Fermer le menu

Tim Cook : « Difficile d’appeler l’Apple TV un hobby »

Christophe Laporte | | 22:56 |  54

L’assemblée générale d’Apple vient de s’achever. Comme toujours, c’est la séance de questions-réponses qui a été la partie la plus intéressante de cette « réunion ». À défaut d’annonces fracassantes, Tim Cook a livré un certain nombre d’informations sur la stratégie de son groupe.

Tim Cook passe en revue l’année 2013

Pour le détenteur d’actions Apple, 2013 n’a pas été un grand cru. Le titre a progressé de 10 % tandis que le Nasdaq, l’indice des valeurs technologiques en gagnait 40 %. Reste que pour le patron d’Apple, 2013 a été une très bonne année à tous les points de vue.

Le patron d’Apple a passé en revue les principales nouveautés produits de 2013, citant notamment le MacBook Air. Il a rappelé l’accueil triomphal que lui a fait la presse. Certains avaient affirmé à sa sortie que c’était tout simplement le meilleur portable du marché alors que d’autres étaient tombés sous le charme de son « incroyable autonomie ».

L’iPhone 5c et l’iPhone 5s ont également eu le droit aux éloges de Tim Cook, insistant sur le fait que ces deux modèles se vendent mieux que leurs prédécesseurs, oubliant peut-être d’insister sur le fait que les ventes d’iPhone ralentissent de plus en plus (lire : La crise d'adolescence de l'iPhone).

Clic pour agrandir

Il s’est félicité de l’accueil qui a été fait à Touch ID. Ce n’est pas la première fois que Tim Cook insiste sur cette technologie. C’est pour lui l’une des raisons qui a fait que l’iPhone 5s a chipé la vedette à son petit frère.

Le processeur A7 de l’iPhone 5s est également un motif de fierté pour Apple. Il a insisté sur le fait que la firme de Cupertino avait été la première société au monde à proposer une architecture 64 bits dans un téléphone, ce qui lui ouvre un nouveau champ d’applications. Apple a toujours présenté son téléphone comme étant équipé d’une architecture digne d’un ordinateur de bureau. Tim Cook estime qu’Apple possède l’un des centres de conception de puces les plus évolués au monde.

Il s’est également félicité de l’accueil qui a été fait à iOS 7, aux ventes de Mac qui continuent de progresser contrairement aux ventes de PC et de la montée en puissance de l’Apple TV.

D’autre part, il a attiré l’attention sur le fait que la division Services et logiciels d’Apple avait réalisé 16 milliards de chiffre d’affaires, soit autant que Starbucks l’année dernière.

Peut-on encore appeler l’Apple TV un hobby ?

Lors de cette assemblée générale, l’Apple TV a également été au centre des conversations. Tim Cook a reconnu qu’il était désormais difficile de l’appeler un hobby sachant qu’il a réalisé quasiment 1 milliard de dollars en chiffre d’affaires en 2013. Chose intéressante à noter, ce chiffre prend en compte les achats et locations réalisés depuis l’Apple TV.

Partant de ce chiffre, l’analyste Horace Deidu estime à chaud qu’Apple a vendu (dans le meilleur des cas) 10 millions de petits boîtiers en 2013. Même s'il s'agit d'une estimation haute, c'est impressionnant sachant que l’Apple TV n’a pas connu de nouveautés spectaculaires l’année dernière. Apple s’est concentré sur le contenu proposé par son boîtier, signant des accords avec de nombreux groupes de médias, dont Canal Plus pour la France (lire : Canalplay Infinity débarque sur l'Apple TV).

Ce graphique réalisé par Horace Dediu montre l’évolution des ventes d’Apple TV depuis 2007 d’après ses estimations. Apple n’a pas toujours communiqué de manière très transparente sur son hobby.

D’après lui, Apple a vendu depuis le début 28 millions d’Apple TV et a pu empocher grâce à lui 3,5 milliards de dollars. Avec une progression des ventes de 80 % entre 2012 et 2013, c’est tout simplement le produit matériel qui connaît la plus forte croissance chez Apple en ce moment.

