Fermer le menu

Google dans le viseur de Microsoft

Stéphane Moussie | | 14:36 |  25

Depuis novembre dernier, Microsoft a lancé une campagne de communication contre Google avec le site Scroogled, néologisme signifiant « se faire avoir par Google ». Le premier chapitre était consacré à Google Shopping, qui tromperait l'utilisateur selon Redmond, contrairement à Bing.

La deuxième partie, amorcée en février, s'attaque à Gmail qui « parcourt absolument tous les courriers [...] pour vendre des pubs basées sur vos messages les plus privés », ce qu'Outlook ne ferait pas, assure toujours Microsoft. Et l'entreprise d'indiquer cette semaine à CNET qu'elle continuera sa campagne « tant que Google continuera à se moquer [scroogling, en version originale] des gens ».

Sous ses airs de défense des consommateurs, cette action de la part de Microsoft ne vise bien sûr qu'à promouvoir ses propres produits en dénigrant ceux de la concurrence, quitte à prendre quelques libertés avec la réalité. Bing met aussi en avant des offres payées et Outlook scanne les titres des emails pour afficher de la publicité ciblée.

L'angle d'attaque pour faire vaciller Google ne se limite pas à des pratiques marketing. L'entreprise de Steve Ballmer a ainsi déposé plainte l'année dernière auprès de Bruxelles contre Motorola Mobility, filiale de Mountain View, pour abus de ses brevets sur des standards technologiques.

Le Wall Street Journal révèle maintenant que Microsoft soutient un projet de loi qui vise à interdire aux entreprises qui fournissent des services dans le nuage aux écoles et aux universités d'exploiter commercialement les données recueillies. Google, qui propose Google Apps for Education, une suite de services en ligne, est directement visé par ce projet de loi, reconnait Microsoft qui est derrière celui-ci.

Un porte-parole de Mountain View a fait valoir auprès du Wall Street Journal que les publicités étaient désactivées par défaut dans Apps for Education. « Ce n'est pas parce que les publicités ne sont pas affichées aux étudiants que les données ne sont pas utilisées d'une autre manière », a rétorqué un représentant de Microsoft.

Par cette manœuvre, la firme de Redmond entend à nouveau tacler Google qui marche sur ses plates-bandes. Google Apps for Education revendique 20 millions d'utilisateurs, tandis que Microsoft annonce 22 millions pour Office 365 Education.

Fin janvier, Steve Ballmer déclarait que le milliard d'utilisateurs d'Office n'était pas un plafond indépassable, en mentionnant notamment le rôle des étudiants : « De plus en plus d'étudiants ont un niveau d'étude plus élevé, et vont aller vers de plus en plus de professions où chaque jour ils travailleront avec l'information ». D'où l'importance cruciale du marché de l'éducation que Microsoft ne veut pas laisser filer à Google.

Le Financial Times révèle par ailleurs que Google et Opera sont derrières l'amende de 561 millions d'euros infligée par la Commission européenne à Microsoft pour n'avoir pas respecté l'accord passé en 2009 sur le ballot screen. Selon les sources du journal, Google et Opera ont averti Bruxelles sur la bévue de Redmond et fourni leur aide aux enquêteurs.

Catégorie : 
Tags : 

Les derniers dossiers

25 Commentaires

avatar YARK 07/03/2013 - 14:48

Ah ! Enfin !
Heureusement que Microsoft est là dans ce bas monde pour faire régner la justice ! :-)))))))))))))))

avatar Lio70 07/03/2013 - 15:00

On peut rigoler mais d'un autre cote, si un moindre viol des donnees privees des gens peut consittuer une realite dans un service fourni, et un argument de vente, je ne m'en plaindrai pas. Microsoft peut se le permettre car elle fait son beurre en vendant des logiciels, au contraire de Google qui est un modele economique ou l'utilisateur lui-meme est le produit.

avatar graig02 07/03/2013 - 15:00

On est scanné, surveillé, épié,... par ces entreprises là, et probablement bien d'autres.
Ca me désespère, encore plus dans nos pays où on aime mettre en valeur les libertés d'expression, de vie privée,...
Qui ose encore venir parler de neutralité du net devant les pratiques de ces sociétés qui se croient tout permis?

