Fermer le menu
 

Campus 2 : de nouveaux détails et un coût plus élevé

Florian Innocente | | 16:22 |  59
Les coûts de construction de "Campus 2" auraient subi une belle inflation, raconte BusinessWeek. Le prochain campus d'Apple à Cupertino, qui viendra épauler le site historique d'Infinite Loop, aurait vu son enveloppe passer de moins de 3 milliards de dollars à quasiment 5 milliards (3,9 milliards d'euros), d'après les estimations de cinq sources. 1 milliard aurait même été rediscuté avec le cabinet d'architectes de Norman Foster et retiré du budget.



BusinessWeek met cette évaluation de ses contacts en regard d'un autre chiffre pour montrer son importance : les 3,9 milliards de dollars dépensés pour la construction du nouveau complexe du World Trade Center de New York.

Les travaux de terrassement de Campus 2 devraient débuter en juin prochain, affirme une autre source. Le seul déblaiement du terrain devrait prendre six mois et, inévitablement, générer une circulation 24h/24h de poids lourds. De son côté Apple avait admis en novembre dernier un retard dans son planning. Elle espérait réceptionner son bâtiment mi-2016 au lieu de 2015 (lire Apple : un délai pour la construction de Campus 2).

L'article évoque aussi des critiques. D'actionnaires qui préfèreraient voir Apple consacrer davantage d'argent aux dividendes qu'à ce fastueux projet. Puis d'architectes, qui s'étonnent encore de cette forme en anneau qui rendrait difficile le croisement des équipes et amenuiserait les capacités de modification de l'agencement des espaces. La comparaison est faite avec le prochain campus de Facebook dessiné par une autre star : Frank Gehry.

D'une surface de 40 000m2 Il a essentiellement la forme d'un immense rectangle quelque peu déstructuré pour casser la perspective à l'intérieur, abritant un seul et immense open space, parsemé d'une myriade de postes de travail ponctués de petites salles ou espaces privatifs. 2800 personnes devraient y travailler et il sera possible d'aller d'une extrémité du bâtiment à l'autre sans franchir une seule porte.







L'esthétique prendrait le pas sur l'efficacité s'agissant d'Apple, estime un architecte du cabinet NBBJ qui travaille sur les prochains bâtiments de Google et de Samsung en Californie (à voir dans Google et Apple comparés au travers de leurs futurs campus) et a fait celui de Pixar. D'après lui, c'est un « bel objet », mais il risque d'éloigner les gens plutôt que de les faire se croiser et se rencontrer.

Toutefois, ce qui vaut pour d'autres sociétés ne s'applique pas forcément à Apple. On sait que la société fonctionne sur un principe de petites équipes qui doivent se consacrer à leurs tâches et rien d'autre, et que celles affectées à des projets secrets sont volontairement isolées du groupe pour fonctionner en vase clos.



Surtout, du campus d'Apple on a vu quantité de plans des extérieurs, mais l'intérieur reste un mystère. À part quelques esquisses qui ont fuité en septembre dernier, on ne sait pour ainsi dire rien du cadre dans lequel évolueront les employés. Et ces visuels - pour peu qu'ils soient encore d'actualité - laissent entrevoir des espaces modérément cloisonnés.



Jobs, raconte aussi l'article, a naturellement fait valoir sa manie du détail lors de la conception du projet. Voulant une variété particulière d'érable pour certaines essences de bois ; que la finition des murs et plafond soit d'un lissé parfait et sans jointure apparente. Jobs s'était aussi vanté de l'utilisation de vitres courbées pour la façade circulaire.

Une première technique, selon un architecte qui travaille avec la firme allemande Seele chargée de leur fabrication et habituée à plier le verre dans les bâtiments « C'est quelque chose comme 6 kilomètres carrés de verre, d'habitude on parle plutôt en m2 ».



C'est d'ailleurs Seele qui a fabriqué les éléments pour le cube et l'escalier de l'Apple Store de New York (détails techniques en VF). Pour le campus, l'entreprise a doublé sa capacité de production et elle utilisera un procédé de pliage à froid du verre. Dans le cas contraire, en pliage à chaud, les panneaux pourraient gagner une teinte plus opaque et un effet miroir. Avec ce procédé à basse température, le verre garde toute sa transparence.

Seele a aussi conçu des machines capables de laminer le verre et d'y inclure les structures qui vont assurer sa fixation et maintenir cette forme courbée. Cette fusion des pièces garantit aussi un effet esthétique, comme l'expliquait Seele pour le cube de New York « Les fittings en titane, qui fixent les vitrages au niveau des deux joints verticaux à deux raidisseurs de verre continus, ont pour la première fois été laminés dans le verre, si bien que visuellement ils disparaissent pour ainsi dire ».

Le résultat pour New York était un Cube avec beaucoup moins de panneaux (3 par façade au lieu de 18), car plus grands et une structure métallique presque invisible pour accentuer la pureté d'ensemble du volume. L'entreprise allemande ne peut toutefois fabriquer ces panneaux que sur son sol, et les vitres du campus partiront donc d'Europe vers la Californie.



