Fermer le menu
 

Tim Cook furieux contre Bruxelles et ses « grosses conneries politiciennes »

Stéphane Moussie | | 10:34 |  297

Il faut reconnaitre à Tim Cook une certaine constance dans le choix des mots pour désigner les ennuis fiscaux d'Apple. Interrogé aujourd'hui par Irish Independent sur le taux d'imposition de seulement 0,005 % dont l'entreprise aurait bénéficié en 2014 en Irlande, le CEO tempête : « Ce sont de grosses conneries politiciennes » (« it's total political crap »). Il avait utilisé les mêmes termes fin 2015 à l'évocation d'un rapport du Congrès américain accusant Apple d'évasion fiscale.

Le Premier ministre irlandais Enda Kenny et Tim Cook en 2015.

« Ils ont juste pris un chiffre je ne sais où. L'année durant laquelle la Commission affirme que nous avons été imposés avec ce taux, nous avons payé en réalité 400 millions de dollars. Nous pensons que cela fait de nous le plus gros contribuable en Irlande cette année », défend Tim Cook. Un point important déjà battu en brèche dans une FAQ destinée aux investisseurs (lire : Apple conteste le taux d'imposition de 0,005% en 2014).

Alors qu'Apple a d'ores et déjà annoncé qu'elle allait faire appel du versement de 13 milliards d'arriérés au fisc irlandais, le gouvernement du pays ne semble pas encore avoir pris de décision à ce sujet.

Si le ministre des Finances s'est empressé de déclarer qu'il était en « profond désaccord avec la Commission » et qu'il était important de montrer que l'Irlande « reste un endroit attractif et stable pour les investissements », le gouvernement doit aussi gérer l'opinion publique (comment refuser une somme qui pourrait financer le système de santé pendant un an ?) et ses alliances politiques.

Tim Cook, lui, « adorerait » que le gouvernement fasse appel :

Je crois que nous allons vraiment travailler étroitement ensemble, car nous avons la même motivation. Personne n'a rien fait de mal et nous devons nous serrer les coudes. L'Irlande est harcelée et c'est inacceptable.


Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


297 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar Quentin 01/09/2016 - 10:39 via iGeneration pour iOS

Comme à la dernière Keynote où Cook avait pris la parole sur le chiffrement et le FBI, je pense qu'il fera de même ce 7 septembre à propos de ce jugement

avatar patrick86 01/09/2016 - 10:46

"Comme à la dernière Keynote où Cook avait pris la parole sur le chiffrement et le FBI, je pense qu'il fera de même ce 7 septembre à propos de ce jugement"

Ah, ben du coup, je pourrai entamer le visionnage du Keynote un peu en retard, cette fois-ci.

avatar Florian Innocente macG 01/09/2016 - 10:39

Il nous a épargné le « My blood is bleeding green today » mais c'est pas passé loin.


avatar vache folle 01/09/2016 - 11:29 via iGeneration pour iOS

@innocente :
Ouais, mais il l'a pensé très fort et ca se lit entre les lignes. ;)

avatar raf30 01/09/2016 - 19:42 (edité)

oui, Tim adore l'Irlande, U2, ses paysages, sa culture, ses traditions et... son offre fiscale discount ! La dernière partie est un peu vulgaire, je le conçois. Quel sentimental ce Tim...

avatar remids 01/09/2016 - 10:43 via iGeneration pour iOS

Des conneries politiciennes, oui. Il est élu, lui? Non, alors qu'il la boucle.

avatar Bob dArvey 01/09/2016 - 12:37

Euh, cher ami, les commissaires européens ne sont pas élus non plus. Ils sont nommés par le parlement européen, si je ne m'abuse.

avatar cocotux 01/09/2016 - 19:54 via iGeneration pour iOS

@remids :
Élu ? D'où les politiciens sont élus en 2016 ? C'est de la rhétorique propagandiste !

avatar C1rc3@0rc 01/09/2016 - 20:40

@remids

Dans les faits, ce sont plutot des «conneries admiistratives»
Cook est malin et a de bons avocats et financiers. Pour l'instant l'Irlande, si elle a ete reconnu coupable de plusieurs delits, dont celui de percevoir des subventions indues et de faire du dumping, a travers un systeme fiscal pervers generalisé s'appliquant a toutes les multinationales residantes, il n'en demeure pas moins qu'il s'agit la d'une demarche purement administrative et qu'il va falloir un procés en bon et du forme pour formaliser les choses.

Se borner a demander le remboursement des subventions et demander a l'Irlande de recouvrir le differentiel lié a la sous evalutation des taux d'impots, c'est une demarche administrative, ce n'est ni une sanction ni un acte legal.

