Fermer le menu

Données personnelles : Google fait confiance à Apple et Microsoft

Stéphane Moussie | | 13:01 |  17

Michael T. Jones, Chief Technology Ambassador de Google — il est chargé de promouvoir les services et la vision de l'entreprise —, s'est exprimé notamment sur la confiance qu'il accordait à Apple, dans une interview à ABC News Australie.

Interrogé sur des questions de confidentialité, Google est régulièrement pointé du doigt sur ce sujet, Michael T. Jones a assuré que ce que l'entreprise connaissait de ses utilisateurs était « principalement des informations publiques ». Et d'insister sur la transparence de Google quant aux demandes provenant d'États et de tribunaux concernant des suppressions de contenus ou des retraits de référencements (voir le site Google Transparency Report).

Pressé par le journaliste sur le fait que de grosses entreprises privées possèdent de nombreuses données personnelles, l'ambassadeur de Google a assuré qu'il n'y a pas de problèmes à cela, tant que l'on peut faire confiance à la compagnie :

« Je fais tout à fait confiance à Apple, tout comme à Google et Microsoft. Ce ne sont pas des entreprises corrompues ; ce sont des gens sympas qui essayent de vous rendre service. Tout le monde utilise Google volontairement. [...] Si vous pensiez que l'on vous trompe, vous ne viendrez pas à nous. Donc nous risquons de perdre 30 milliards de dollars ou plus le jour où les gens ne nous font plus confiance. »

Michael T. Jones s'est aussi laissé aller à un bon mot sur l'application Plans d'iOS 6, qui a abandonné les technologies de Google. « Je pense que vous devriez vous soucier d'où vous voulez aller avec Apple Maps », a-t-il dit en plaisantant. Il fait ici référence à une mésaventure arrivée à plusieurs touristes en Australie. Plans situait la ville de Mildura à une centaine de kilomètres de son emplacement réel (lire : iOS 6 : Plans peut parfois être dangereux).

L'ambassadeur de Google s'est également fait le héraut de la connectivité permanente et du wearable computing, les objets informatiques que l'on porte sur soi, en citant les Google Glass mais aussi en évoquant un gadget que l'on aurait dans l'oreille. « C'est comme si vous deveniez une cyberpersonne : moitié-personne, moitié téléphone », explique Michael T. Jones. Bien que le mot ne soit pas prononcé, on touche là au transhumanisme, un mouvement qui prône l'usage des sciences et des techniques dans le but d'améliorer les caractéristiques physiques et mentales des hommes. En 2008, Larry Page, patron de Google, a participé avec Ray Kurzweil, un des papes du courant transhumaniste, à la création de la Singularity University où sont abordées ces thématiques (lire à ce sujet le reportage d'Owni).

Catégorie : 
Tags : 

Les derniers dossiers

17 Commentaires

avatar oomu 11/02/2013 - 13:11

"principalement"

huhu... et non principalement alors ?

-
« C'est comme si vous deveniez une cyberpersonne : moitié-personne, moitié téléphone »

mais j'ai pas envie de devenir une moitié de téléphone.

Je ne suis pas convaincu que cette vision de "l'ordinateur vêtement" (wearable computing) ou le transhumanisme soient des visions pertinentes du futur.

Elles me semblent assez inaccessibles (pénibles à utiliser) et rejetées par les gens.

Plus naturelle me semble être l'idée de réseau omniprésent dans les villes et bâtiments, alimentant en informations des appareils simples, presques invisibles, rendant services, qu'on peut facilement éteindre et laisser dans un coin.

avatar ericb2 11/02/2013 - 13:22

Zut, j'ai encore rien compris : j'avais plutôt vu ça comme une déclaration style patriot act, i.e. une espèce d'union sacrée de de tous les acteurs américains pour pérenniser une situation de monopole, et continuer à gagner du pognon .. etc

avatar bugman 11/02/2013 - 13:22

@ oomu :
"mais j'ai pas envie de devenir une moitié de téléphone.
Je ne suis pas convaincu que cette vision de "l'ordinateur vêtement" [...]"

