Fermer le menu

Des dividendes bientôt plus élevés pour les actionnaires ?

Christophe Laporte | | 15:08 |  57

Suite à une rencontre avec le directeur financier d'Apple, Peter Oppenheimer, Katy Huberty estime qu'un 'iPhone mini' est bel et bien dans les tuyaux et qu'Apple pourrait verser davantage de dividendes très prochainement.

Dans une note, dont certains extraits sont publiés sur AppleInsider, l'analyste de Morgan Stanley affirme que l'innovation est toujours une "top priorité" chez Apple. C'est ce qui lui fait croire qu'Apple va étendre prochainement sa gamme d'iPhone et lancer de nouveaux services qui permettront de doper les ventes de ses produits, et par conséquent créer de la valeur.

Elle insiste notamment sur le fait que l'iPhone 4 s'est particulièrement bien vendu pendant les fêtes de fin d'année, ce qui lui laisse à penser que le supposé iPhone mini peut beaucoup apporter à Apple. L'analyste explique que la firme de Cupertino n'a pas changé de cap malgré le changement de CEO et que le Californien se montre confiant dans sa capacité à commercialiser de nouveaux produits et services.

L'autre axe de sa note concerne la politique de dividendes initiée par Tim Cook l'année dernière. Apple verse actuellement un dividende trimestriel de 2,65 dollars par actions, soit un rendement à 2,3 %. La marque à la pomme s'était initialement engagée à reverser 45 milliards de dollars à ses actionnaires sur trois ans. Selon elle, Apple pourrait revoir ce chiffre à la hausse. Elle estime qu'au cours de l'exercice fiscal 2013, Apple pourrait reverser 28 milliards de dollars aux actionnaires, ce qui équivaudrait à un rendement de 6 %.

Sachant qu'Apple a accumulé plus de 40 milliards de dollars de cash depuis mars 2012, cette opération est tout à fait possible, même si cela pose éventuellement quelques difficultés techniques notamment en lien avec le cash qui n'a pas été rapatrié aux États-Unis.

Catégorie : 
Tags : 

57 Commentaires

avatar Anonyme (non vérifié) 23/02/2013 - 21:39

Debione
...
Cela ne vient pas d'un développement interne ou de recherche."

Je crois qu'on s'est mal compris.
Je ne parlais pas pour Apple de grossir et de diversifier elle-même ses labos, mais de destiner une partie de son cash annuel à subventionner, financer, sponsoriser, aider financièrement, tisser des partenariats privilégiés avec d'autres labos tiers, dans des campus, universités, écoles, centres de recherches, studios ou ou start-ups diverses (la liste n'est pas exhaustive).

Une partie de son cash, voire la part demandée en surplus part Greenlight pourrait être ainsi investie non pas à l'aveugle mais à tout ce qui pourrait l'intéresser à l'avenir et qui toucherait l'électronique, les services numériques de demain, que ce soit en santé, production et économie d'énergie (coque ou écran photovoltaïque, piles longues durée, etc), design, les multiples interactions H-M (reconnaissances div. commandes gestuelles, vocales... Siri n'est que balbutiant), les recherches sur la bio-technologies et j'en passe... non pas forcément sur des grandes structures mais même sur de petites structures de recherches très inventives, voire un chercheur/dev (et qu'Apple aurait tort de tuer en les rachetant)

Non seulement elle constituerait un réseau de recherches tiers qui pourraient intéresser ses produits à un moment ou un autre, mais en plus elle contribuerai à dynamiser des pans entiers de la recherche aux USA.

Pour Apple et le hard, je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi.
Apple a ceci de particuliers qu'elle vend du hard ET du soft en produit fini. Son approche est globale
Le Mac des années 2000 s'accompagnait d'OS X et de suite comme iLife.

L'exemple de Plans est symptomatique. Apple aurait pu se satisfaire d'un système de geolocalisation tiers, mais non seulement cela la rendait dépendante mais la géolocalisation et les services liés sont d'une importance extrême, cruciale, pour un mobile.

avatar béber1 23/02/2013 - 21:40

Jobs l'a compris tout de suite quand il a voulu faire sa démo promo de l'iPhone.
Sans compter tout le marché juteux des commerces et services localisés.
C'est pour cela aussi que Google a fini par re-porter Maps sur iOS

En fait, on sait aujourd'hui qu'un mobile n'a pas grand attrait s'il n'a pas de contenu et donc de services qui lui donnent une plus-value. Et ce sera pire demain. Le hard seul ne suffit plus
Tous les mobiles de demain, qui seront très diversifiés, devront être super-polyvalents et avoir des applications et des fonctionnalités pratiques qui leurs donneront de l'intérêt. Le bracelet pourra donner des indication sur le pouls/pression, température du corps, de l'air/altimètre/baromètre, les kilomètres parcourus/restants, des infos locales en réalités augmentées…Les lunettes des infos sur les personnes croisées, que sais-je
Si Apple ne le fait pas, ce seront les autres qui joueront sur ça.