avatar esantirulo 07/03/2013 - 15:09

Je ne comprends pas le ton condescendant de cet article vis à vis de Microsoft : bien sûr que MS cherche à montrer les avantages de ses produits/services, ils ne sont pas des justiciers, mais Google à l'inverse prétend oeuvrer pour un meilleur web alors que son fond de commerce est le traçage des gens par tous les moyens. Il me semble important que les utilisateurs sachent qu'avec Chrome ils perdent tout anonymat, qu'avec Gmail tous leurs mails sont indexés etc.

avatar aldomoco 07/03/2013 - 15:14

@graig02 :
Et oui ! Notre monde ressemble de plus en plus à "1984" ou à "Brasil" qu'à celui des "Bisounours"
C'est celui que la majorité des humains ont choisi ou laissez faire !

avatar joneskind 07/03/2013 - 15:22

@esantirulo :

+1

Je commence à en avoir plus que marre du discours "Google c'est le bon Samaritain, les autres c'est des méchants" Et je suis content que quelqu'un se mette enfin en confrontation avec cette boîte qui voudrait faire croire que c'est un bisounours avec ses jolies couleurs primaires enfantines et son zoli petit robot vert tout mimi.
D'ailleurs, j'aimerai bien qu'un site fasse un comparatif, une synthèse des différents contrats d'utilisateur. Histoire de voir un peu ce que chacun fait de nos données.
En l'occurrence je ne savais pas que Google allait jusqu'à scanner nos mails pour nous envoyer de la pub. Vous auriez réagis comment en voyant votre postier fouiller dans votre courrier ? C'est délirant.

avatar patrick86 07/03/2013 - 15:25

@graig02 :
Tout à fait !
"Qui ose encore venir parler de neutralité du net…" Ça existe l'internet neutre ?

Pour revenir à Microsoft : c'est l'hôpital qui se fou allègrement de la charité ! Admettons qu'ils ne scrutent et ne collectent pas les données tel que le fait Google — faudrait-il que ce soit vrai pour commencer, Cf le lien en fin de commentaire —, ils n'ont pas moins usé de pratiques vicieuses et malhonnêtes pour parvenir à leur fin !
Google gère un énorme business sur le dos des utilisateurs et grâce à leurs données — il y en a une autre aussi dans le genre, vous savez, ce "réseau social" bien connus — mais Microsoft n'a pas fait plus honorable au cour de son histoire…

http://www.fhimt.com/2011/09/04/microsoft-et-ben-ali-wikileaks-confirme-les-soupcons-d’une-aide-pour-la-surveillance-des-citoyens-tunisiens/

avatar patrick86 07/03/2013 - 15:30

@joneskind :
Et oui… L'objectif est toujours le même : déterminer un profil pour chaque utilisateurs. A partir de ses habitudes, son lieu de vie, sa nationalité, ce qu'il fait sur internet, ses intérêts, ses achats sur internet…

Un des moyens d'y arriver, consiste à scruter les visites des sites web, pour savoir qui visite quoi. Et Google n'est pas la seule à le pratiquer : http://reflets.info/il-paraitrait-que-facebook-ce-ne-serait-pas-le-top-pour-le-respect-de-la-vie-privee/

avatar graig02 07/03/2013 - 15:38

@joneskind

C'est exactement ça. Imagine une lettre que tu vas poster, qui serait ouverte et analysée dans le but de t'envoyer des prospectus ciblés 2 jours plus tard dans ta boite aux lettres, puis remise dans son enveloppe pour être acheminée comme si de rien n'était. C'est tout simplement hallucinant!
Mais on laisse faire quand c'est google ou microsoft...
Quand je dis que c'est désespérant!

avatar MacGyver 07/03/2013 - 15:38

zut alors, gmail sous surveillance, icloud pas assez ouvert pour moi, yahoo... ?, ou peut on trouver des services web correct (mail, calendrier, notes, recherche, etc,,) sans etre emmerder pas ces c... ?

avatar patrick86 07/03/2013 - 15:39

@graig02 :
Je me tate de plus en plus à faire passer mon compte GMail aux oubliettes… !

avatar graig02 07/03/2013 - 15:41

@patrick86

Idem, mais je me dis que l'herbe ne sera pas plus verte chez le voisin...