FaceTime : 15 à 20 millions d'appels par jour

FaceTime connaît un succès grandissant. Selon Tim Cook, les clients d’Apple passent en moyenne chaque jour entre 15 et 20 millions d’appels FaceTime. À ce propos, on rappellera que OS X 10.9.2 offre la prise en charge de FaceTime Audio.

D’autre part, contrairement à ce qu’une bonne partie des médias a repris un peu vite, les utilisateurs d’iMessage ne s’échangent pas 40 milliards de messages chaque jour, ce qui en ferait quasiment l’égal de WhatsApp. Tim Cook a parlé de plusieurs milliards de messages par jour.

Le nombre de 40 milliards correspond au nombre de notifications push envoyées chaque jour.

23 sociétés achetées en 16 mois

Forcément devant des actionnaires, la politique d’acquisition d’Apple a été évoquée. Pas grand chose de neuf à se mettre sous la dent. Tim Cook a déclaré qu’Apple avait fait l’acquisition de 23 sociétés ces 16 derniers mois. Il a répété qu’il n’avait aucun problème à faire un gros chèque pour faire l’acquisition d’une grosse société, à la condition toutefois qu'elle soit « la société idéale ».

Cook a également insisté sur le fait qu’Apple n’avait jamais autant investi en recherche et développement. Les dépenses du Californien dans ce domaine ont augmenté de 32 % l’année dernière.

Parmi les priorités d’Apple à l’international, il y a la BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine). En 2010, Apple avait réalisé 4 milliards de dollars de chiffre d’affaires dans ces quatre pays. En 2013, ce chiffre a été multiplié par 7.

En ce qui concerne la Chine, Apple attend beaucoup du partenariat de China Mobile et du déploiement de son réseau 4G qui pour le moment est limité à 17 villes. Sachant que l’opérateur compte couvrir 200 villes d’ici la fin de l’année, Tim Cook espère avoir là un joli réservoir de croissance.

Apple : une société responsable

Ce n’est peut-être pas le discours le plus attendu lors d’une assemblée générale, mais Tim Cook a insisté sur le fait qu’Apple était une société responsable.

Il a rappelé que grâce à la vente de produits (RED), Apple avait récolté 70 millions de dollars pour la lutte contre le SIDA, sans compter les 50 millions de dollars récoltés par la vente aux enchères organisée notamment par Jonathan Ive (lire : Le premier Mac Pro vendu 977 000 $).

L'ordinateur le plus cher au monde ?
L'ordinateur le plus cher au monde ?

Tim Cook a également évoqué le programme ConnectED auquel Apple s’est engagé à contribuer à hauteur de 100 millions de dollars. Cette initiative, lancée par Barack Obama, a pour objectif de connecter 99% des élèves américains au haut débit à l'horizon 2017 (lire : Apple donnera 100 millions de dollars d'équipement à ConnectED).

D’autre part, il s’est exprimé sur les efforts d’Apple en matière d’écologie. Tim Cook a précisé d’ailleurs que rentabilité et écologie pouvaient souvent faire bon ménage. Tancé par un actionnaire qui lui demandait de mener ces actions uniquement si elles étaient rentables pour les actionnaires, Tim Cook a répondu assez sèchement, déclarant « nous faisons beaucoup de choses qui ne sont pas motivées uniquement par la rentabilité » et de suggérer aux actionnaires qui n’adhéraient pas à ce discours de se séparer de leurs actions. Un propos réitéré sans ménagement « Lorsque nous travaillons à rendre nos appareils accessibles aux malvoyants, je ne me préoccupe pas du foutu ("bloody") retour sur investissement ».

L’assemblée générale : une chambre d’enregistrement

L’assemblée générale des actionnaires aurait pu être mouvementée si Carl Icahn n’avait pas retiré sa motion sur le programme de rachat d’actions d’Apple. Mais le lobby de l’homme d’affaires a payé, la firme de Cupertino a acheté plus d’actions que prévu quand elle a vu le cours de son action chuter suite à la publication de ses résultats trimestriels fin janvier (lire : Rachat d'actions : Carl Icahn abandonne sa proposition). Apple a promis de reconsidérer cette question d’ici soixante jours.

Toutes les propositions faites par le conseil d’administration ont été validées par les actionnaires. Alors que toutes celles qui ont été faites par des actionnaires indépendants ont été refusées. Enfin, l’ensemble du conseil d’administration a été réélu.

