Fermer le menu   
header

Apple et Carl Icahn s'opposeront le 28 février face aux actionnaires

par Florian Innocente le 28 décembre 2013 à 10:23

En prévision de l'assemblée générale des actionnaires d'Apple le 28 février, le gendarme de la bourse américaine (SEC) a publié le document destiné aux participants [PDF]. Plusieurs données comptables y sont fournies ainsi que les motions qui seront soumises au vote, dont une au moins très attendue. C'est aussi à cette occasion que les membres du conseil d'administration d'Apple remettent leur mandat en jeu.

Un conseil formé de 8 personnes (dont 1 femme, Andrea Jung) qui comprend en son sein Tim Cook. Moyenne d'âge, 63 ans, le plus âgé est William Campbell avec 73 ans (ex Apple, Claris et toujours président d'Intuit, les logiciels de comptabilité) et une présence au conseil depuis 1997, le plus jeune est Cook, 53 ans.

Les salaires des principaux dirigeants d'Apple sont détaillés (à l'exception, comme chaque fois, de Jonathan Ive). Tim Cook reçoit un salaire annuel de 1,4 million de dollars (1 million d'euros), quasiment inchangé depuis novembre 2011. Un montant sensiblement plus bas que la moyenne constatée en prenant des entreprises équivalentes, et ce malgré la stature d'Apple, souligne le document. S'y ajoutent 2,8 millions de dollars de bonus et d'autres compensations à hauteur de 52 000 dollars. Soit un total pour l'année d'un peu plus de 4,2 millions de dollars (3 millions d'euros).

Les plus proches collaborateurs de Cook oscillent autour de 850 000 dollars en salaire annuel de base. Mais chacun dispose d'un nombre confortable d'actions Apple qui peuvent être exercées selon un calendrier défini à l'avance et en fonction de leur présence dans la société. Cook, par exemple, dispose d'un volume d'actions valant potentiellement 311 millions de dollars.

11 motions vont être soumises au vote des actionnaires. Le conseil d'administration en soutient 7 (dont celle visant à sa réélection) et il s'oppose aux autres. La plus scrutée sera celle de l'homme d'affaires Carl Icahn. Sa participation est estimée à 0,5% du capital. Il souhaite qu'Apple s'engage à racheter un volume d'actions pour 50 milliards de dollars au minimum (36 milliards d'euros), et ce, d'ici septembre 2014 (lire aussi Apple : Carl Icahn cherche le soutien des actionnaires).

Carl Icahn

Au printemps, Cook avait indiqué qu'Apple rachèterait pour 60 milliards d'actions d'ici 2015. Icahn souhaitait lui un objectif bien plus élevé de 150 milliards. Sur les 60 milliards prévus, Apple en a déjà dépensé 23 cette année pour ces rachats, 20 milliards ont aussi été reversés aux actionnaires en dividendes et le conseil actuel n'entend pas changer de stratégie.

Apple explique qu'elle doit trouver un équilibre entre ce programme de rachat d'actions important et le maintien d'une forte capacité d'investissement. Au vu des enjeux qui l'attendent, des produits à venir et des marchés à travers le monde sur lesquelles elle entend bien tenir sa place.

S'opposent donc deux visions, celle à long terme d'Apple et celle à court terme et strictement financière d'Icahn. Le conseil appelle donc à voter contre cette motion. Carl Icahn va pour la première fois pouvoir juger sur pièce de la popularité de ses positions auprès des actionnaires d'Apple.

Parmi les autres motions, il y a aussi celle d'un actionnaire (qui détient l'équivalent de 2 000$ en actions) qui souhaite qu'Apple instaure un comité, au niveau de son conseil d'administration, pour traiter des questions relatives aux droits de l'homme et aux conditions de travail parmi ses fournisseurs. Ce type de proposition revient chaque année, et Apple s'y oppose avec constance, jugeant qu'elle a déjà mis en place une politique ambitieuse et des codes de conduite adéquats.

Catégorie : 
Tags : 

Commentaire(s)

avatar FreddyF 28/12/2013 - 10:30via iGeneration pour iPhone

Ça veut dire que je peux acheter 3 actions Apple et avoir le droit de déposer une motion moi aussi ? C'est beau le capitalisme ...

avatar watat 28/12/2013 - 11:07via iGeneration pour iPhone

Les usines Apple sont elles des "slavery factories"? Mais est ce de la responsabilité d'Apple ou alors celle de ses sous-traitants?

avatar watat 28/12/2013 - 11:08via iGeneration pour iPhone

Les usines Apple sont elles des "slavery factories"? Mais est ce de la responsabilité d'Apple ou alors celle de ses sous-traitants?

avatar thauron 28/12/2013 - 11:12

Qu'on lui fasse éclater la panse, ce vieux magnat, en lui faisant bouffer tous ses billets verts qu'il a amassé et qu'il ne dépensera jamais et qu'il soit réincarné en petit ouvrier exploité par le système ou bien en nord coréen au pire...

