Fermer le menu

Steve Jobs : Le PC est un camion

La redaction | | 10:15 |  148


La création de l'iPad
Jobs : "Je me souviens vous avoir dit que je pensais que l'écriture manuelle était la méthode de saisie la plus lente qui soit. Nous avons réinventé la tablette, nous n'avons pas fait comme Microsoft. Ils avaient une approche complètement différente. Et c'est ce qui a guidé tout le reste. Leur tablette était basée sur un PC. Elle en avait le poids, l'autonomie et elle avait un curseur comme un PC. Mais dès l'instant où vous prenez un stylet, vous vous retrouvez avec une précision équivalente à celle d'un doigt, vous ne pouvez pas utiliser le système d'exploitation d'un PC. Vous devez le concevoir de zéro"

Jobs a ensuite expliqué que l'idée de l'Pad avait précédé l'iPhone. Il avait eu cette idée d'un écran de verre multitouch sur lequel on pourrait taper. Six mois plus tard, ses ingénieurs lui ont montré cet écran. Un des spécialistes en interface s'est penché dessus et il a notamment mis au point ce système de défilement avec inertie. Et là, Jobs de réaliser qu'ils pourraient en faire un téléphone, du coup le projet de tablette a été mis de côté.

NDR : John Markoff, dans le New York Times, écrivait en 2008, qu'Apple travaillait sur produit de la taille d'un petit portable et baptisé "Safari Pad", avec déjà l'utilisation du multitouch. Et ce n'est que petit à petit, sous l'intuition de Steve Jobs, que le projet évolua vers l'iPhone (lire : Safari Pad précéda l'iPhone).

L'ère mobile expliquée

Dans sa lettre adressée à Adobe, Steve Jobs avait affirmé que nous étions entrés dans l'ère mobile, qui était en train de se substituer à l'ère du PC. Le cofondateur d'Apple a précisé son idée à l'aide d'une analogie "Quand nous étions une nation agraire, toutes les voitures étaient des camions. Mais à partir du moment où la population a commencé à migrer vers les villes, les gens ont commencé à utiliser des voitures. Je pense que les PC vont connaître le même sort que les camions. De moins en moins de monde en aura l'utilité."

Il ignore combien de temps la transition durera, si elle sera achevée dans un an, cinq ans ou dix ans et si l'iPad sera la voiture de monsieur tout le monde ou si ce sera un autre objet. Une chose est sûre, la tablette d'Apple est loin d'avoir montré tout son potentiel. Steve Jobs a évoqué quelques pistes comme la création de contenus ou l'édition de vidéos. Plus que jamais, pour Jobs, la clé c'est le logiciel…

Deux plates-formes : le HTML5 et l'App Store

Steve Jobs a également apporté des précisions intéressantes sur la politique d'Apple concernant l'App Store. Pour lui, les choses sont simples, Apple supporte deux plates-formes : l'App Store et le HTML5.

Il estime qu'Apple est en pointe concernant la prise en charge du HTML5. Sur cette plate-forme, les développeurs sont libres de faire tout ce qu'ils veulent. La seconde, plus contrôlée, c'est l'App Store, pour lequel il y a trois règles majeures en ce qui concerne la validation : que l'application soit conforme à la présentation qui en est faite, qu'elle n'utilise pas d'APIs privées et qu'elle soit stable.

Jobs a rappelé que 95 % des applications soumises étaient approuvées en moins d'une semaine. Il a également expliqué qu'Apple est confrontée fréquemment à de nouveaux cas et adapte ses règles en permanence. Dans ce domaine, il reconnait qu'Apple a pu faire des erreurs par le passé, mais met tout en oeuvre pour améliorer son système de validation.

Apple : la plus grosse start-up au monde ?

"J'ai l'un des meilleurs jobs au monde". Steve Jobs estime travailler avec "les plus brillantes au monde" et "jouer dans le meilleur bac à sable". Si l'on se fie à son témoignage, Apple est organisée comme une start-up, la plus grosse start-up au monde. Sans comité, sans lourdeur, une société divisée en petites équipes avec des objectifs bien définis. Steve Jobs passe son temps à les rencontrer, à échanger avec elles. Une fois par semaine, tout le monde se réunit pour aborder tous les sujets du moment.

Incapable de se projeter dans le futur (à 5 ou 10 ans), Jobs a affirmé que les valeurs et les ambitions d'Apple n'avaient pas changé : faire les meilleurs produits possible. Et c'est cela qui le motive et il n'y a rien de plus motivant pour lui que de recevoir un courriel d'un client lui affirmant à quel point il trouvait l'iPad génial.

