Fermer le menu

Pourquoi Apple se lance dans la pub mobile

Nonoche | | 15:07 |  27

Avec les rachats successifs d'AdMob et de Quattro Wireless par Google et Apple, le monde des nouvelles technologies prend conscience des enjeux derrière la publicité en ligne.

Il se dit qu'Apple était également sur les rangs pour faire l'acquisition d'AdMob, c'est pourtant Google qui a raflé la mise, pour un montant de 750 millions de dollars. Quattro Wireless fait figure de second choix, obtenu pour un montant estimé à 275 millions de dollars. Alors qu'il était logique que Google mette un pied dans ce marché (la publicité en ligne est après tout sa première source de revenus), Apple n'est pas connue pour faire des acquisitions à la légère, elle est assez peu coutumière du fait, quoi qu'elle ait racheté 3 sociétés durant ces cinq derniers mois.

On pourrait croire qu'il ne s'agit là que d'un prêté pour un rendu, Google ayant multiplié ces derniers temps les fronts de concurrence avec Apple, pourtant il n'en est rien puisque cette acquisition fait plutôt les affaires de Google, dont l'acquisition d'AdMob pourrait être remise en question par la Federal Trade Commission. Google s'est d'ailleurs félicité publiquement du rachat de Quattro Wireless par Apple (voir notre article Le rachat de Quattro Wireless par Apple fait les affaires de Google).

La firme de Cupertino a réussi un tour de force beaucoup plus significatif encore qu'il n'y paraît avec l'App Store et les achats in-app : en différenciant ces contenus du reste d'Internet, Apple a résolu l'épineux problème de la sacro-sainte gratuité des contenus sur le net, qui cause tant de soucis, notamment à la presse. Alors que nombre de sites internet réfléchissent à résoudre cette quadrature du cercle, l'App Store a démontré qu'il pouvait y avoir une économie viable, et que les utilisateurs sont prêts à débourser pour obtenir certains contenus et services. Les achats in-app ont même ouvert la porte aux abonnements. Reste à voir si ces derniers sont économiquement viables pour les acteurs, mais le fait est qu'Apple a réussi à passer outre la barrière psychologique et que les moyens techniques sont là, ce qui explique également la multiplication des initiatives conjointes de la presse et des constructeurs de tablette ces derniers temps.

Quel enjeu se cache donc derrière la publicité pour mobiles? Pour Apple, c'est une question stratégique. Avec l'iPhone et l'App Store, Apple suit une logique de plateforme, qu'elle développe et tient à garder sous son contrôle. La publicité intégrée aux applications pour iPhone est d'autant plus cruciale qu'elle fait partie intégrante de l'économie des applications gratuites : en somme, si Apple touche 30 % du fruit des ventes des applications payantes, elle ne touche en revanche aucun pourcentage des revenus générés par les publicités dans les applications gratuites, tout au plus bénéficie-t-elle de ses effets, puisque nombre de publicités aboutissent vers un achat sur l'App Store. Et la position d'intermédiaire en matière de publicité est très confortable, puisque ceux-ci s'arrogent de 30 à 50 % des revenus. L'année dernière, la publicité mobile a perçu 2 milliards de dollars, contre 60 pour le web.

D'autre part, toujours dans cette logique de plateforme, la publicité a permis à des acteurs de tierce partie de faire des bénéfices grâce au dur labeur d'Apple sans lui reverser un centime, à l'inverse des éditeurs de logiciels. La société de Steve Jobs se devait de reprendre la main, et bien que Quattro Wireless soit de moindre importance qu'AdMob, Apple a toutes les cartes en main pour en faire la régie publicitaire de premier plan sur sa plateforme, quitte à jouer des coudes pour y parvenir : comme Apple maîtrise tous les rouages de l'iPhone, de sa fabrication à son OS en passant par l'App Store, elle peut tout à fait favoriser Quattro Wireless et la rendre plus séduisante pour les annonceurs comme pour les développeurs, en mettant à profit toute la technologie dont elle bénéficie. Et il semble bien qu'elle soit déterminée à le faire.