Donc pour l'instant, oui, Cook a raison, il s'agit de conneries administrative sans fondements.
Avec un proces et une condamnation de l'Irlande, par contre, ce serait bien autre chose. La question est de savoir si le parlement va oui ou non engager une plainte, et devant quelle instance pour sactionner l'Irlande et lance ainsi le processus de reforme du systeme fiscal europeen, autrement dit le processus d'harmonisation fiscale europeene...

avatar dperetti 02/09/2016 - 12:48 (edité)

D'ailleurs, curieusement, la même Margrethe Vestage ne s'est pas émue que la France vote une loi d'exception fiscale au seul bénéfice de l'UEFA...

http://www.bruxelles2.eu/2014/11/20/lexoneration-fiscale-dont-beneficie-...

avatar Sergio_bzh 02/09/2016 - 09:22

un seul mot pour répondre à cook : connard.

avatar remids 01/09/2016 - 10:45 via iGeneration pour iOS

Moi aussi, je pourrais dire, par exemple, que la communication autour du MacBook Retina à 2000 € est une putain de grosse connerie marketing. Mais je m'abstiens !

avatar MisteriousGaga 01/09/2016 - 10:46 via iGeneration pour iOS

Si on traduit mot pour mot il a même dit quelque chose d'un peu plus "vulgaire" que "conneries politiques" il est vraiment pas content le Tim.. et ça se comprend.. après je suis sorti du Lycee y a 1 an j'y connais rien en politique.. ^^

avatar fousfous 01/09/2016 - 10:49 via iGeneration pour iOS

@MisteriousGaga :
Oh tu sais la politique c'est pas compliqué, ça consiste juste à dire ce que les gens ont envie d'entendre tout en rejetant ses propres erreurs sur les autres.

avatar Rigat0n 01/09/2016 - 11:42 via iGeneration pour iOS

Lamentable.
Qu'on se comprenne bien : toutes les multinationales jouent avec la fiscalité et je n'ai pas le recul ni les connaissances nécessaires pour savoir si le jugement de la commission européenne est cohérent ou pas : j'imagine que oui, mais je suis pas sûr que les gens de la commission européenne valent mieux que Cook.
Mais que le PDG de la boite en personne se fende d'une lettre adressée à "la communauté Apple en Europe" (c'est qui ça ? il y a une communauté Apple maintenant ?) où il dénigre en gros l'autorité de la commission en expliquant que son entreprise est un des moteurs de la croissance en Europe et en Irlande alors qu'il paye peanuts d'impôts (l'excuse "on créé de l'emploi" est lamentable - les autres entreprises créent de l'emploi aussi et paient leurs impôts) et qui se termine par une menace à peine voilée ("on sera obligés de retirer nos billes en Irlande si on doit payer des impôts comme tout le monde snif") c'est tout simplement ridicule et détestable. et là il en rajoute une couche avec sa dose de vulgarité habituelle.
Je pense qu'à force de prendre position pour les gays, les femmes, les noirs, le chiffrement, etc... Mr Cook finit par se trouver des airs de Superman que les lois et les idées des "petits" ne concernent pas. Qu'il s'occupe de ses clients et de ses produits pour commencer, et qu'il laisse son département "finance et légalité" s'occuper de la paperasse au lieu de mépriser ouvertement les autorités des pays qui lui rapportent tant d'argent.
L'arrogance démesurée des leaders de cette boite me pousse de plus en plus vers l'idée d'un boycott. Et c'est regrettable parce qu'à un moment Apple me faisait rêver.

avatar warmac33 01/09/2016 - 13:13

@ Rigat0n
comme je me reconnais dans ton message !

avatar béber1 01/09/2016 - 15:48 (edité)

Rigat0n
je partage aussi ton propos à la nuance près que l'Apple d'aujourd'hui n'est plus la start-up d'hier, et qu'elle ne s'embarrasse pas plus que toutes les autres multinationales de morale ou d'éthique économico-altruiste ou autre.
En tant que CEO, Tim Cook veille sur les intérêts optimums de sa boite, et si y'a à gratter y gratte, s'il faut les défendre il les défend.

Là où il appuie pour faire mal, c'est en gros sur la manque de cohérence dans la politique de l'Union Européenne et celui en particulier de la Commission (chargée parait-il de l'"intérêt général" de l'Union, avec à sa tête un Claude Juncker qui a assis pendant un dizaine d'année toute une politique favorisant l'évasion fiscale des entreprises et des multinationales, etc.) qui maintenant semble "se réveiller" pour "s'apercevoir" -après moultes enquêtes,n'en doutons pas- que certaines multinationales et notamment Apple avaient bénéficié de la part des gouvernements irlandais et pendant des années (une décennie non?) de taux d'impositions aussi bas que très avantageux&attractifs.

Ce qui ne doit pas manquer de sel à pas mal de dirigeants, d'états ou d'entreprises, dans le monde.
Bienvenue au bal des faux-culs.C'est aussi comme ça que j'entends "conneries politiciennes".