avatar wolf 28/12/2013 - 13:16via iGeneration pour iPhone

@thauron : Si le petit ouvrier a été assez con pour ne pas vouloir évoluer ou prendre de risque, ce n'est pas la faute des autres ....

avatar Claude Pelletier 28/12/2013 - 14:29

Wolf, vous êtes un grand loup ! Un grand méchant loup ! Un loup pour l'homme ! Et une anomalie dans une société d'abord basée sur la solidarité, le labeur nécessaire de chacun. Quelqu'un qui trouve normal d'avoir une cuillère pour manger sa soupe avec un manche plus long, plus long que la moyenne de ses voisins vus comme des abrutis. Pour lui la grosse et longue cuillère est normale  à condition de l'avoir …… en main.     : — {(

avatar M0MA 28/12/2013 - 19:14

certain se battent pour avoir cette cuillère. je n'aime pas le personnage d'Icahn mais il a le mérite au moins de s'être un minimum battu pour obtenir cette fortune.
et vous que faites vous ? vous attendez qu'elle tombe du ciel ?

avatar Le docteur 29/12/2013 - 14:05

Beau spécimen.

avatar SMDL 28/12/2013 - 11:14via iGeneration pour iPad

Merci Florian. De loin, j'ai cru qu'Auchan était en bisbille avec les producteurs de pommes ;)

avatar Tronculaire 28/12/2013 - 11:18via iGeneration pour iPhone

Quand on voit les salaires de certains pdg en France et leur résultat....
Les options rapportent beaucoup à Cook et consorts mais sans rien couter à l entreprise et est fonction de leur bonne stratégie.

avatar jipeca 28/12/2013 - 11:21

"... Mais est ce de la responsabilité d'Apple ou alors celle de ses sous-traitants?..."

C'est valable pour tout le monde.

Les sous-traitants, on les choisit, et on leur impose... ce qu'on souhaite leur imposer.

L'exigence finale est sans doute une obligation de résultat, et les moyens techniques d'y parvenir font généralement partie des rencontres et des discussions.
Si on choisit d'ignorer les moyens humains, cela reste un choix qu'on fait librement.
Après, on peut toujours faire du cinema et publier de grandes déclarations.

Apple ou qui que ce soit, même combat.

avatar jipeca 28/12/2013 - 11:21

"... Mais est ce de la responsabilité d'Apple ou alors celle de ses sous-traitants?..."

C'est valable pour tout le monde.

Les sous-traitants, on les choisit, et on leur impose... ce qu'on souhaite leur imposer.

L'exigence finale est sans doute une obligation de résultat, et les moyens techniques d'y parvenir font généralement partie des rencontres et des discussions.
Si on choisit d'ignorer les moyens humains, cela reste un choix qu'on fait librement.
Après, on peut toujours faire du cinema et publier de grandes déclarations.

Apple ou qui que ce soit, même combat.

avatar jipeca 28/12/2013 - 11:21

"... Mais est ce de la responsabilité d'Apple ou alors celle de ses sous-traitants?..."

C'est valable pour tout le monde.

Les sous-traitants, on les choisit, et on leur impose... ce qu'on souhaite leur imposer.

L'exigence finale est sans doute une obligation de résultat, et les moyens techniques d'y parvenir font généralement partie des rencontres et des discussions.
Si on choisit d'ignorer les moyens humains, cela reste un choix qu'on fait librement.
Après, on peut toujours faire du cinema et publier de grandes déclarations.

Apple ou qui que ce soit, même combat.

avatar jipeca 28/12/2013 - 11:21

"... Mais est ce de la responsabilité d'Apple ou alors celle de ses sous-traitants?..."

C'est valable pour tout le monde.

Les sous-traitants, on les choisit, et on leur impose... ce qu'on souhaite leur imposer.

L'exigence finale est sans doute une obligation de résultat, et les moyens techniques d'y parvenir font généralement partie des rencontres et des discussions.
Si on choisit d'ignorer les moyens humains, cela reste un choix qu'on fait librement.
Après, on peut toujours faire du cinema et publier de grandes déclarations.

Apple ou qui que ce soit, même combat.

avatar jipeca 28/12/2013 - 11:21

"... Mais est ce de la responsabilité d'Apple ou alors celle de ses sous-traitants?..."

C'est valable pour tout le monde.

Les sous-traitants, on les choisit, et on leur impose... ce qu'on souhaite leur imposer.

L'exigence finale est sans doute une obligation de résultat, et les moyens techniques d'y parvenir font généralement partie des rencontres et des discussions.
Si on choisit d'ignorer les moyens humains, cela reste un choix qu'on fait librement.
Après, on peut toujours faire du cinema et publier de grandes déclarations.