L’ambiance était relativement détendue. Tim Cook s’est même permis de faire quelques blagues. Il a déclaré qu’il allait présenter un nouveau produit au cours de la réunion. La salle entière s’est mise à applaudir juste avant que Tim Cook douche les plus naïfs.

L’assemblée générale au Campus 2 d’Apple en 2017 ?

Tim Cook a indiqué que le Campus 2 d’Apple était désormais sur de bons rails. Les choses avancent désormais vite depuis que la mairie de Cupertino a donné le feu vert en novembre dernier.

Pour le patron d’Apple, ce campus sera un centre d’innovations pour plusieurs dizaines d’années. Apple espère toujours s’installer dans ses nouveaux locaux en 2016 et y organiser sa première assemblée générale en 2017.

Catégorie : 

54 Commentaires

avatar John Maynard Keynes 28/02/2014 - 23:07

L’assemblée générale : une chambre d’enregistrement
../..
Toutes les propositions faites par le conseil d’administration ont été validées par les actionnaires. Alors que toutes celles qui ont été faites par des actionnaires indépendants ont été refusées. Enfin, l’ensemble du conseil d’administration a été réélu.

Merci de rappeler cette évidence sur la gouvernance d’une entreprise à l’actionnariat dispersé tel l’est Apple en ces temps ou nous lisons tant de délires sur une prise de pouvoir fantasmé de l’actionnariat sur Apple.

Le pouvoir n’appartient pas aux actionnaires dans une structure tel Apple mais au conseil d’administration.

Les AG sont des chambres d’enregistrement, rien de plus.

avatar Alex94 28/02/2014 - 23:08via iGeneration pour iPhone

« nous faisons beaucoup de choses qui ne sont pas motivés uniquement par la rentabilité » et a suggéré aux actionnaires qui n’adhéraient pas à ce discours de se séparer de leurs actions.

=> Ça c'est Apple !! Merci Tim Cook :-)

avatar John Maynard Keynes 28/02/2014 - 23:16

@Alex94

Là nous sommes dans un truc assez politique : les questions environementales qui sont très sensibles aux USA.

Nous ne sommes pas particulièrement dans un “esprit Apple” juste dans une logique d’image et d’adéquation avec la cible.

La clientèle d’Apple apparait dans toutes les études comme plus sensible aux questions environnementales que la moyenne de la population.

avatar JLG47 01/03/2014 - 08:33via iGeneration pour iPad

@John Maynard Keynes

En même temps, ce n'est pas un péché de penser écologie.
Une entreprise doit .... entreprendre avant de distribuer des bénéfices.
C'est l'apanache des entreprises qui ne sont pas noyautées par les finaceurs de penser entreprendre avant la maximisation des profits.

avatar John Maynard Keynes 01/03/2014 - 12:37

@JLG47

Ai-je dits que c’était un péché ?

Je dit juste que c’est aussi de la bonne gestion avec du retour sur investissements.

avatar oomu 01/03/2014 - 11:56

Ce n'est pas nouveau dans l'histoire d'apple

Cela correspond aux mentalitès des clients, oui, mais aussi et surtout, aux mentalités des employés et cadres dirigeants de cette entreprise et d'autre du secteur informatique : ingénieur(e)s de la silicon valley

avatar John Maynard Keynes 01/03/2014 - 12:36

@oomu

Il y a aussi effectivement cet aspect “culture d’entreprise” qui est important et qui lui aussi est un facteurs de rentabilité.

avatar MKO 28/02/2014 - 23:21via iGeneration pour iPhone

@Alex94 :
Au delà de la phrase merci de me citer une action ou apple n'a pas la notion de rentabilité ???

avatar John Maynard Keynes 28/02/2014 - 23:50

@MKO

Pourquoi se limiter à Apple ?