avatar Stéphane Moussie macG 07/03/2013 - 15:42

@joneskind : " D'ailleurs, j'aimerai bien qu'un site fasse un comparatif, une synthèse des différents contrats d'utilisateur. Histoire de voir un peu ce que chacun fait de nos données." > ça existe et ça s'appelle Terms of Service; Didn't Read (http://tosdr.org/index.html). On en avait parlé ici : http://www.macg.co/web/voir/134332/si-vous-n-avez-pas-lu-le-contrat-de-licence

avatar Stéphane Moussie macG 07/03/2013 - 15:45

@esantirulo : si, Microsoft prend justement la posture de justicier avec cette campagne (cf cette pétition : http://www.thepetitionsite.com/997/086/864/tell-google-to-stop-going-through-your-email-to-sell-ads/?z00m=20503710) alors qu'elle n'est pas exempte de reproche elle non plus. C'est l'histoire de l'arroseur arrosé.

avatar patrick86 07/03/2013 - 15:51

@graig02 :
Et que l'herbe soit verte est une chose, si elle n'est pas poussé aux engrais chimiques c'est mieux !

Je migre progressivement vers iCloud et LaPoste.

avatar YARK 07/03/2013 - 15:53

stehmouss

Tu veux des liens ? Je t'en donne :

http://www.facebook/jeriendinteressantméjcroikjlesuis/zévoiciallmylife

http://www. gmail/jépapigékjmétaismécoordonezetmonnumérodkartbancaire

http://www. msn/jétoujoursrienadirméjenfoupartout/j’donnemêmemonnombredepointsd’acnésurlagueul

http://www. amazone/jsuistropcon/jdonnemadatedenaissanceplutotqu’uneautre/zéenplus
jgreffepasmescoordonnessuruneadressemailpoubelle

http://www. amazone/superjéachetéunemachinalaver/merdemonvoisinGitemafermézéyvendaitlamême

http://www. amazone/merdemamachinalaverestenpanneetpusousgarantie/Gitem?/Anon/apu...

avatar BLM 07/03/2013 - 16:36

«site Scroogled, néologisme signifiant "se faire avoir par Google"»
"To be screwed" (presque homophone avec "scr[ew]gled") signifie plutôt "se faire baiser / se faire mettre" que "se faire avoir"; l'idée est la même, mais un poil plus triviale.

avatar BestMBP 07/03/2013 - 18:13

Apple, Samsung… toussa, toussa.
En fait, les autres se foutent aussi, joliment, sur la tronche.

LE PROCES, LE PROCES !!!!!!!

avatar Voodoonice 07/03/2013 - 18:56

Oui et Apple exploite des donnees personnelles pour te vendre des apps (ils utilisent les resultats des recherches et analysent les patterns pour ameliorer leur moteur), ou pour te suggerer de la musique (Genius).
Le probleme n'est pas dans le fait que les donnees personnelles sont utilisees mais bien dans la formulation: dire que Google s'en met plein les fouilles grace aux donnees personnelles suggere une activite limite illegale alors que ce n'est pas le cas.
Pauvre Microsoft, pauvre Ballmer, je me délecte de les voir couler comme des merdes

avatar Anonyme (non vérifié) 07/03/2013 - 19:22

@Voodoonice :
Après quelque soit la compagnie derrière la méthode ( si elle est avéré ) de se faire de argent sur les donnés de l'utilisateur est condamnable .

avatar graig02 07/03/2013 - 19:28

@Voodoonice

Pour rappel, genius est désactivé par défaut, et est désactivable à tout moment. On ne peut pas en dire autant de google.

+1 Mrdodo
Oui, le fait que google fasse cela à des fins commerciales me gêne, dans le sens où je n'ai pas envie de google aille livrer toutes les infos (encore une fois, où est la limite de ce qui est recueilli?) qu'ils récoltent à des sociétés avec lesquelles je n'ai jamais fait affaire.

avatar patrick86 07/03/2013 - 20:02

Je dis que Macg devrait présenter l'actualité informatique comme ce site : http://soyons-serieux.fr ;)

avatar Mantinum 07/03/2013 - 21:18

Perso, lorsque je vous une société critiquer les produits d'une autre, je me méfie soit ils font pire soit ils font de la merde !

À vous de juger pour le cas présent...

avatar patrick86 07/03/2013 - 21:47

@ Mantinum :
Humm… ils font pire que de la merde ?

avatar liocec 08/03/2013 - 01:14

@graig02 :
'Imagine une lettre que tu vas poster, qui serait ouverte et analysée dans le but de t'envoyer des prospectus ciblés 2 jours plus tard dans ta boite aux lettres, puis remise dans son enveloppe pour être acheminée comme si de rien n'était. C'est tout simplement hallucinant! '

+100