Jobs s'est également brièvement exprimé sur iAd, certains craignant qu'Apple compte éliminer la concurrence en concentrant fourniture des pubs et des statistiques. Steve Jobs a répondu par une anecdote : la régie de statistiques Flurry a réussi à détecter un nouvel appareil utilisant l'iPhone OS, une tablette utilisée majoritairement à Cupertino. Cela l'a mis dans une colère noire : Flurry fournit en fait aux développeurs une solution qui envoie les données d'utilisation vers leurs serveurs, avec profil de l'appareil et géolocalisation.

Au-delà de l'anecdote et du fait que Steve Jobs ne parlera plus avec des firmes spécialisées dans les statistiques avant de « s'être calmé, ce qui ne sera pas tout de suite », le patron d'Apple explique que ce qui le met particulièrement en colère est le fait que Flurry ne prévienne pas l'utilisateur de l'utilisation de données personnelles. D'où l'intégration d'un plus grand degré de contrôle sur les données personnelles dans l'OS 3, et sur la géolocalisation dans l'OS 4. Apple ne fermera cependant pas la porte à la concurrence tant que les choses se font en bonne intelligence.

Apple : la tête dans les nuages

À la fin de la conférence, Steve Jobs a répondu à quelques questions de l'assistance. Il a assuré que le réseau AT&T allait connaître de grosses améliorations prochainement, que les protections mises au point par Hollywood pour protéger ses contenus étaient une catastrophe. Il s'est également dit surpris par la qualité de certains jeux sur iPhone et iPod touch. Un nouveau marché s'est créé et Apple va tout faire pour qu'il se développe. D'où l'intégration du Game Center dans iPhone OS 4. Il a par ailleurs indiqué que certaines limitations d'iPhone OS (l'accès au système de fichiers par exemple) pourraient sauter à l’avenir.

Enfin, Steve Jobs a eu l'occasion de s'exprimer sur deux points qui font beaucoup parler en ce moment : la synchronisation de médias et l'Apple TV. Il a clairement indiqué qu'Apple travaillait sur une solution permettant de synchroniser ses médias sans fil. Aucune information bien entendu concernant le lancement d'une telle solution : "nous travaillons dessus" a-t-il affirmé.

L'Apple TV : toujours un hobby

Le mot de la fin était pour l'Apple TV. Il a expliqué que l'industrie de la télévision avait pour stratégie de subventionner l'achat du terminal. Celui-ci est souvent gratuit ou presque. Selon Steve Jobs, cela a considérablement nui à l'innovation dans ce domaine. La seule façon de changer les choses selon lui, c'est de proposer au grand public un produit payant que les gens ont vraiment envie d'acheter. Mais il le reconnait, ce n'est pas simple et c'est pour cela que l'Apple TV reste pour le moment un hobby pour Apple.

L'interview de Jobs est disponible en (vidéo).
Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


148 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar mfam 03/06/2010 - 18:47

J'ai l'impression que Steve se pète les bretelles en se moquant un peu de l'utilisateur critique en montrant les nombreux qui l'encensent avec le succès de son iPad. Avec cette dépendance d'Itunes, les apps ( les logiciels, son cheval de bataille) On dirait parfois une drogue fourguée avec générosité d'abord. Pas cher les apps et les iPads ! Joli et pratique comme tout! Tu ne veux pas l'acheter, reste avec ton camion. Pour que tout un chacun lui mange dans la main encore et encore... Pourquoi pas (comme Google) mentionner l'absolue protection de la vie privée du client avec ça.

avatar golgoth666 03/06/2010 - 19:52

Justement, qui écrase tout ce qui se trouve sur son chemin!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

avatar Macmmouth 03/06/2010 - 22:53

Jobs a dressé un parallèle avec d'autres abandons qu'elle a fait par le passé et qui lui avaient été reprochés : la disquette, le port série sur l'iMac au profit de l'USB, le lecteur optique intégré avec le MacBook Air. Absolument aucun de ces parallèle n'est valide. La disquette ? Ceux qui en avaient besoin pouvaient brancher un lecteur externe. Le port série ? des adaptateurs usb/port série existaient. Le lecteur optique sur le MBA ? Il y a un modèle externe conçu pour le MBA. Flash sur iPad est purement et simplement interdit. Ce n'est pas comme si il n'était pas installé par défaut et que l'utilisateur avait le CHOIX de l'ajouter. Non, l'utilisateur il peut aller se faire cuire un oeuf. Ce sont des arguments de comptoir.. Si c'était une discussion d'un mec ayant 3 grammes en fin de soirée, je comprendrais. Mais là il sensé avoir réfléchis à ses arguments quand même.. Dis Camion ! Pouet pouet... Ridicule.