Apple ou qui que ce soit, même combat.

avatar jipeca 28/12/2013 - 11:21

"... Mais est ce de la responsabilité d'Apple ou alors celle de ses sous-traitants?..."

C'est valable pour tout le monde.

Les sous-traitants, on les choisit, et on leur impose... ce qu'on souhaite leur imposer.

L'exigence finale est sans doute une obligation de résultat, et les moyens techniques d'y parvenir font généralement partie des rencontres et des discussions.
Si on choisit d'ignorer les moyens humains, cela reste un choix qu'on fait librement.
Après, on peut toujours faire du cinema et publier de grandes déclarations.

Apple ou qui que ce soit, même combat.

avatar jipeca 28/12/2013 - 11:21

"... Mais est ce de la responsabilité d'Apple ou alors celle de ses sous-traitants?..."

C'est valable pour tout le monde.

Les sous-traitants, on les choisit, et on leur impose... ce qu'on souhaite leur imposer.

L'exigence finale est sans doute une obligation de résultat, et les moyens techniques d'y parvenir font généralement partie des rencontres et des discussions.
Si on choisit d'ignorer les moyens humains, cela reste un choix qu'on fait librement.
Après, on peut toujours faire du cinema et publier de grandes déclarations.

Apple ou qui que ce soit, même combat.

avatar jipeca 28/12/2013 - 11:21

"... Mais est ce de la responsabilité d'Apple ou alors celle de ses sous-traitants?..."

C'est valable pour tout le monde.

Les sous-traitants, on les choisit, et on leur impose... ce qu'on souhaite leur imposer.

L'exigence finale est sans doute une obligation de résultat, et les moyens techniques d'y parvenir font généralement partie des rencontres et des discussions.
Si on choisit d'ignorer les moyens humains, cela reste un choix qu'on fait librement.
Après, on peut toujours faire du cinema et publier de grandes déclarations.

Apple ou qui que ce soit, même combat.

avatar jipeca 28/12/2013 - 11:21

"... Mais est ce de la responsabilité d'Apple ou alors celle de ses sous-traitants?..."

C'est valable pour tout le monde.

Les sous-traitants, on les choisit, et on leur impose... ce qu'on souhaite leur imposer.

L'exigence finale est sans doute une obligation de résultat, et les moyens techniques d'y parvenir font généralement partie des rencontres et des discussions.
Si on choisit d'ignorer les moyens humains, cela reste un choix qu'on fait librement.
Après, on peut toujours faire du cinema et publier de grandes déclarations.

Apple ou qui que ce soit, même combat.

avatar jipeca 28/12/2013 - 11:21

"... Mais est ce de la responsabilité d'Apple ou alors celle de ses sous-traitants?..."

C'est valable pour tout le monde.

Les sous-traitants, on les choisit, et on leur impose... ce qu'on souhaite leur imposer.

L'exigence finale est sans doute une obligation de résultat, et les moyens techniques d'y parvenir font généralement partie des rencontres et des discussions.
Si on choisit d'ignorer les moyens humains, cela reste un choix qu'on fait librement.
Après, on peut toujours faire du cinema et publier de grandes déclarations.

Apple ou qui que ce soit, même combat.

avatar mateodu13 28/12/2013 - 14:25via iGeneration pour iPad

@jipeca

Entièrement d'accord avec vos propos, Apple et toutes les sociétés qui font fabriquer leur produits en Asie ont aussi une responsabilité sociale lorsqu'elle choisissent un sous traitant.
Elle ne peuvent ignorer l'origine des coûts de production des produits qu'elles font fabriquer en Chine ou en Inde ou au Bangladesh par ex. (salaire, heures de travail, cadences de production imposées, etc.).

avatar jipeca 28/12/2013 - 11:21

"... Mais est ce de la responsabilité d'Apple ou alors celle de ses sous-traitants?..."

C'est valable pour tout le monde.

Les sous-traitants, on les choisit, et on leur impose... ce qu'on souhaite leur imposer.

L'exigence finale est sans doute une obligation de résultat, et les moyens techniques d'y parvenir font généralement partie des rencontres et des discussions.
Si on choisit d'ignorer les moyens humains, cela reste un choix qu'on fait librement.
Après, on peut toujours faire du cinema et publier de grandes déclarations.

Apple ou qui que ce soit, même combat.

avatar jipeca 28/12/2013 - 11:22

Qu'est ce qui s'est passé... ?

avatar SMDL 28/12/2013 - 11:25via iGeneration pour iPad

@jipeca

Tu as remporté un record ;)

avatar ysengrain 28/12/2013 - 11:28via iGeneration pour iPhone

" Un conseil formé de 8 personnes (dont 1 femme ... "
Allô McG ? "Un conseil formé de 8 personnes dont 7 hommes" pourrait être aussi approprié, non ?

Pages

Connexion utilisateur