sa familles (enfin, pour les avocats de sa famille...) seront bien supérieures à ça.

avatar Dodo8 30/12/2016 - 15:29 via iGeneration pour iOS

@jerome74

Tu délires les indemnités de 60 millions ça n'existe pas😑

avatar fixb 29/12/2016 - 22:35 via iGeneration pour iOS

Il y a des assurances dans ce cas ...

avatar armandgz123 30/12/2016 - 00:04 via iGeneration pour iOS

@fixb

Ouais enfin elles sont quand même financé par nous alors j'espère que ça n'arrivera pas...

avatar Katsini 29/12/2016 - 22:45 via iGeneration pour iOS

L' organisation et les chiffres sont impressionnants. Belle mécanique industrielle.👍🏻

avatar Paquito06 29/12/2016 - 22:50 via iGeneration pour iOS

Pour la derniere phrase de l'article, il n'y a rien de paradoxal, tout ce qui est vendu en dehors des frontieres où la maison mere est implantee coute plus cher de maniere generale (technologie, luxe, auto, etc).

avatar Hideyasu 29/12/2016 - 23:02 via iGeneration pour iOS

Les responsables logistiques sont vraiment fort. Ca doit pas être simple à mettre en place, surtout qu'il doit y avoir des imprévus quotidiennement avec 200 fournisseurs et l'administration.

avatar IceWizard 30/12/2016 - 00:09

@Hideyasu
"Les responsables logistiques sont vraiment fort. Ca doit pas être simple à mettre en place, surtout qu'il doit y avoir des imprévus quotidiennement avec 200 fournisseurs et l'administration"

C'est la spécialité de Tim Cook. N'oublions pas qu'il a été engagé en 1998, pour mettre de l'ordre dans le cauchemar logistique qu'était Apple à cette époque.

avatar Hideyasu 30/12/2016 - 12:39 via iGeneration pour iOS

@IceWizard

Oui, il est d'ailleurs connu pour être un excellent logisticien !

avatar Appl'Z 30/12/2016 - 00:01

La première image est d'une tristesse

avatar Paquito06 30/12/2016 - 00:47 via iGeneration pour iOS

@Appl'Z

Mais que fait le monde du luxe pour lutter contre les t shirt copiés!

avatar expertpack 30/12/2016 - 07:11 via iGeneration pour iOS

@Appl'Z

j'ai bossé en 3x8 a Sochaux (Peugeot) il y a fort longtemps
pas mieux
va a la sortie d'une usine en Europe.
pas mieux

avatar iVador 30/12/2016 - 08:16 via iGeneration pour iOS

@Appl'Z

Je pensais la même chose. Vivement que notre société et son modèle économique à la con s'effondrent et disparaissent.
.

avatar iZolmax 30/12/2016 - 09:50 via iGeneration pour iOS

@appl'Z +1
Malheureusement ça ne s'écroulera pas dans la joie et la bonne humeur.

avatar kitetrip 30/12/2016 - 10:44 (edité)

Apple parle d'environnement, c'est bien beau les discours du CEO et de mettre des logos verts partout, mais l'empreinte carbon de l'iPhone doit être énorme.
On pourrait dire que les concurrents ne font pas mieux mais là n'est pas la question.

avatar Trillot Bernard 30/12/2016 - 11:47

Apple semble avoir beaucoup développé la production d'énergie propre pour limiter son empreinte carbone justement.

avatar IceWizard 30/12/2016 - 12:33

@kitetrip
"Apple parle d'environnement, c'est bien beau les discours du CEO et de mettre des logos verts partout, mais l'empreinte carbon de l'iPhone doit être énorme."

C'est le genre d'informations que je trouve sans grand intérêt. On ne change pas un iPhone tout les 6 mois, ni tout les ans. Il est bien plus utile de se poser la question pour les produits consommables de tout les jours.

Quel est l'empreinte carbone d'un kg de porc fabriqué dans les usines à viande, d'un litre d'eau minérale, d'un kg de sucre, d'un voyage en avion, d'un sachet de pâtes chinoise fabriqué à l'autre bout de la planète et vendu en supermarché, d'une paire de chaussette Auchan "pas chère" fabriqué en asie, que l'on fiche à la poubelle après 10 utilisations ?

avatar Sindre 30/12/2016 - 13:55 via iGeneration pour iOS (edité)

@IceWizard

L'un n'empêche pas les autres.
Je suis tout à fait d'accord pour que le bilan carbone de tout produit manufacturé ou non soit connu.

Pour un iPhone par exemple de l'acheminement de chaque composant à la mise en rayon.

Simple curiosité comme je suis sur un site Apple je pose la question pour un iPhone mais connaître pour d'autres marques peut être intéressant.

Vaut il mieux importer des pièces détachées en Chine et réexpédier le produit fini par Boeing chargés ras la soute ou assembler de la pièce détachée locale et faire de l'envoi individuel type Tynideal ?

Perso je ne sais pas.

avatar Hideyasu 30/12/2016 - 12:41 via iGeneration pour iOS

@kitetrip

Apple est simplement l'entreprise la plus engagé en écologie, c'est sûrement pas parfait mais à mon avis meme avec l'avion ca reste mieux que la concurrence

avatar rikki finefleur 30/12/2016 - 20:31

Hideyasu
blague.

Tu penses qu'il soit nécessaire de faire fabriquer des smartphones à l'autre bout de la planete ?

Et que dire des ordis dotés des éléments soudés, ou manifestement chez apple, tout est fait pour que ton matériel au bout de quelques années passe à la benne, en cas de pb ?
Tu as de drôles de préceptes de l'écologie. Ils sont même a inverse de celui ci.

L’écologie se n'est pas changé de tel tous les ans déjà, et en,core moins de souder ou coller les composants, rendant caduqe toute réparation (trop chère) ou toute évolution de ton matériel.

Tu achètes désormais du jetable chez Apple, si tu veux te plaindre, écris à Cook, car c'est sa politique.

avatar Hideyasu 31/12/2016 - 01:08 via iGeneration pour iOS (edité)

@rikki finefleur

Tu parles d'une infime partie de l'écologie.
Allez je t'aide :
Les data center qui sont des gouffres énergétiques, ceux d'Apple sont à 100% d'énergie renouvelable, seule entreprise à le faire. Ils doivent être dans les 90% de leurs installations dans le monde aux énergies renouvelables aussi.
Je parle même pas des investissements dans le traitement de l'eau, etc.
Ils sont meme félicité par Green Peace. Bref ils sont à des années lumières des Google, Amazon, Microsoft et compagnie.

Et démontable ou non, les composants électroniques ca se recycle très mal. Au passage les articles sur les robots made in Apple pour le démontage des bidules sont intéressants, à ce même titre les iPhone ont des bonnes notes de reparabilité, toi tu parles des Mac qui sont minoritaires en terme de vente.

Après les plus critique (moi le premier) diront que les énergies renouvelables ont quand même une empreinte carbone élevée, mais c'est mieux que rien non ?
Ils sont pas parfait je te l'accorde, mais c'est toujours mieux que l'attentisme des autres entreprises du secteur je pense.

Pages