Des sources proches de Steve Jobs auraient confié à Business Week que le patron d'Apple avait admis que les publicités mobiles étaient nulles. Minuscules, statiques, on est loin de ce qu'Apple a pu faire pour promouvoir en ligne ses propres produits, en détournant la mise en page de certains sites. Pourtant, en tirant parti des capacités de l'iPhone, il y aurait de quoi faire (voir par exemple Une pub mobile créative). Et la réflexion d'Apple sur ces questions a été initiée il y a semble-t-il quelques temps, puisqu'elle a déposé un brevet dans ce sens en 2008 (voir notre article Apple : un système financé par la pub ?).

La publicité sur mobiles ne représente pour le moment qu'un petit marché, mais il est indubitable que celui-ci est appelé à grandir, avec la plateforme elle-même. Il s'agit d'un cercle vertueux : à mesure que les smartphones seront de plus en plus répandus, ils représenteront un vivier potentiel plus important pour la publicité; inversement, la plateforme qui offre le plus de moyens de gagner de l'argent pour les acteurs tiers sera la plus attractive. Sans compter que ce qu'Apple sait de ses utilisateurs va bien au-delà de leurs seules requêtes dans un moteur de recherche : numéro de téléphone, de carte bleue, goûts musicaux, applications installées, etc. voilà de quoi offrir aux annonceurs un public de rêve pour de la publicité ciblée. Il reste cependant à Apple à se faire une culture publicitaire, ce domaine lui étant jusqu'ici totalement étranger. Espérons qu'elle saura faire preuve de tempérance, car c'est bien connu : trop de pub tue la pub.

Catégorie : 

Les derniers dossiers

27 Commentaires

avatar pervi 15/01/2010 - 15:56

À combiner avec [i]lala[/i] peut-être.

avatar Brewenn 26/01/2010 - 06:58

Sans pub, les macgeneration, macplus, mac4ever etc.. existeraient ils ?
A moins d'avoir un autre moyen de financement,
Mais alors il faudrait se poser la question de savoir qui se trouve derrière ces sites ou les scoops, rumeurs et informations sont identiques, je ne dirais pas à la virgule près mais presque, et si ils peuvent se permettre d'être objectif avec toute liberté rédactionnelle ?

avatar VinceVN 20/01/2010 - 13:04

question: quand un internaute utilise un bloqueur de pub, le site percoit-il quand meme sur cette pub?

avatar Nonoche 18/01/2010 - 12:51

@ Yebmal : merci pour vos précieux conseils, qui font de moi chaque jour un homme meilleur.

avatar macoupc 18/01/2010 - 00:18

@ Jamy (avant dernier message en page 1) :
C'est vrai quoi, pourquoi aller chercher plus loin ?

avatar yebmal 17/01/2010 - 08:24

@cubb74
Bonjour,
La pub, bon... c'est un des tuyaux de la création d'emploi de notre temps ; vouloir en finir avec elle, c'est vouloir mettre pas mal de monde au chômage, sans compter l'extraordinaire créativité qu'elle développe et le soutien aux entreprises qu'elle apporte ... En revanche, le mensonge publicitaire est insupportable et sans doute un abus des pratiques commerciales. La meilleure façon d'agir me semble être de dénoncer ces abus, surtout quand ils mettent en scène et visent des populations au sens critique non formé — les enfants notamment. Même si les pub imposées par la pratique de nos médias avoisinent souvent le viol de notre liberté de choisir nos contenus, nous pouvons nous contenter en effet de la protection qu'impose le principe "trop de pub, tue la pub" ; mais, de même que "trop d'impôt, tue l'impôt", ces principes n'ont jamais empêché de voir la pub et les impôts augmenter ... hélas, interdire, empêcher ne sont plus des moyens de raison : on ne peut plus que canaliser, placer des garde-fous, et signer des pétitions ou tourner en ridicule. Car, si on ne peut tuer la pub, on peut du moins tuer une pub par le ridicule ou le détournement : à la créativité, il faut opposer la créativité : l'enseigne "Mammouth" a disparu comme ça !

