Fermer le menu

Les CNIL européennes voudraient frapper plus fort Google

Stéphane Moussie | | 12:33 |  28

Comment faire plier Google ? C'est le problème auquel sont confrontées les autorités européennes de protection de la vie privée qui sont aux prises avec le géant de l'Internet depuis plus d'un an concernant sa nouvelle politique de confidentialité.


Google Deutschland à Hamburg - Photo Thomas Cloer

En France, la CNIL a multiplié les avertissements depuis le début de l'année. En juin, l'autorité a donné trois mois à Google pour se mettre en conformité avec la loi « informatique et libertés », en confirmant une nouvelle fois qu'elle a constaté des « manquements [...] qui conduisent, concrètement, à ce que l’utilisateur ne soit pas en mesure de connaître l’utilisation qui peut être faite de ses données et de la maîtriser. »

Mais Google ne bouge toujours pas le petit doigt. Il faut dire que les pouvoirs de sanction de la CNIL et de ses homologues européennes n'ont pas de quoi faire peur à l'entreprise qui a réalisé un chiffre d'affaires de 50 milliards de dollars en 2012. L'autorité française peut infliger une pichenette de 150 000 € maximum, voire le double en cas de récidive. « Google sera surtout victime d'une sanction médiatique », a déclaré en février Isabelle Falque-Pierrotin, présidente de la CNIL. Une « sanction médiatique » que les autorités de protection savent pertinemment insuffisante.

Selon Les Échos, le G29, le groupe européen des autorités, étudierait une astuce pour décupler la sanction. Il s'agirait d'infliger cette sanction par infraction constatée, c'est-à-dire que l'amende serait multipliée par le nombre d'utilisateurs. Rien qu'en France, Google compte plus de 40 millions d'utilisateurs, d'après Nielsen NetRatings. La pichenette se transformerait alors en un gros coup de poing.

Ce n'est pas la seule piste envisagée. Il serait aussi question d'obliger Google à stopper la collecte et l'exploitation des données personnelles jusqu'à la mise en conformité de sa politique. Une mesure on ne peut plus radicale alors que l'entreprise a justement bâti son modèle économique sur ces données personnelles.

D'après Les Échos, le G29 pourrait rendre publique sa décision après une réunion qui se tiendra les 3 et 4 octobre. Les CNIL pourraient aussi accorder un nouveau délai à Google.

Catégorie : 
Tags : 

Les derniers dossiers

28 Commentaires

avatar jeffbig2 17/09/2013 - 12:47

Sanction médiatique : interdit d'usage de Google sur le territoire français
Diffusion : campagne Adwords

avatar Hideyasu 17/09/2013 - 12:50

Ça risque de faire mal quand ça viendra ...

avatar hartgers 17/09/2013 - 13:08

Il faut qu'une sanction exemplaire fasse jurisprudence sur la question des données personnelles. Si l'Europe se débrouille bien avec Google, les autres acteurs du marché pourraient se ranger rien que pour éviter les problèmes.

avatar Trollolol 17/09/2013 - 13:15

En contrepartie Google stop/bloque l'accès à tout ses services en Europe, ferme tout ses dc + ses bureaux. On va voir qui ça va faire le plus chier. :)

avatar DG33 17/09/2013 - 13:19

Une main de fer dans un gant de velours alors ?
Car si Google doit du coup revoir son modèle économique alors de nombreux clients de Google (et qui emploient du monde) devront faire de même, jusqu'à chaque utilisateur de service Google.
Vers une fin du modèle "gratuit" ?

avatar HeDude 17/09/2013 - 13:25

@Trollolol :
La nature a horreur du vite, plus de Google ca veux dire d'autre société pour le remplacer, et ca Google le sais très bien. Google n'est pas incontournable ni indispensable et il fait chier le monde (il veux pas investir en infrastructure alors qu'il l'utilise largement, il veux pas payer d'impôt, il veux tout connaître de ta vie pour la revendre au plus offrant tel un proxénéte des données personnels...)

avatar Anonyme (non vérifié) 17/09/2013 - 13:38

Nul n'est au dessus des lois et surtout pas Google. Si Google disparaît, je ne verserai pas une larme et puis d'autres viendront vite la remplacer, je ne me fais aucun souci là-dessus

avatar codeX 17/09/2013 - 13:52

@Trollolo
Et bien qu'il stoppe. C'est pas comme si l'économie de marché n'existait pas.

avatar ricchy 17/09/2013 - 13:53

Ils sont comme les ricains, ils voudraient juste y a voir accès pour mieux "surveiller" le peuple qu'ils ne le font maintenant… -_-

Vu qu'ils ne peuvent y avoir accès, ils y vont à coup "d'amendes"
Ils sont vraiment pathétiques ces pauvres types cravatés de l'UE…

avatar Wolf 17/09/2013 - 14:04

@Trollolol :
'En contrepartie Google stop/bloque l'accès à tout ses services en Europe, ferme tout ses dc + ses bureaux. On va voir qui ça va faire le plus chier. :)'
On pourra toujours utiliser d'autres services. Remplacer Google par Qwant par exemple est une bonne idée.