Maintenant, il est sûr qu'après la crise de 2008, la crise de la Grèce et de l'Euro, du Brexit, de la crise des migrants et de la détérioration de son unité, de la panne économique de l'Europe, avec des dettes endémiques qui plombent aussi bien la zone euro que son développement économique face aux autres géants qui croissent dans le reste du monde… il est sûr que la Commission veuille essayer de re-assoir sa mission et son utilité sur ce qui risque d'être des dangers mortels pour l'UE, les disparités et les concurrences sur les dumpings fiscaux et sociaux.
Simplement, à défaut d'avoir été réaffirmé plus tôt, cela marque une entaille de cohérence dans laquelle les multinationales vont essayer de défendre leur bout de gras

avatar Stardustxxx 01/09/2016 - 17:07

@béber1
"En tant que CEO, Tim Cook veille sur les intérêts optimums de sa boite, et si y'a à gratter y gratte, s'il faut les défendre il les défend."

Il veut ses bonus, deja 100 millions apres 5 ans, et ensuite 500 millions de bonus en 2021...
Donc faut faire plaisir aux actionnaires et verser des dividendes...

avatar béber1 03/09/2016 - 19:42

Stardustxxx

Cook semble bien soucieux de ses placements à intérêts, en effet.

Le capitalisme actionnarial crée mécaniquement sur les entreprises des pressions et des dérives qui sont de véritables plaies, comme la spéculation, les taux de rendements annuels, ainsi la maximisation des profits et des marges, et donc le choix des fiscalités les plus avantageuses, quitte à utiliser des failles ou des montages pour contourner ou profiter au mieux les permissivités des législations fiscales en place.

Mon avis ne change pas, c'est avant tout aux états, et à leurs représentants politiques en particuliers qu'incombent la responsabilité de veiller à l'applications du respect des lois qu'ils décrètent et ainsi à l'intérêt supérieur de la collectivité qu'ils représentent.
Ce ne peut en aucun cas être le fait des entreprises et encore moins des multinationales qui ne se soucient que de leurs propres intérêts à une échelle trans-nationale pour affronter la concurrence.

Les élus oui, parce qu'ils sont nos représentants élus, chargés de veiller à l'intérêt général d'un pays, ou d'une communauté d'états à laquelle ils sont membres en y ayant librement adhéré. Certains ont pu -ou cru pouvoir- se permettent de faire des entorses et faire des politiques opportunistes comme le dumping fiscal et social vis-à-vis des autres états membres, pour s'attirer des avantages économiques et concurrentiels sur le court terme, mais c'est faire fi du long terme et d'une vraie visée politique qui doit tenir compte d'un ensemble d'équilibres à respecter ou à créer en commun, pour empêcher des crises qui outre qu'elles apparaitront tôt ou tard... desserviront pas mal de ces avantages si opportunément acquis.

avatar Hideyasu 01/09/2016 - 19:41 via iGeneration pour iOS

@Rigat0n :
Les autres entreprises ne payent pas plus d'impôts que Apple, meme les grands groupes français ;)

avatar alargeau 01/09/2016 - 20:30

@ Rigat0n

+1

Il peut poser avec le Premier Ministre Irlandais, il n'en reste pas moins que toute cette affaire me paraît tout à fait scandaleuse. Et je ne doute pas que l'UE doit avoir des dossiers bien solides pour avancer de telles accusations.
Au-delà de la jalousie primaire qui nous touchent tous - soyons honnêtes -, dans les traitements de faveur ou dans les sommes colossales mentionnées ici, qu'attend-il de cette communication pitoyable auprès de la Communauté Apple en Europe ? Nous faire pitié ? Nous vendre encore plus d'iPhones ? Quelle que soit la qualité des produits Apple, l'attitude et les actions de communication sont fortement détestables. De plus, ces bras de fer répétés avec des autorités gouvernementales tendent à mettre en évidence que le monde de la finance gouverne tout et partout. Que l'UE fasse de l'Irlande et d'Apple un exemple pour montrer aux Européens qu'elle gouverne et qu'elle a la puissance qu'elle devrait avoir. Sinon, je ne doute pas que tout ce système déjà bien abîmé ne sombre encore bien plus bas.

avatar poco 01/09/2016 - 23:03 (edité)

@ Rigat0n
Tout à fait.
Faudrait même lancer un mouvement devant les Applestore au lancement du nouvel iPhone afin de lui montrer que "sa communauté" n'est pas là pour lui acheter des produits hors de prix et en plus lui payer ses impôts!

Qu'il lance son armée d'avocats et financiers contre l'UE certes, mais si ce sont les acheteurs qui lui font savoir ce qu'ils pensent de ses magouilles et au final la pression de ses investisseurs peut-être qu'il se ravisera et cessera de traiter les gens de cette façon.

avatar Kubusiu 01/09/2016 - 10:47

plus que la commission européenne, c'est une bonne partie des consommateurs européens qu'il va se mettre sur le dos à vouloir paraitre si virulent...  🤔

avatar BleuRooster 01/09/2016 - 10:48 via iGeneration pour iOS

@remids :
Les dirigeants européen ne sont pas élu non plus.

Sinon nous aussi on peut dire que la politique actuel d'Apple c'est une grosse connerie !

avatar ErGo_404 01/09/2016 - 10:58

A ma connaissance les députés Européens sont tout à fait élus par le peuple, et c'est eux qui font les lois.

Pages