Fermer le menu

PRISM : Apple, Google et Microsoft demandent la transparence

Anthony Nelzin-... | | 12:00 |  24

Apple, Google et Microsoft se sont alliées pour demander plus de transparence dans les programmes de surveillance tels que PRISM. Facebook, Twitter, Tumblr Dropbox, Mozilla, l’EFF, Reporters sans frontières ou encore la Wikimedia Foundation font partie de la soixantaine d’organisations qui soutiennent cet effort.



PRISM




Image (cc) Thibault Milan.




Elles réclament au président Obama, au vice-président Joe Biden et au président de la Chambre des représentants John Boehner le droit de détailler les requêtes qui leur ont été soumises par des agences. Dans le détail, elles demandent de pouvoir régulièrement publier :




  • le nombre de demandes d’agences fédérales, étatiques et locales qui leur ont été envoyées ;

  • le nombre d’utilisateurs, de comptes et d’appareils concernés par ces demandes ;

  • le nombre de demandes qui s’intéressent plus particulièrement au contenu des communications, aux informations personnelles des utilisateurs et/ou à d’autres informations.



All Things D remarque que ces demandes ne sont pas formulées qu’au bénéfice des sociétés signataires de cet appel : cette coalition demande au gouvernement lui-même de publier régulièrement un audit de transparence contenant les mêmes informations. Apple, Google, Microsoft et leurs partenaires n’imaginent pas un seul instant que leurs doléances pourraient être ignorées au nom de la sécurité :




« Les informations basiques sur l’exploitation des dispositions légales par les autorités policières sont publiées depuis des années sans que cela n’ait perturbé des enquêtes criminelles. Nous demandons la permission de publier le même type d’information pour les autorités fédérales de sécurité nationale. »




Il s’agit sans aucun doute de l’opposition la plus vive au blanc-seing qui a pu être donné à certains programmes comme PRISM. Une attaque en forme de défense, certaines des sociétés signataires étant suspectées, à tort ou à raison, d’avoir facilité la conduite des programmes de surveillance.

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


24 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar rikki finefleur 18/07/2013 - 12:25

Je comprends pas, à les entendre, dans un premier temps, elles ont affirmé, ne jamais connaitre PRISM. :p Les constructeurs nous mentent-ils à leur insu de leur plein gré ?

avatar Orpioo 18/07/2013 - 12:27

A raison. Les mêmes sociétés qui se font prendre la main dans le sac et qui viennent gentiment nous dire: "on ne fait qu'obéir". Tu parles d'une bande de faux-culs, Apple compris.

avatar hogs 18/07/2013 - 12:30

Le droit américain insiste beaucoup sur la forme. C'est celle-ci qui est étudiée avant de se prononcer sur le fond. L'accord signé stipulait certainement que les sociétés en question n'avaient pas le droit de divulguer le programme Prism, voir l'obligation de le nier. Elle respectent donc les termes de leur accord et demandent d'en être délié pour pour pouvoir communiquer afin de restaurer la "confiance" de leurs clients. C'est la raison de leur déni initial, imposé par le gouvernement US ...


avatar kornichon 18/07/2013 - 12:49

On n'a jamais entendu parler de PRISM, mais on voudrait communiquer dessus avec plus de transparence :) Même pas crédible.

avatar standelap 18/07/2013 - 12:54

@rikki finefleur : ^^

avatar k8be 18/07/2013 - 13:05

"Avoir un portable c'est avoir un keuf dans la poche". Seth Gueko.

avatar ShowMeHowToLive 18/07/2013 - 13:15

@Orpioo : Apple compris mais sur le tard. Après la mort de Jobs ? Ils ont intérêt à avoir peur car ils vont perdre une part significative des entreprises dans leurs clouds.

avatar Ed Fillion 18/07/2013 - 13:22

Je suis avec Apple pour mon courrier électronique depuis des années mais après les révélations concernant le programme Prism, je pense à chercher une alternative européenne pour être à l'abris du Patriot Act. Avez-vous des suggestions?

avatar alan63 18/07/2013 - 13:30

plus la peine donc de taper sur Goggle Apple Microsoft et Google même politique

avatar macbookeur75 18/07/2013 - 13:35

Quoi ? Apple demande des détails sur un programme auquel il a participé ? soit disant ils étaient pas au courant...

avatar joneskind 18/07/2013 - 13:45

@alan63 : En ce qui concerne la "sécurité de l'Etat" ils sont tous logés à la même enseigne oui. Pour ce qui est de l'exploitation commerciale et technique de nos données et leur nature, clairement non.

avatar Freephone 18/07/2013 - 13:50

Joneskind me plus à craindre ce ne sont pas les publicitaires mais les gouvernements.

avatar rikki finefleur 18/07/2013 - 13:58

edmini Tu as laposte.net. Leur email marche tres bien et depuis des années.

avatar Orus 18/07/2013 - 14:11

Toute cette histoire est tellement amusante... Et désormais plus personne n'y comprends rien. C'est le but.

avatar zeblaze 18/07/2013 - 14:37

Une manière de s'offrir une bonne conscience en faisant preuve de bonne volonté pour des demandes d'information officielles, càd des demandes judiciaires, tandis que les programmes de surveillances secrets - qui sont de toute manière pas censés exister - pourront tranquillement continuer à l'insu de notre plein gré.