avatar Anonyme (non vérifié) 03/06/2010 - 23:23

@dellaguida J'ai pu lire les vidéos sur mon iPhone.

avatar Stef@n 04/06/2010 - 03:03

Il a été brillant, comme à chaque fois, j'ai hâte de voir l'interview COMPLETE! :) Il m'est apparu encore plus posé que d'habitude, plus apte à "partager" des informations et dire ce qu'il en est... Très ouvert et avec de l'humour :)

avatar JayTouCon 04/06/2010 - 08:43

lol Stef@an, pas mal le second degré.

avatar Brewenn 04/06/2010 - 09:45

Lui aussi à un [url=http://www.youtube.com/watch?v=2W0DvjBgCg4&feature=player_embedded]iPad[/url]. :)))

avatar skhattane 04/06/2010 - 15:09

Cette foutu résistance au changement... Vous pourrez faire preuve de mauvaise fois autant que vous le voulez, tourner l'ipad en gadget inutile, vous offusquer de la comparaison aux "trucks" US, faire mine de désespérément chercher le port USB oublié... Mais l'iPad lui continuera de susciter l'envie chez les gens, de rendre les taches du quotidien (90% de l'utilisation informatique) bien plus simple, fun, addictive. Et de ce fait contribuera à libérer l'informatique de son cocon initial devenu trop lourd et indigeste pour 95% de la population. Nous avons une informatique suffisamment mature aujourd'hui pour que celle-ci puisse s'adapter à notre façon de vivre et non l'inverse. Ne criez pas "au loup", l'informatique "traditionnelle" continuera et évoluera, mais elle sera plus spécialisée qu'avant. Je ne me vois pas allumer mon iMac pour regarder le programme tv et lancer un enregistrement. Rôle qu'un iPad remplirai à la perfection. A l'inverse, je ne me lancerai pas dans la compilation d'un noyau linux sur la tablette magique. Oui l'informatique peut revêtir une multitude de formes et une multitude d'usages. Ne la cantonnez pas en une vision restrictive. (écran, clavier, ports, etc...) L'informatique peut apporter bien plus que de la ligne de commande aux gens.

avatar skhattane 04/06/2010 - 15:21

Imaginez des lunettes de tous les jours équipé d'un système informatique embarqué avec réalité augmentée. On se promène dans une ville inconnue lors d'un voyage et la, on peut instantanément savoir ou l'on se situe sur un plan de la ville. Avoir un guidage GPS pour trouver son chemin, avoir une présentation historique détaillée d'un bâtiment, connaitre la notation et avis d'un restaurant devant lequel on se situe, etc. Vous allez encore nous dire : - c'est nul ça ne peut pas faire tourner crysis à + de 60 fps/s ? - c'est nul il n'y a pas de ports USB - etc. Arrêtez de penser l'avenir avec des concepts du passé. Imaginez !!! L'iPad, comme l'iPhone sont les balbutiements d'une nouvelle ère informatique. Une ère qui risque d'ailleurs d'être passionnante.

avatar Stef@n 04/06/2010 - 15:36

@JayTouCon Haha ce n'était pas du second degré :P :D :D Sur les vidéos disponibles sur allthingsd.com, je l'ai vraiment trouvé brillant, à part peut-être à la question sur Foxconn où il aurait pu peut-être un peu mieux faire (cela dit il n'a jamais dit "Foxconn est chouette" de cette façon, comme le disent certains... C'est juste qu'ils n'ont pas suffisamment d'info encore... Sur l'Apple TV aussi, il a très bien expliquer pourquoi en fait c'est un hobby et pourquoi c'est difficile d'entrer dans ce marché, très intéressant et logique... Et il a été très drôle et "ironique" sur les problèmes d'AT&T :) (ça aussi, ce n'est pas du second degré :P