Les anciens pays développés savent qu'ils doivent miser sur des productions à plus values, et donc sur la recherche, la matière grise et donc l'enseignements et les centres de recherches.
Apple elle-même s'est lancée dans un secteur ultra-dynamique (vaste et qui rapporte beaucoup mais qui est aussi ultra-compétitif. Les seuls avantages se feront sur l'avance hi-tech dans de nombreux domaines d'applications.
Observer et faire au besoin un rachat occasionnel ne suffira plus du tout. Il faut ouvrir des tas de voies de recherches en collaborations/partenariats divers (Voir Samsung et LG sur l'Oled).

L'exemple de Fingerworks est un bon exemple à ce sujet.
Apple a eu un partenariat privilégié pendant des années avec cette startup pour élaborer ses trackpads de portables.
C'est seulement quand le multitouch est devenu indispensable, que la boite a été rachetée.
Apple a bien des manière d'utiliser intelligemment son cash.

avatar aldomoco 23/02/2013 - 17:43

Les gros rats passent, les chiens aboient !
Et vice versa !
... Il faudra me pousser pour que je sorte !

avatar Ricky McLane 23/02/2013 - 15:12

@saji_sama :
Effectivement, du moment que l'entreprise ne subit pas le marché, reste pérenne et prospère tout en contentant ses actionnaires, ça m'va...
Comme toujours c'est juste un problème de "juste milieu".

avatar patrick86 23/02/2013 - 15:37

@death_denied :
Ce n'est pas impossible, Apple n'a pas vocation à suivre la mode :)

avatar saji_sama 23/02/2013 - 14:54

@ricky mclane
En fait c’était plus du pragmatisme qu'autre chose, donc je suis pour une vision qui favorise et satisfait les intérêts de chacuns, y compris ceux des actionnaires qui, à mon sens sont vitaux, tant que l'entreprise continue de se developper de manière optimale. Donc content que l'on soit sur la même longueur d'ondes (cf l'article récent) :)
http://www.macg.co/news/voir/258955/iprefs-greenlight-capital-gagne-une-manche-face-a-apple#topComment

avatar Ricky McLane 23/02/2013 - 14:43

@saji_sama :
Ouf j'avoue que je t'ai un instant perçu hyper agaçant avec une vision très dogmatique et conventionnelle de l' économie façon "traders" mais je suis rassuré sur ta position finalement factuelle puisque tu as aussi évoqué la possible option pour Apple de racheter ses propres actions (quitte à dilapider du cash, autant le faire "intelligemment") ;)

avatar saji_sama 23/02/2013 - 14:14

@XiliX
Certes mais cela ne change en rien, La R&D future est comptabilisée grâce aux revenus, La R&D future n'existe pas, soit il y a de la R&D de dépensée a un moment T, soit il n'y en a pas.
donc en fait CA - Depenses (R&D, etc) = bénéfice net, donc plus la part des dépenses en R&D est importante moins il y aura de bénéfice net, donc moins il y aura à répartir en cash ou en dividendes, mais rien n’empêche d'avoir une répartition de 50% des bénéfices qui ont été diminués d'autant a cause de la R&D, c'est juste la différence entre la comptabilité et l'argent que tu as en banque.

avatar death_denied 23/02/2013 - 14:12

"iPhone mini" !!!!!! Non de Zeus si ça pouvait être véridique, depuis le temps que j'attends qu'ils le miniaturisent.

avatar debione 23/02/2013 - 13:06

@bebert1

Sur le fond je suis entièrement d'accord avec toi, mais cette vision que je partage aussi, est une vision un peu naïve.

Tu prends l'exemple de la cartographie, c'est un excellent exemple. Apple veut pouvoir surtout sur ce segment être moins dépendant de Google. Qu'ont-ils fait? Ils ont racheté certaines boîtes, on redéveloppé et intégré... Si ils avaient décidé de développer eux-même complètement, il n'y aurait encore rien du tout... Cela prend un temps considérable entre la recherche et la mise à disposition du produit.