Sinon il suffit de taxer de 200€ chaque appareil Android pour que ça empapaoute toute la galaxie Google.

avatar Jeje680 17/09/2013 - 14:09

On parie combien que Les CNIL pourraient aussi accorder un nouveau délai à Google.

avatar Marksanders 17/09/2013 - 14:20

Balablabla tout est écris rien de sert de resisté

avatar Anonyme (non vérifié) 17/09/2013 - 14:28

Comment certaines entreprise peuvent se permettre de violé la vie privé des utilisateurs à des fins comme le marketing (pubs ciblé)

avatar pat3 17/09/2013 - 14:28

@Trollolol

A court terme, peut-être mais a moyen termes, Google serait très vite emmerdé, d'autant que les concurrents se précipiteraient pour offrir leurs services.

avatar Trollolol 17/09/2013 - 14:31

HeDude

"Google n'est pas incontournable ni indispensable"

Vu la quantité de site qui font des requêtes cross-site vers google, j'en suis pas aussi sur que toi. Et pendant des mois le temps qu'un/des remplacant(s) du même niveau arrivent ça va faire un gros trou.

Tu te souviens de la baisse de 40% du traffic mondial quand google à été inaccessible -5min ya 1 mois ?
En France les gens tapent Google dans la search bar de Google pour y acceder... coupe leur l'accès et restera quoi du traffic habituel ? Par contre Free serait heureux mais c't'une autre histoire.

Plus de youtube, plus d'accès à ajax.google.com, à analytics, à google code, aux dns de Google, plus de gmail, plus de maps, plus de blogger, plus de maj pour google chrome, plus de google news, ... et surtout plus d'accès au moteur de recherche.

Ca serait drôle en France avec le niveau déplorable des gens et c'est pas Bing ou Yahoo qui vont reprendre le flambeau, vu les résultats merdiques qu'ils renvoient. Les hotlines des fai vont exploser parce que les gens ont "plus" internet... Faut pas croire que si Google stop d'un coup l'accès, 3min après tout le monde aura déjà tout basculer vers autre chose.

Google ça a beau être des connards au même titres qu'apple ou microsoft, la cnil c'pas mieux. Z'ont tjrs rien publier sur le suivi de ce que font les mormons avec les données que notre cnil FRA leur à fourni sans aucunes contreparties...

edit:

@pat3

j'dis pas le contraire mais s'ils coupent d'un coup, même pour quelque jours, ça serait poilant à voir :D

avatar Wolf 17/09/2013 - 14:43

@Trollolol :
C'est pour cela qu'il suffit de taxer tous les devices Android de 200€ pour arriver à mettre Google au pas sans embêter les consommateurs.

avatar Lio70 17/09/2013 - 14:55

@DG33
Parce que "Quand le produit est gratuit, le produit, c'est toi", je suis de ceux qui attendent avec impatience la fin du modele gratuit, et pas qu'en informatique. Beaucoup d'utilisateurs se rendront compte alors s'ils avaient vraiment besoin de ces produits et services ou s'ils ont davantage succombe a la pression sociale des modes.

@Trollolol
"En contrepartie Google stop/bloque l'accès à tout ses services en Europe, ferme tout ses dc + ses bureaux. On va voir qui ça va faire le plus chier. :)"
Bah oui mais... il reste d'autres fournisseurs. Si on a suffisemment d'intelligence pour faire une utilisation d'outils informatiques sophistiques, je suppose qu'on en a suffisemment pour se douter a l'avance que ce genre de pratiques et d'exces ne seront pas toleres ad vitam eaternam et que le legislateur sonnera tout ou tard la fin de la recre. Je l'ai deja dit pour ces raisons: 'faut pas etre malin pour utiliser Google comme fournisseur de services et d'outils (Gmail, Apps) dans un contexte professionnel.

avatar Fennec72 17/09/2013 - 15:04

Concernant Google Adwords, il me semble qu'il s'arroge toujours le droit de vendre des mots-clés Adwords correspondant à des marques déposées qui ne leur appartiennent pas.
Exemple pris au hasard:
Google n'est pas propriétaire de la marque Apple.
D'un point de vue purement théorique, si je ne trompe pas dans le fonctionnement d'Adwords, Google pourrait vendre le mot-clé Apple à des conçurent d'Apple et cela, en violation des lois sur la propriété industrielle.
Bien entendu, c'est un cas caricatural vue la puissance de Cupertino et de ses avocats, mais pour de petites entreprises, ça peut poser de gros problèmes et leur coûter beaucoup d'argent.

avatar phantoom 17/09/2013 - 15:22

@Fennec72

En même temps apple n'est qu'un mot. Pomme ni plus ni moins... Tu peux pas faire un procès à Google parce que le mot pomme a été utilisé comme critère.