@l'auteur
Cela dit, l'auteur de cet article a choisi de conclure son propos par la citation-bâteau : "c'est bien connu : trop de pub, tue la pub.". Peut-être aurait-il pu inviter clairement notre entreprise préférée "à modérer son appétit, et à s'auto-limiter dans la quête de nouveaux revenus et de nouveaux dividendes pour ses actionnaires" ; il aurait ainsi obtenu sans autre peine un franc éclat de rire de ses lecteurs.

avatar Psylo 16/01/2010 - 20:38

C'est pour préparer la sortie de OSX86 sur PC, une version gratuite gavée de pubs.
Je sors....

avatar alenoir 16/01/2010 - 17:54

L'intégration d'une formule financée en partie ou entièrement par la pub dans l'offre commerciale d'Apple auprès des développeurs, si elle est bien faite (ergonomique, rentable, etc) serait probablement un excellent moyen de les fidéliser sur l'AppStore et donc de moins sentir le besoin de développer pour d'autres plateformes. Je ne serai pas étonné de voir intégrer au prochain SDK d'OS X Mobile un système simple de gestion de pubs in-app.

avatar Stanley Lubrik 16/01/2010 - 15:36

Adblock pour le Safari de l'iPhone, cela existe ?

avatar Kellward 16/01/2010 - 15:34

Je ne comprends pas ce haro sur la pub...

Personnellement, je ne la vois même plus, je l'ignore complètement. Qu'est-ce que ça peut faire? tant qu'ele n'est pas intrusive (comme un pop-up par exemple, ça oui c'est lourd) je vois pas le problème franchement.

Si vous vous rendez victime de la pub parce que vous êtes incapable de faire abstraction, c'est votre problème. En attendant, je suis bien content d'avoir du contenu gratuit quasiment partout où je vais.

avatar Wallon_pas_con 16/01/2010 - 11:16

Pour ne pas voir la pub des solutions existent :

- mail : antispam combiné à adblock en passant par navigateur
- journaux publicitaires : autocollant : pas de pub merci
- publicités dans les magazines, journaux, ne les achetez pas. Achetez un vrai livre.
- publicité sur internet : désactivez pop-up, adblock
- publicités dans la rue : regardez les filles (garçons)
- pub à la télé : la zapette; sanctionnez immédiatement.
- pub à la radio : certainement la plus chiante à éviter. Passez par les podcasts. Je vous suggère ceux de classique 21 très bien foutus et sans pub.

avatar bunam 16/01/2010 - 10:24

J'en suis venu à ne plus supporter la pub sur internet, il m'est devenu impossible de lire une page web qui comporte de la pub (surtout si cela clignote). Du coup j'ai pris une disposition : effacer la pub. Merci GlimmerBloquer. Au boulot cela est bien utile, car il faut consulter beaucoup de pages pour être informé, approfondir ses connaissances.
La pub est devenue une agression.
Il faudrait trouver un autre moyen de rémunérer les sites : une sacem globale ?

avatar quark67 16/01/2010 - 01:51

Je ne vois qu'une pub sur 4. Les trois autres pubs, c'est des loosers qui utilisent Flash. Tant pis pour eux, ClickToFlash m'évite d'avoir un ventilo de Mac qui turbine en permanence.

Sur un site Mac, mettre de la pub Flash, c'est du gâchis complet... Comme l'annonceur se moque du confort des utilisateurs Mac, tant pis pour lui...

avatar TequilaPhone 16/01/2010 - 00:52

[quote=Nonoche]pour que les rédacteurs de MacGé puissent passer leurs journées à relayer l'actualité du monde Apple pour vous, il faut bien qu'ils puissent en vivre. Et ceux qui bloquent les publicités tout en bénéficiant de notre contenu ne jouent pas le jeu.[/quote]Ça va finir avec des demande de dons comme pour PCInpact ou Wikipédia. Manquerait plus qu'on fasse des dons pour des assos humanitaire tiens alors qu'il y a des sites web à sauver ;-)