La manière dont Apple a fait baisser la note d'un milliard de dollars n'est pas connue, mais cela pourrait avoir trait aux finitions exigées par Jobs. Celui-ci avait préféré le granito au ciment pour les murs, un mélange de fragments de pierre et de marbre qui agglomérés avec du ciment donne un effet granit, que Jobs voulait voir poli comme on le fait dans les musées et les belles demeures.

Autre désir, que l'espace entre les murs n'excède pas 1/32e de pouce contre 1/8 en général dans ce type de construction. Jobs voulait également des plafonds avec une finition en béton ciré plutôt que des tuiles acoustiques plus simples. Pour garantir une fabrication sans défaut, il faudra verser le ciment à l'intérieur de moules posés au sol plutôt qu'installés sur des échafaudages comme cela se fait habituellement (mais cela laisse des marques) puis élever ces moules au plafond. Ce qui aurait laissé une personne impliquée dans le projet sans voix au vu du surcoût engagé.

Il est aussi expliqué que ce bâtiment utilisera des milliers de modules préfabriqués pour accélérer sa construction, sans quoi celle-ci prendrait 3 à 5 ans au lieu des 2 ans prévus.

L'auteur de l'article raconte enfin que sur le site du chantier, on trouve dissimulée dans une grande structure, une maquette à l'échelle 1 du futur hall d'entrée, avec ses vitres et une énorme bannière montrant un iPhone « c'est net, minimaliste et stupéfiant - un iPad de quatre étages ».

Sur le même sujet :
- Google et Apple comparés au travers de leurs futurs campus
- Nouvelle visite du futur campus d'Apple


photos Facebook : Everett Katigbak
Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


59 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar fredseg 04/04/2013 - 16:25

Ce campus ressemble à une iwatch géante.

avatar bugman 04/04/2013 - 16:26

C'est juste magnifique.

avatar Anonyme (non vérifié) 04/04/2013 - 16:29

@Fredseg : 'Ce campus ressemble à une iwatch géante.' Plutôt à une iRing non ?


avatar hartgers 04/04/2013 - 16:32

Immonde ce campus. Norman Foster a vraiment fait de beaux projets mais là c'est trop. Après le phallus à Londres, l'anneau pour l'y faire rentrer ?

avatar Mark Twang 04/04/2013 - 16:35

C'est sur ce genre de folie que chutent les empires. Pas bon du tout ce surcoût mégalomaniaque quand les indicateurs de ventes montrent plutôt une tendance à la baisse.

avatar momo-fr 04/04/2013 - 16:41

@Ste✅e J⛔bs Nan, c'est un iTrou™…

avatar Anonyme (non vérifié) 04/04/2013 - 16:42

Je trouve ça très beau !

avatar Jeje680 04/04/2013 - 16:50

Après ça on pourra dire qu'apple tourne en rond !!!!

avatar Adrienhb 04/04/2013 - 16:50

Ce qui me désespère, ce sont les actionnaires qui en veulent toujours plus. Jobs revient leur expliquer qu'ils ont acheté une action à un prix X, qu'aujourd'hui elle vaut bien plus que X. S'ils veulent de l'argent qu'ils vendent. Je me rends compte que le dividende tue toute logique à long terme.

avatar Anonyme (non vérifié) 04/04/2013 - 16:51

@Mark Twang En même temps c'est pas 5 ou 6 milliards qui va mettre apple dans le rouge... Avec le trésor de guerre en leurs possession qui doit rapporter des milliards d'interêt chaque année, ils peuvent se permettre toute les folies ! Et puis faut arrêter, le déclin d'apple c'est pas pour demain...

avatar melaure 04/04/2013 - 16:52

Il suffira d'augmenter les iMacs et les MBP de 200 euros sur l'année, et hop le surcoût des travaux est résolu ;) Sinon en effet ce bâtiment devrait être magnifique. Ce n'est pas la porte à coté, mais ce serait intéressant de le visiter ... enfin quand il sera fini.

avatar Mathias10 04/04/2013 - 16:57

Florian : Toutefois, ce qui vaut pour d'autres sociétés ne s'applique pas forcément à Apple. On sait que la société fonctionne sur un principe de petites équipes qui doivent se consacrer à leurs tâches et rien d'autre, et que celles affectées à des projets secrets sont volontairement isolées du groupe pour fonctionner en vase clos. Enfin quelqu'un qui a compris! c'est bien la première fois que je vois cet argument qui tiens parfaitement la route en plus. Dans quelques années nous verrons ce type de cloisonnement dans toutes les entreprises high-tech...apple on la critique, mais on la suit toujours au final.

avatar Mathias10 04/04/2013 - 16:58

@Mark Twang : C'est totalement faux! Les volumes croient sans cesse. La part diminue logiquement mais les volumes non!