Au même titre que tu peux tout à fait citer une autre marque que la tienne dans une pub comparative a partir du moment ou ce que tu dis est vrai. Sans quoi tu risque le procès pour dénigrement (y'en a pas eu a ma connaissance jusqu'à présent malgré les nombreuse pubs comparatives qui circulent dans le milieu.)

avatar Francis Kuntz 17/09/2013 - 15:29

"En contrepartie Google stop/bloque l'accès à tout ses services en Europe, ferme tout ses dc + ses bureaux. On va voir qui ça va faire le plus chier. :)"

Ho que j'aimerais ca. Parce que contrairement a ce que tu penses, la seule chose que ca ferait, c'est que l'europe aurait alors un marche libre pour les startups pour creer un nouveau moteur de recherche.

Comment tu crois que la Chine a demonte Google ? Il leur ont impose enormement de contrainte ce qui a permis aux entreprises chinoises d'avoir le temps de monter leurs services

avatar joneskind 17/09/2013 - 15:34

@Trollolol :

'En contrepartie Google stop/bloque l'accès à tout ses services en Europe, ferme tout ses dc + ses bureaux. On va voir qui ça va faire le plus chier. :)'

Si Google prive la France de ses services, ça va juste faire un double effet grève SNCF, et ça m'étonnerait quand même beaucoup qu'il y ait du monde pour pleurer sur le sort de ces malheureux cheminots virtuels.

Il faudra 48h à la France entière pour passer à autre chose. Des années pour pardonner.

Internet cassé ? En trois coup de cuiller à pot, n'importe quel FAI est en mesure de rediriger l'internaute vers un autre moteur de recherche.

De plus, c'est une décision qui s'anticipe facilement. Que Mme Michu soit pas au courant de la sanction c'est une chose, que le mec dont c'est le métier c'en est une autre.

Et c'est typiquement le genre de comportement qui peut entrainer une réaction en chaine dans les autres pays.

Qu'ils les coupent leurs services tiens, pour voir.

avatar joneskind 17/09/2013 - 15:39

@Trollolol :

J'imagine même pas la gueule de tous les heureux possesseurs de téléphone Android qui se retrouvent du jour au lendemain avec une brique. Je les vois trop manifester dans la rue pour défendre Google...

Je suis un fanboy Apple devant l'éternel, mais qu'Apple me coupe ses services 48h en représailles d'une décision de justice française et ils m'auront pour toujours parmi leurs pires ennemis.

avatar joneskind 17/09/2013 - 15:42

@Francis Kuntz :

'Ho que j'aimerais ca. Parce que contrairement a ce que tu penses, la seule chose que ca ferait, c'est que l'europe aurait alors un marche libre pour les startups pour creer un nouveau moteur de recherche.'

Le pont d'or !

avatar Trollolol 17/09/2013 - 16:18

@joneskind [17/09/2013 15:39] via MacG Mobile

"Je suis un fanboy Apple devant l'éternel, mais qu'Apple me coupe ses services 48h en représailles d'une décision de justice française"

C'pas juste un simple décision franco-française si tu lis l'astuce:

"le G29, le groupe européen des autorités, étudierait une astuce pour décupler la sanction. Il s'agirait d'infliger cette sanction par infraction constatée, c'est-à-dire que l'amende serait multipliée par le nombre d'utilisateurs. Rien qu'en France, Google compte plus de 40 millions d'utilisateurs"

Fait le calcul, 150 000 € * 40 000 000 juste pour la France + tout le reste des européens. Avec une sanction pareil il va leur falloir des centaines d'années pour payer l'amende...

Que ça soit ça ou le fait de stop son business, ya même pas à chercher autant stop toutes activitées en Europe, perdront moins d'argent comme ça.

avatar iRobot 5S 17/09/2013 - 18:12

@wolf :
'Sinon il suffit de taxer de 200€ chaque appareil Android pour que ça empapaoute toute la galaxie Google.'

Tu rêve un peut trop je crois ! Mdr

Pages