Je n'ai rien contre être réincarné en string (et je ne parle pas de la chaine de caractères). huhu...

avatar iAnn 11/02/2013 - 13:26

@ bugman

As-tu vraiment envisagé toutes les possibilités de réincarnations en string ?
Certaines ne sont peut-être pas des plus sexy ? ;-)))

avatar marveyhumus 11/02/2013 - 13:46

Hâte d'être dans 50 ans pour voir ça enfin si je suis pas mort

avatar Matlouf 11/02/2013 - 13:49

Moitié personne, moitié téléphone... Et c'est quelle moitié qui décide ? Les annonceurs ?

avatar pitav 11/02/2013 - 14:10

Hasard, conïcidence, air du temps que sais-je ? J'ai écouté cette émission de France Culture samedi sur... l'internet des objets qui donne une bonne idée des enjeux absolument colossaux de la chose :

http://www.franceculture.fr/emission-place-de-la-toile-l%E2%80%99internet-des-objets-2013-02-09

avatar FollowThisCar 11/02/2013 - 15:40

Perso, je fais plus confiance aux 3 géants américains qu'à toutes les boîtes françaises réunies.

Il suffit de s'inscrire sur un site genre Conforama ou Fnac pour voir arriver rapidement des spams en Français. Faites-donc le test, créez une adresse mail ad-hoc chez Yahoo ou GMail et ouvrez un nouveau compte. Vous commencerez à recevoir des spams de sociétés tierces quelques heures ou quelques jours plus tard, envoyés à la nouvelle adresse mail. En toute impunité. Processus vérifié au moins une dizaine de fois.

avatar françois bayrou 11/02/2013 - 15:45

"Je ne suis pas convaincu que cette vision de "l'ordinateur vêtement" (wearable computing) ou le transhumanisme soient des visions pertinentes du futur.
Elles me semblent assez inaccessibles (pénibles à utiliser) et rejetées par les gens. "

C'est pourtant en train d'arriver, tout doucement, sous nos yeux ! Alors oui, on ne va pas se retrouver du jour au lendemain avec un téléphone-ordinateur implanté dans la nuque du jour au lendemain, mais par étapes successives, et c'est en cours.
On a d'abord eu l'ordinateur et le téléphone posés sur le bureau.
Puis on a pu les transporter dans une valise, puis dans la poche.
À présent on nous parle de google glasses, de montres Apple.
Tout doucement, ces objets se rapprochent de notre peau et s'intègrent à notre personne.

@marveyhumus
Selon certains spécialistes de la singularité technologique, celle-ci devrait avoir lieu vers 2030, donc on devrait être tous là pour admirer le spectacle !

avatar nayals 11/02/2013 - 16:35

Perso je trouve qu'ils se foutent un peu du monde, j'ai demandé le retrait de Google Maps d'une adresse qui m'appartient (authentifié avec lettre de Google dans ma boîte aux lettres). Ça fait maintenant 6 mois et l'adresse apparaît toujours en 1ere place dans les résultats de recherche, alors qu'elle a un numéro de téléphone erroné...

avatar FollowThisCar 11/02/2013 - 17:00

@ nayals
Peut-être tenter une démarche auprès de la CNIL ? Ils m'ont aidé une fois à supprimer mes données d'un site récalcitrant (mails il a fallu insister auprès du site, et çà a quand même pris plusieurs mois).
http://www.cnil.fr

avatar marveyhumus 11/02/2013 - 17:14

@françois bayrou :
oui 2030 ça va ;)

avatar iAnn 11/02/2013 - 17:44

@ françois bayrou

"Selon certains spécialistes de la singularité technologique, celle-ci devrait avoir lieu vers 2030, donc on devrait être tous là pour admirer le spectacle !"

Étrange comme spéculation sachant que 2 personnes meurent chaque seconde soit un peu plus d'un milliard d'ici 2030 si ce chiffre se maintient... enfin tous veut peut-être dire toi et tes enfants ;-)))

avatar Lecompas 11/02/2013 - 18:06

Ah ouai, le transhumanisme… Vu, entre autres, dans ce doc d'Arte

http://www.arte.tv/fr/un-monde-sans-humains/6968786.html

Fait un peu froid dans le dos.

avatar DG33 11/02/2013 - 19:20

@Matlouf :
C'est clair...

avatar Page2 11/02/2013 - 21:58

« Je fais tout à fait confiance à Apple, tout comme à Google et Microsoft. Ce ne sont pas des entreprises corrompues ; ce sont des gens sympas qui essayent de vous rendre service. ."

Ha ha ha!!

avatar Yyyes 11/02/2013 - 23:45

Non mais quel clown !
1) je fais un pakage de 3 sociétés et je décrète du haut de la chaise a roulette qu'elles sont toutes les 3 le même niveau d'honnêteté
2) je me moque de celui à qui je dois une treeees grande partie de mon succès dans le mobile (donc dans l'avenir)
3) je la rejoue méthode coué : les trucs de geek qu'on a sorti sans réfléchir 3 minutes a leur réelle utilité sont geniaaaaaaaux