avatar Silverscreen 04/04/2013 - 17:07

Il y a sans aucun doute un surcoût monstrueux lié aux finitions voulues par Jobs. Mais, les actionnaires voient ce bâtiment comme une extension normale de l'entreprise, là où Jobs y voyait comme un monument qui devra traverser l'histoire. Une sorte d'Empire State Building du XXIème siècle, symbole de l'ère internet et du mythe américain. Accessoirement, je crois effectivement que travailler dans cette espèce de chapelle Sixtine de verre, un rêve de perfectionniste à 5 milliards, ça doit donner une perspective différente sur son travail que dans un open space de 2800 postes de travail où chaque vendredi après-midi il est de bon ton de faire le Harlem Shake suggéré par son manager… Personnellement, je cauchemarde à cette idée de promiscuité gratuite et à cette fausse camaraderie forcée si typique des startups. Puis bon, le parc arboré va être super. On parle de la Californie là : faut être un peu con de faire tout le tour d'un immense anneau pour aller dans un autre département quand une petite promenade à pied entre les abricotiers prend moitié moins de temps pour le traverser. Après, faut voir ce que ça va donner en termes d'accroissement de la taille des équipes de développement ou de multiplication des projets de R&D. J'imagine qu'avoir des équipes éclatées dans tout Cupertino et les environs, comme actuellement, est la pire manière de travailler…

avatar Immacule 04/04/2013 - 17:45

Eh ben, j'aimerai pas etre la femme de menage qui va devoir faire les carreaux ...

avatar Mark Twang 04/04/2013 - 17:50

@mathias10 Je l'espère. Mais les marchés ne regardent guère plus que les perspectives de croissance, et de ce côté ce n'est pas si rose.

avatar YARK 04/04/2013 - 17:55

Question unanime des maires de France : "Et où on met les rond-points ?"

avatar Almux 04/04/2013 - 18:04

Il n'y a, à ma connaissance, JAMAIS eu un seul architecte qui ait tenu ses promesses de soumissions. Légalement, les dépassements peuvent atteindre 20%, sans aucune possibilité de s'en plaindre... De plus, ils sont plusieurs architectes, sur un coup pareil! :P

avatar ric_anto 04/04/2013 - 18:05

Le mega open space Facebook de 2800 postes... mais au secours ! J'adore mes collègues de travail, mais franchement rien de pire qu'un open space pour se concentrer et travailler efficacement...

avatar Jeje680 04/04/2013 - 18:06

Pourquoi est ce qu'il ne l'on pas fait en forme de pomme vue du ciel ça aurait été pas mal

avatar YARK 04/04/2013 - 18:15

@jeje680 Ils ont eu peur que ce soit trognon.

avatar Thierry61 04/04/2013 - 18:24

Ma foi, voilà une jolie somme qui devrait bien booster le BTP et l'économie locale. En ces temps grisâtres, j'imagine qu'il y a beaucoup de gens qui préfèrent voir une grande entreprise investir plutôt que de remplir les poches de ses actionnaires.

avatar joneskind 04/04/2013 - 18:28

Il me font bien marrer les architectes qui expliquent que l'anneau n'est pas propice à blablabla blabla bl... Les mecs n'ont aucune idée du cahier des charges, des contraintes structurelles de l'entreprise. Il n'ont même pas réfléchi à la taille du bâtiment (beh ouais, une portion d'un anneau de cette taille la c'est pas un camembert mais un rectangle, exactement comme la Terre nous parait plate). N'ont pas non plus intégré que la Californie c'est pas le Pas-De-Calais et que la vie s'y déroule plus volontiers dehors - et donc probablement au cœur de l'anneau - Bref, chacun y va de sa petite critique de merde pour défendre son projet. L'autre question qu'il faut se poser quand on veut faire de l'architecture "durable" c'est comment le bâtiment pourrait être réhabilité s'il devait changer de fonction. Ici, clairement, toutes les possibilités sont offertes.

avatar macbookeur75 04/04/2013 - 18:30

de toute façon tout est cloisonne chez Apple niveau boulot donc aucune utilité d'un open space a Paris dans les bureaux d'Apple y a de grands open spaces où on n'entend pas une mouche voler

avatar debione 04/04/2013 - 19:58

@Joneskind: Je crois que c'est bien plus simple que cela... L'architecte qui critique, il sait très bien tout ce que tu dis, de plus comparer facebook à Apple est complètement idiot (ces entreprises sont fondamentalement différente, à commencer par le champ couvert, qu'importe que celui qui fait de la recherche en matériaux doivent mettre un quart d'heure pour atteindre la portion qui s'occupe d'icloud ou de fcpx... La simple et unique raison de cette critique est qu'il n'a simplement pas eu ce projet, quel architecte ne serais pas jaloux et ne dirais pas "j'aurais fait mieux" sur un projet à 5 milliards? D'ailleurs j'ai presque sursauté en voyant la somme... (c'est quel prix les bâtiments les plus chers du monde?)

Pages