avatar alan63 18/07/2013 - 14:46

joneskind [18/07/2013 13:45] via MacG Mobile @alan63 : En ce qui concerne la "sécurité de l'Etat" ils sont tous logés à la même enseigne oui. Pour ce qui est de l'exploitation commerciale et technique de nos données et leur nature, clairement non. qui croire ?

avatar Mysterium 18/07/2013 - 18:09

Que ce soit Google, Microsoft ou Apple, apparemment ils sont tous inclus dans PRISM et dans des affaires d'atteinte a la vie privée. Si on tape en général sur Google, c'est parce que certains le cache mieux que d'autre. Et Apple nous montre un peu chaque jour leur belle culture du secret redoutablement efficace !

avatar free00 18/07/2013 - 19:22

Quand on démarre un Mac pour la première fois, il faut saisir des informations personnelles pour la création du compte, ces informations sont envoyés à Apple. PRISM peut-il y avoir accès ?

avatar Joël Pierre (non vérifié) 18/07/2013 - 21:39

« Dans le détail, elles demandent de pouvoir régulièrement publier : - le nombre de… - le nombre d’utilisateurs… - le nombre de demandes qui…. » Si elles obtiennent satisfaction, on aura des — nombres — publiés, mais rien de plus. Qui et quoi resteront « Confidentiel Défense » …

avatar jj.dr 18/07/2013 - 21:45

Tout d'abord, PRISM est/serait le nom (interne) d'un programme de la NSA. Il ya fort à parier que les entreprises qui sont citées dans les documents internes de la NSA ne savaient pas (avant nous) qu'il existait en tant que tel. Ensuite, toute entreprise - et ce indépendamment de sa nationalité - est soumise à la loi qui la régit... C'est pas la fête à neu-neu non plus et heureusement. Je pense que beaucoup qui réagissent dans un sens sur l'application du Patriot Act réagiraient dans l'autre sens si les même n'appliquaient pas les lois sociales (tout aussi applicables) Enfin ces lois sont connues depuis des années : il n'y a pas eu de "vraies" révélations, juste des confirmations. Même si il s'agit d'un temps que les moins de 20 ans... l'affaire Echelon à la fin des années 90 ne laissait pas vraiment de doute. Enfin il semble que contrairement à ce qui a été dit (par la presse en fait) ce syst!ème de surveillance ne permette pas de surveiller tout le monde, mais n'importe qui : ce qui est très différent (et techniquement et sur le fond - si vous êtes dans la cible vous pouvez être surveillés, ce qui n'est pas la même chose que d'être surveillés généralement...) Néanmoins dans les slides qui ont fuités, il est intéressant de voir que Microsoft "collaborait" (je mets des guillemets car on ne sait pas quel était leur degré de volontariat) 10 ans avant Apple. Mon avis (personnel et non argumenté) est que les "surveillants" ne voyaient pas l'intérêt de monitorer les clients d'une société qui avait pourtant quelques centaines de millions d'utilisateurs... ce qui indiquerait qu'il s'agit de geeks accros de windows, Android et autres Linux peut être ;)... Ilo n'en reste pas moins que d'autres rapports officiels US ont démontré (iMessages notamment) que sans intervention d'Apple, impossible de "casser" le chiffrement. Donc on n'est pas à l'abri des gouvernements peut être (qui l'est ??) mais au moins des malfaisants !

avatar Joël Pierre (non vérifié) 18/07/2013 - 21:46

« Quand on démarre un Mac pour la première fois, il faut saisir des informations personnelles pour la création du compte, ces informations sont envoyés à Apple. PRISM peut-il y avoir accès ? » On est pas obligé de saisir des informations personnelles. On peut mettre n’importe quoi. PRISM enregistre TOUT (comme Google). Ce n’est pas tellement pour espionner, c’est pour avoir des crédits des élus. Le coup de la Lune, ça ne marche plus. La guerre froide est finie. Il faut bien s’inventer des ennemis pour obtenir les crédits. Aujourd’hui, c’est les terroristes. Demain ce sera autre chose…

avatar Anonyme (non vérifié) 18/07/2013 - 23:21

@Joël Pierre Ce n'est pas vrai que PRISM enregistre tout. Par contre, le gouvernement américain force les compagnies comme Apple, Google et Microsoft à enregistrer tout pour une certaine période. Ensuite, grâce à des mandats (car toutes les compagnies ont affirmer n'avoir jamais rien donné sans mandats) PRISM accède aux données dont ils ont de besoin. Mais le tout se fait dans des mesures légales et n'allez pas penser que quelqu'un lit tous vos textos et autres, ça coûterait bien trop cher faire ça et ils n'ont pas d'accès direct aux données comme certains l'avaient affirmé.

avatar Anonyme (non vérifié) 18/07/2013 - 23:23

@jj.dr Enfin quelqu'un qui démêle tout et ne raconte pas n'importe quoi. Bravo!

avatar ricchy 19/07/2013 - 08:33

http://globalepresse.com/2013/07/17/jai-fait-ce-que-jai-cru-bon/