avatar mfam 04/06/2010 - 16:06

skhattane : Et de ce fait contribuera à libérer l'informatique de son cocon initial devenu trop lourd et indigeste pour 95% de la population. --- Je ne sais où tu pris cette statistique mais pour ma part l'informatique est indigeste pour les gens qui ne veulent faire effort. Ce n'est pas si compliqué pour une utilisation de base. Si moi je peux... si ma tante le peut et elle n'utilise pas le Mac. Là il me semble que l'utilisation de l'iPad rend encore plus ignorant. Pense moins! Dépense plus ! Laisse faire ou penser Apple, il s'en occupe pour toi. Et tu ne seras pas dépendant de iTunes, tu le réclameras comme un bienfaiteur. Ttuttut, tu protestes? Voyons tu n'as rien compris tu ne vois pas les avantages. Il faut prendre ta pilule c'est bon pour toi. Moyennant un petit montant. Hey c'est normal ! On dirait THX1138 parfois.

avatar Macmmouth 04/06/2010 - 16:07

@Stef@n : Pas crédible. ;) Sinon, il a parlé du changement de règle de l'App Store à la tête du client ? Comme celle qui stipule l'interdiction de SDK alternatifs juste au moment de la sortie de la solution d'Adobe.. C'est une raison "technique" aussi ? C'est parce qu'Adobe c'est une bicyclette alors qu'Apple c'est un skateboard ?

avatar spleen 04/06/2010 - 16:16

"Le PC est un camion" Je comprends mieux d'où vient cette habitude ridicule des métaphores automobiles foireuses chères au monde Apple. Même pour dire des conneries, on paraphrase le gourou. Pour le reste, on retrouve le style inimitable de Macgé dans le publi-reportage. Drucker chez les gendarmes, à côté, c'est le Washington Post !!

avatar pol2095 04/06/2010 - 17:35

L'ipad avec son processeur de mouche, c'est une voiture sans permis

avatar macfille 04/06/2010 - 17:43

Oui c'est ça, j'aime bien THX1138. Mais j'aime bien taper sur mon Ipad Même si je me fais avoir, escrocrier par apple.

avatar skhattane 04/06/2010 - 17:44

[quote=MFAM]Ce n'est pas si compliqué pour une utilisation de base. Si moi je peux... si ma tante le peut et elle n'utilise pas le Mac.[/quote] la question n'est pas de savoir si c suffisamment simple ou pas. Avec de la persévérance on y arrive toujours. Il faut se demander si on ne peut pas faire mieux. Un simple exemple : 1/ Tu préfères allumer ton ordinateur, lancer un navigateur web, allez sur yahoo finance et entrer AAPL 2/ Tu préfères simplement dire à ton ordinateur (comme tu le ferais avec un humain) "a combien en est la valeur Apple aujourd'hui?". Et hop l'ordinateur central de la maison t'affiche les infos demandées sur la tv de la pièce dans laquelle tu te trouves (ou te réponds à voix haute) Tu vas me répondre quoi ? Que ça va abrutir les gens que l'informatique les assistent au maximum dans leur vie de tous les jours ? Que le gars qui veut connaitre le cours d'Apple devrait au préalable comprendre le fonctionnement d'un ordinateur pour obtenir cette information. [quote=MFAM]Là il me semble que l'utilisation de l'iPad rend encore plus ignorant. Pense moins! Dépense plus ![/quote] Non, comme ça ne change rien que 90% des conducteurs ne savent pas comment fonctionne un moteur à combustion. Les curieux que ça intéresse, fouilleront, comprendront et créeront. Les autres utiliseront tout simplement. La plus grande réussite de l'aventure informatique sera justement de se faire complètement oublier au profit de l'usage que l'on en fait. enfin bref, ce n'est que mon avis