Toute société capitalistique a comme objectif le profit ;-)

avatar JLG47 01/03/2014 - 08:37via iGeneration pour iPad

@John Maynard Keynes

Toutes les entreprises n'ont pas pour objectif premier de maximiser les profits.
Entreprendre, c'est réaliser un projet. Le profit n'est, pour beaucoup d'entrepreneur qu'au ne retombée incidente.
Le drame est que la finance à pourri tout le système et mets le profit immédiat au premier plan dés qu'elle prends le pouvoir.

avatar John Maynard Keynes 01/03/2014 - 09:46

@JLG47

Le courtermisme c’est une autre histoire.

Pour le reste quand je parles d’entreprise ici, je ne parle pas de TPE ou de PME sous capitalisé, mais de structure ayant un certain périmètre ;-)

avatar joneskind 28/02/2014 - 23:53

@MKO

Tim Cook a dit:

"nous faisons beaucoup de choses qui ne sont pas motivés uniquement par la rentabilité"

UNIQUEMENT, c'est le mot important là.

Dernier exemple en date, le Mac Pro, fabriqué dans des usines américaines alors que les usines chinoises auraient coûté beaucoup moins cher.

Mais aussi, les énergies renouvelables utilisées à tous les niveaux de la chaine de production, alors qu'il existe des solutions bien plus rentables.

Tu argueras sans doute que ce n'est qu'un effort marketing. Je te répondrais peu importe. Le fait est qu'Apple fait beaucoup de choses qui ne sont pas motivés uniquement par la rentabilité.

Et je te dirais même que j'en aurai absolument rien à foutre que Tim Cook se paluche la nouille sur les revenus de BP si sa boite est entièrement propre. Ce qui compte c'est pas l'intention, c'est les faits. Tout le reste, c'est de la merde de polémiste.

avatar John Maynard Keynes 01/03/2014 - 00:22

@oneskind

Tu as une vision assez étriquée de ce qu’est l’investissement et le retour sur investissement ;-)

- L’usine US pour les Mac Pro est un investissement d’image à moindre coût, sur un produit haut de gamme, qui plus est à l’architecture ne demandant que peu d’intervention manuelle pour son assemblage, le coût de la relocalisation est minime au regard du gain en image du Made in USA pour Apple.

- Sur les questions environnementales, ce sont des questions importante pour une part conséquente des cibles d’Apple, c’est donc économiquement responsable et efficace de faire des efforts sur ce points.

Bref sur ces deux points ce ne sont nullement des opération à fonds perdus, mais du management sérieux avec de réels retours sur investissement.

Tu argueras sans doute que ce n'est qu'un effort marketing. Je te répondrais peu importe. Le fait est qu'Apple fait beaucoup de choses qui ne sont pas motivés uniquement par la rentabilité.

ça c’est une petite perle : le marketing est intimement lié à la recherche de profit tu ne peux placer ton “peu importe”, si c’est du marketing c’est de la recherche de profits.

avatar oomu 01/03/2014 - 12:21

Le cynisme vous étouffe et vous sous-estimez les mentalités américaines.

Par exemple des entreprises mormones refuseront mordicus de faire du GROS profit avec du porno, refusant d'y valider paiement, diffusion etc. (Alors que cela n'empêcherait pas de faire sous un autre label du familial)

Apple n'a aucune raison de faire RED: plein d'autres entreprises ne le font pas et elles vendent plein de produits pour autant. C'est juste que la rencontre s'est faite sur ce projet et Apple peut se le permettre.

Les entreprises ont des cultures qu'il est parfois difficile de renverser même pour faire du gros profit.

Et enfin, les entreprises sont faites par des humains comme vous (qui mangent), et non des robots.

-
L'usine d'Apple aux USA survient dans la période où le gvt Obama exige le retour d'industries aux USA et d'abandonner les métiers à bas coûts (l'assemblage par exemple) aux seuls chinois. C'est une volonté politique des USA. Cette considération devient de plus en plus importante, combien même elle va se traduire par plus de coût.

-
Et enfin, profit n'est pas une mauvaise chose

JE travaille pour faire un profit dans MON intérêt. Avec ce que j'obtiens, j'achète des carottes et des cadeaux pour la famille. Plus sérieusement: les actionnaires sont des investissements : ils y ont engagé de leur argent il est moral qu'ils en tirent un gain.

L'abus est à sanctionner et dans l'ensemble Apple est un bon équilibre. Elle résiste aux injonctions de gains rapides de la part d'actionnaires militants de (très) mauvaise réputation et essaie de sortir de commerces éthiquement problématiques (l'un des vrais problèmes : les ressources rares).

