Fermer le menu
Crucial
 

Apple ne pourra pas se séparer de son auditeur externe

Nicolas Furno | | 00:15 |  16

Depuis le début, Apple n’aime pas l’auditeur qu’on lui a affecté dans l’affaire des prix sur l’iBookstore. Rappelons que le constructeur a été reconnu coupable d’entente sur les prix au mois de septembre 2013 (lire : iBookstore : Apple doit se soumettre à une injonction drastique). Pendant deux ans, l’entreprise de Tim Cook doit se soumettre à l’audit mené par Michael R. Bromwich qui a été nommé par le juge en charge du dossier.

Dès la fin du mois de novembre, Apple se plaignait du salaire jugé excessif de l’auditeur qu’on lui a assigné (lire : Apple trouve que son auditeur lui coûte bien trop cher). Depuis le début du mois, le ton est monté d’un niveau : Michael Bromwich accuse Apple de bloquer son audit, tandis que le constructeur veut se débarrasser de son auditeur (lire : Antitrust : Apple accusée de bloquer l’enquête et Apple demande la révocation de son auditeur externe).

La justice américaine a répondu à Apple avec des mots plutôt durs : le constructeur est accusé de mener une "campagne de dénigrement" plutôt que d’accepter la transparence demandée. Après avoir reçu cette lettre cinglante, la juge a refusé le renvoi de Michael Bromwich qui devra continuer à faire son travail dans des conditions que l’on imagine encore plus difficiles…

Extrait de la lettre envoyée par l’US Department of Justice au juge en charge de l’affaire.

Source : GigaOM

Catégorie : 

Les derniers dossiers

16 Commentaires

avatar Hideyasu 14/01/2014 - 00:21via iGeneration pour iOS

A la place de l'auditeur j'aurai préfère que le juge arrête ça, car la ça va pas être facile ^^

avatar spootymilk 14/01/2014 - 01:01via iGeneration pour iOS

En même temps, vu son salaire il peut bien continuer encore quelques temps...

avatar gwen 14/01/2014 - 01:11via iGeneration pour iPad

En effet, il va juste augmenter ses prix et jouer sur le fait que son travail (de charognard) est stressant.

Je serais Apple, je fermerais la partie eBooks. Au moins, il n'aurait plus rien a contrôler.

avatar reddev 14/01/2014 - 01:12via iGeneration pour iPad

Je pense qu'il y a un petit pourcentage pour le juge dans cette affaire

avatar showbiz787 14/01/2014 - 03:35via iGeneration pour iOS

@reddev :
Ben évidemment la justice est un commerce avant tout sinon le peuple aurait son mot a dire.

avatar Adrienhb 14/01/2014 - 07:45via iGeneration pour iOS

@reddev :
Et tu t'appuies sur quoi pour une affirmer une telle chose?
Ce n'est pas parce qu'apple ne veut pas de contrôle externe qu'elle a forcément raison.

avatar Macduff 14/01/2014 - 08:25via iGeneration pour iOS

@reddev :
C'est les États-Unis, hein. Pas la Chine ou le Mexique.

avatar Phiphi 14/01/2014 - 11:09via iGeneration pour iOS

@Macduff :
Oui ... Les États Unis ... La plus grande, la plus puissante et la plus riche dictature sur cette terre.

avatar Istrydhil 14/01/2014 - 08:27via iGeneration pour iOS

Apple a tendance à se croire au-dessus des lois. Cette décision du juge remet les pendules à l'heure et c'est tant mieux. Apple devrait plutôt faire profil bas. Concernant le salaire versé, cela montre à Apple ce que cela fait de ne pas pouvoir faire autrement.

avatar Pablo 14/01/2014 - 09:04via iGeneration pour iOS

@Istrydhil :
Apple au-dessus des lois ? Tu peux préciser, je pige pas.

avatar Birthofaguru 14/01/2014 - 08:37

Pour les Cassandre ici présent, on peut rappeler les tarifs à la journée d'un avocat parisien et/ou d'un huissier.

avatar Difock788 14/01/2014 - 09:14

Il y a quand même certaines réponses qui m'impressionnent de part leur objectivité.

Ca serait Google ou Microsoft, vous trouveriez ça normal. D'ailleurs c'est normal! Quand une entreprise ou un particulier est jugé coupable, il serait quand même dommage qu'aucun contrôle ne soit réalisé pour vérifier que la faute est corrigé.

Mais comme c'est d'Apple qu'on parle, alors il faudrait que cette dernière soit intouchable. C'est une entreprise les amis et vous n'êtes que des consommateurs, il faudrait penser à vous réveiller!

avatar zearnal 14/01/2014 - 11:04via iGeneration pour iOS

Il faut se renseigner un pu avant de réagir bêtement.
Il y a deux points qui font que ça coince : le tarif de l'avocat qui est supérieur aux tarifs "normaux" et le fait d'ouvrir à un inconnu les secrets industriels d'Apple (il veut tout voir le bougre)

avatar Difock788 14/01/2014 - 11:09

Alors renseigne toi sur le tarif d'un avocat ainsi que sur le fait qu'Apple refuse les rdv avec les "pontes" don on est loin des "secrets industriels" dont tu parles.

avatar zearnal 14/01/2014 - 13:30

Est-ce si dur que ça de comprendre qu'une boite ne veuille pas bosser avec quelqu'un qui contrôle tout ses faits et gestes, sa gestion, sa stratégie ? Ça n'a pas de rapport avec des secrets industriels peut être ?

Je veux bien qu'on ne puisse pas faire de tous un cheval de course mais quand même, faites un effort.

La facture est imposée, rien d'étonnant à ce qu'elle soit contestée, mais elle sert de prétexte pour écarter ce contrôleur de la société. Ni plus, ni moins.

(D'ailleurs Apple est bien représentée par des avocats à $1,800 de l'heure, alors $1,100 ça ne devrait pas choquer grand monde).

avatar Armas 14/01/2014 - 20:37via iGeneration pour iOS

J'en rigole d'avance