avatar mfam 04/06/2010 - 18:37

Je ne me demande pas si c'est plus simple [b] skhattane[/b] je me fais dire que ça l'est. C'est juste peut être pas si vrai que ça. Et le problème c'est qu'on me crée un besoin moyennant un petit montant. Toujours. Il y a un agenda caché (pas tant que ça finalement) C'est normal. L'ordinateur est extraordinaire pour assister les gens et leur rendre la vie plus facile. Vrai. Mais parfois leur rendre la vie plus facile n'est pas vraiment l'objectif. Enfin, ça l'est aussi et c'est seulement en me vendant l'idée (le besoin) que j'achète. Tu sais pour moi, il est plus simple et agréable de me promener en boutique parler à des humains (ça me fait du bien) et d'acheter un bon bouquin trouvé par hasard, de surcroît en solde. Je deviens heureux avec de tels petits faits divers tout simples. Avec l'iPad je surfe je trouve (pas la peine de chercher longtemps) et je paie. L'iPad m'a aidé? Pas beaucoup! Pas peut-être sur l'essentiel ! Je ne me suis procuré aucun plaisir avec cette routine, aucun contact humain et c'est ce que les humains recherchent naturellement les contacts. La preuve les forums internet. Bref, je ne parle pas de mécanique de hardware, je parle de se questionner. Arrêtons de me faire croire que c'est pour mon bien alors qu'on ne pense qu'à l'avoir " mon bien". Comme dans le film Thx 1138. On me dit que c'est pour ma liberté en me rendant plus dépendant. Cela dit, si l'Ipad était plus indépendant de iTunes je ne dirais pas ou moins. Mais là tout le monde se colle à Apple. Les éditeurs, les publicistes, les créateurs de logiciels (qui font de merveilleux produits) pour la vraie raison. Apple a du succès, je vais faire de l'argent. On s'éloigne juste un peu de la vertu par l'avancement technologique libérateur là.

avatar mfam 04/06/2010 - 18:43

macfille [04/06/2010 17:43] Oui c'est ça, j'aime bien THX1138. Je comprends ton engouement. Il est en quelque sorte généralisé. As-tu cherché le film sur iTunes? Allez amuse toi surtout.

avatar clem95 04/06/2010 - 18:43

ca c'est sur qu'il an a qui ont de la science dans le cerveau... dommage que personne ne lisse tous ces longs commentaires

avatar macfille 04/06/2010 - 20:57

Il parraît qu'il vont changer le batterie du Ipad, étiez-vous au courant?

avatar Mabeille 05/06/2010 - 16:25

@skhattane s'adapter à l'utilisateur oui oui je suis d'accord comme par exemeple avec l'adjonction d'un port usb pour vider son appreil photo ou imprimer qqlchose... il s'agit de concentrer les fonctions (convergeance) pas d'avoir 3 appareils qui font chcun un petit bout de qqlchose. Sauf que là il s'agit de vendre des apps ... du contenu avec un appareil qui au vu des fonctions que l'ont peut attendre n'est pas complet. Personne ne demande à l'iPad d'être un ordi complet mais il y a une limite entre tout et rien. Il me semble qu'Apple à trop dénudé l'appareil. Si ça c'est être réfractaire au progrès hum hum je n'adhère pas à la même conception du progrès que toi.

avatar DrFatalis 06/06/2010 - 16:48

@ Oomu: "Comment pouvez vous dire que (...) iwork sont des produits "moins fini" qu'avant ?: " Peut être parce qu'avec keynote 08, je n'ai jamais eu un seul plantage devant mes élèves ou étudiants, alors qu'avec la version actuelle j'ai des "keynote ne peut lire votre présentation" et autre "l'application keynote a quitté, voulez vous envoyer un rapport?" au minimum 3 fois par semaine... "Pourquoi avez vous cette nostalgie d'un AVANT ? " Parce que certains ont connu Apple COMPUTER à plus de 20% de PDM... " l'ipad a plus de logiciels, contenus et usages à sa sortie que le Macintosh de 1984 à sa sortie." nteressant. J'y reviens, justement. "AVANT c'était TARTE." Sans avant, pas d'après! Un point très important de steve: " "Nous ne nous sommes jamais vus dans une guerre de plateforme avec Microsoft non plus... C'est peut-être pour ça qu'on a perdu d'ailleurs." Pour Steve, le mac est un echec. Windows a gagné de par le nombre d'applis disponible. Leçon retenue. Et apple de faire l'article sur ses nouveaux produits en sa basant qur ce qu'elle considérait comme négligeable pour le mac: le nombre d'applis disponibles par rapport à la concurrence...

avatar brunitou 27/10/2010 - 21:21

Beaucoup de réactions sont pertinentes et nombreux sont ceux qui veulent avoir raison ;) Personnellement je pense que les phases de spécialisation (1 machine simple pour 1 usage) vs concentration (le hub numérique, le camion, le PC, le mainframe, whatever) des machines sont cycliques et le resteront. La dynamique économique bousculera toujours demain ce qui est en place / en vogue aujourd'hui. Ou ces philosophies opposées peuvent même cohabiter. Par ailleurs, j'aime la diversité (tout le monde n'a pas le même usage de l'outil IT) et je regrette un peu qu'aujourd'hui, tous les constructeurs veulent "faire de l'iphone" (et demain de l'ipad).

Pages