-
Anecdote d'entreprise mondiale que tout le monde connaît, qu'ils sont gros et méchants avec des cigares:

Disney
Y a fort longtemps, années 80, Disney devait fermer son studio d'animation, sous la nouvelle direction venue d'Hollywood : c'est un travail onéreux, peu rentable, où il est facile d'échouer. La société pouvait se contenter de sous-traiter de l'animation avec personnages populaires, engranger sur les droits pour jouets, ses émissions de chansons et stars pour ados, et les parcs d'attractions. (Il y eut toutes sortes d'initiatives et abandons: de Don Bluth créant un syndicat puis se tirant avec des animateurs à Lassetter qui trouva du financement extérieur pour faire ses trucs en ordinateurs...)

Un groupe de gens, les animateurs dont c'est la vie, se sont battus mordicus avec l'aide de Ron Disney revenu de retraite pour empêcher cela. Au nom que Disney existe pour faire du dessin animé. Le reste est là pour permettre de le financer généreusement, pas l'inverse.

Maintenant, Disney est une structure implacable et solide pour financer annuellement du dessin animé et films geeks, mais c'est sa raison d'être. Vous pouvez voir Disney comme une banque pour artiste. Le profit est ce qui permet de justifier qu'on la laisse continuer. Sinon on couperait vite les vivres aux animateurs rigolos. Couic.

Le profit n'explique pas tout. Sinon toutes les entreprises auraient une attitude rationnelle et compréhensible.

avatar John Maynard Keynes 01/03/2014 - 12:40

@ oomu

Mon propos n’est pas cynique mais pragmatique : une entreprise “socialement responsable” fait un investissement en agissant comme tel.

Pour le reste le courtermisme et la recherche du profit sans vision sont bien évidement condamnable et sont pour moi de la mauvaise stratégie.

avatar Hari-seldon 01/03/2014 - 00:23via iGeneration pour iPhone

@joneskind :
oui. j ajouterais aussi le mot immédiat. nous ne faisons pas pas des produit uniquement pour une rentabilité immédiate

avatar JLG47 01/03/2014 - 08:39via iGeneration pour iPad

@MKO

Justement, les exemples sont à l'image.
Investir donc un campus qui vise le zéro énergie fossiles.
C'est à des années lumières du profit immédiat.

avatar John Maynard Keynes 01/03/2014 - 12:49

@JLG47

Tu parles bien de retours sur investissements rapides c’est cela ?

Mais là c’est un autre débat.

avatar Alex94 01/03/2014 - 09:43via iGeneration pour iPhone

@MKO :
Le campus 2 d'Apple par exemple ? C'est vrai que toutes les sociétés au monde ont que ça a faire de dépenser 5 milliard de dollars pour avoir un campus vert, écologique juste pour y installer des bureaux.

J'ai déjà vu le siège social de la FNAC ça ressemble pas a ça. Et c'est loin d'être vert lol et qui plus est de laisser toutes les lumières allumées h24

avatar MKO 01/03/2014 - 10:12via iGeneration pour iPhone

@joneskind :
Pour le campus 2 : aide gouvernementale pour fait ecolo tu as certes un investissement plus élevé mais ensuite moins de dépense dé fonctionnement donc c'est bien la rentabilité qui dicte...

avatar mightymini 28/02/2014 - 23:10via iGeneration pour iPhone

business as usual....

avatar John Maynard Keynes 28/02/2014 - 23:52

A part ça 1 000 M$ de CA sur un Hobby c’est assez impressionnant, d’autant que l’Apple TV ne bénéficie pas d’un marketing fort.

avatar bugman 01/03/2014 - 00:28

« Difficile d’appeler l’Apple TV un hobby »
Faut dire, tu n'as rien a voir avec ton mentor.

avatar John Maynard Keynes 01/03/2014 - 00:31

@bugman

Encore bourré ;-) ?

avatar bugman 01/03/2014 - 01:02

@ John Maynard Keynes : Non (pas cette fois). Puis je m'adresse à Cook là (et non à ton entrejambe).

Pages

Connexion utilisateur