avatar jamy 15/01/2010 - 23:56

JE comprend pas bien pourquoi il y a un tel haro contre la pub ciblée, a chosir je prefere avoir devant les yeux une pub ou deux triées pour me correspondre (en fonction de mes gouts musicaux glanés sur Itunes, en fonction de mes recherches dans google...) plutot que 12'000 trucs envahissants pour le Viagra (meme si ca pourra sans doute me servir un jour) ou plein de services dont je me contrefous royalement.
La pub ciblée est au consomateur ce que le lien hypertexte est a l'internaute, une facon parfois de decouvrir un produit qui nous correspond. Apres moi non plus je n'ai jamais cliqué sur une baniere sur le site de MAcGé, mais si la baniere propose un produit que je recherche, ma foi, pourquoi allez chercher plus loin ?

avatar erom 15/01/2010 - 21:47

trop de pub n'importe comment n'importe ou et pour n'importe quoi, voilà qui tue complètement la pub. Mais si l'on parvient à pousser une pub bien ciblé, à la bonne personne au bon endroit au bon moment, même avec très peu de pub il y a moyen de faire du chiffre. Mais ce sera au prix d'un espionnage serré de votre vie privé à partir de ce que capte votre iphone

avatar benouwa 15/01/2010 - 17:57

Je comprned qu'il faille une source de revenu par exemple dans le cas de MacGé. Des pubs, discrète et non envahissante ne me dérange pas à outrance (j'avoue ne JAMAIS cliqué sur une pub cela dit, mais si ça peut financer le site pourquoi pas)

Par contre, laisser Apple placer des pubs partout je suis totalement contre. C'est pas comme si un iPhone c'était gratuit ! Je crois qu'Apple vit TRES TRES bien .... donc c'est encore une source de revenu pour eux, certes, mais ils dégradent grandement leur image de marque ....

avatar Nonoche 15/01/2010 - 17:41

@ inick06 : on ne peut pas tout avoir : pour que les rédacteurs de MacGé puissent passer leurs journées à relayer l'actualité du monde Apple pour vous, il faut bien qu'ils puissent en vivre. Et ceux qui bloquent les publicités tout en bénéficiant de notre contenu ne jouent pas le jeu.

avatar steph_a_paris 15/01/2010 - 17:34

Les offres d'abonnement mobile avec des communications gratuites financées par la publicité, lancées par les opérateurs il y a quelques années, ont été de gros échecs. Je ne sais pas comment APPLE va s'y prendre. Mais ce que GOOGLE est en train de mettre en place sur YOUTUBE avec des incrustations de publicité dans les vidéos va vite devenir insupportable. Personnellement je préfère payer quelques euros pour une application que j'utilise que d'avoir de la publicité.

avatar Anonyme (non vérifié) 15/01/2010 - 17:30

Je me demande si Apple irait jusqu'à proposer à des éditeurs d'entrer gratuitement sur l'App Store en échange de publicités. Ce serait un pas de plus vers la démocratisation de l'accès à l'App Store.

avatar alarache62 15/01/2010 - 17:30

à propos du visuel: j'ai cru un moment que c'était la une de A vos Mac ;)
J'étais pas très loin vu que l'article était intéressant :)

J'ai Adblock sur Safari et Firefox donc je ne me rend pas compte de la pub présente sur macgé

avatar RDBILL 15/01/2010 - 17:18

Superbe le visuel de l'article ! Magnifique... Encore un peu et je ne lisais rien tellement ça tue les yeux !
bon article par contre, et sujet intéressant, je trouve !

avatar gl3am 15/01/2010 - 16:43

@ShowMeHowToLive ...et maintenant tu peux aller aux toilettes deux fois par film ! Super qu'elle avancée pour le téléspectateur !

avatar macmini33 15/01/2010 - 16:23

@cubb74
Quand ils auront envi de mettre la main au portefeuille ! Ce qui n'est pas pour demain. La pub permet un revenu complémentaire / complet aux supports qui les diffusent.

avatar ShowMeHowToLive 15/01/2010 - 16:19

@cubb74 : ferme les yeux, respire, change de chaîne, installe des anti pubs...
La pub je l'ignore, je la vois mais je m'en fiche, elle me permet d'aller aux WC à la TV, ça m'ait bien utile !

Pages