Il ne faut pas oublier que le coeur de métier d'Apple, c'est le hardware, tout le reste n'est développé que pour vendre du hard (suffit de jeter un oeil au soft pour se rendre compte que vu les prix pratiqués, on est pas loin du prix coutant). Donc il est faux de vouloir prendre Google comme fer de lance... Car Google c'est le contraire, le coeur de métier serait le service, le soft, la recherche, en tout cas pas le hard... Apple c'est: comment vendre plus de hard, Google comment vendre plus de service... A ce taux Google serait plus proche d'un IBM. Et même dans ce cas, si tu jettes un oeil au fonctionnement d'IBM, tu remarqueras que les principales sources de revenu ne sont pas lié à la recherche, mais à l'expertise, l'entreprise et le soft, trois domaines dans lesquelles IBM a racheté des boîtes (parfois à prix d'or) pour obtenir la position qu'elle occupe actuellement... Cela ne vient pas d'un développement interne ou de recherche.

La recherche chez Apple se fait orienté utilisation. On ne fait pas de la recherche puis après on regarde ce que l'on peut en faire et on fait des concept (cf. googleglass), mais on a une idée (tiens la commande vocale que tu cites) on regarde ce qu'il se fait, on rachète et on redéveloppe et on intègre...

Apple ne deviendra jamais un IBM, un Google ou un Samsung, car ce serait bien la la preuve qu'Apple s'éloigne de ce qui fait son succès: de la R&D orienté utilisateur quasi uniquement.

avatar XiliX 23/02/2013 - 13:59

"@saji_sama [22/02/2013 23:11]

Sauf que la R&D est déjà comptabilisée dans le bénéfice net donc tu peux avoir 50% de distributions de dividendes et avoir une énorme partie déjà investit en R&D si le CA est énorme..."

En fait je parlais de la R&D future... Apple est amené à innover, il sera donc obligé d'explorer de nouveaux champs. D'où les nouveaux champs de recherches...

avatar béber1 23/02/2013 - 10:07

debione
"Ton idée d'investir tout azimut dans plein de domaine est séduisante... sur le papier!"

sauf que ce que j'évoquais se situait en majorité dans le domaine des nouvelles technologies.
Ce qui n'empêcherait en rien Apple de pratiquer sa stratégie produit actuelle.

En fait c'est elle même qui a choisi d'investir le domaine mobile et de le booster en en faisant une definitive extension de la Micro.
Or ce domaine, on l'a vu, est ouvert sur pléthore de domaine qu'Apple seule ne peut assurer dans leurs diversité.
Une pléthore de domaines puisque le mobile s'inscrit dans l'accompagnement de la vie quotidienne des individus.

Citons celui de la cartographie (dans lequel la Pomme s'est cruellement révélée à la remorque) dont les services liés sont loin loin de ce qu'ils pourraient être.
Pareil pour tout ce qui concerne les nouvelles interactions H-M comme les commandes vocales, etc...
On pense aussi aux services domotiques, au wearable-computing dont le terminal-bracelet est un exemple possible, avec des services liés à la santé pour certains individus, etc... et pleins d'autres domaines que j'oublie ou n'imagine même pas

Y'a des efforts de recherches colossaux à produire qui pourraient être intégrés dans des produits simples (d'emploi), sobres et bien pensés comme sait le faire Apple
En fait l'informatique mobile est un terme impropre, je l'appelle aussi l'informatique domestique où le PC est reduit à un vieux dinosaure de bureau.
Mais même cette appellation est impropre, tant les domaines et les services couverts sont nombreux..

Je le répete, c'est Apple, embrayée par Google qui s'est elle même lancée dans ce vaste domaine.
Tous ces financements et supports financiers divers ne seraient aucunement faits à perte car ce serait des investissements de recherche effectués sur le plus ou moins long terme.
Elle a le choix, elle peut rester spectatrice, ou elle peut devenir plus active -et leader- en utilisant plus intelligemment une partie de son -gros- cash

avatar debione 23/02/2013 - 01:54

@saji_sama

Je persiste à croire que l'intégration verticale au niveau hardware est une hérésie d'un point de vue développement et pérénité. Le problème, enfin plus précisément le risque, c'est de se retrouver dans un cul de sac technologique. (une nouvelle sorte de RAM bioméchanicofulguropoing sort des labos d'un fondeur, un écran avec des caractéristiques très supérieur qui sort de chez LG, sharp ou Samsung etc etc)

Bref une intégration verticale aurait en plus le devoir d'augmenter énormément les budgets R&D pour suivre chaque composant... Sans compter qu'Apple fondant ses propres procs par exemple auraient un coût de revient bien supérieur à ce qu'ils payent chez Intel...

Je pense que la solution actuelle peut être développée plus en avant, afin de péréniser l'approvisionnement. A savoir investir dans l'outil de production de ses sous-traitants, pas de se substituer à eux.

avatar benjaminb10 23/02/2013 - 02:43

@FollowThisCar
Bonne analyse.
Succès déverrouillé : identification d'un troll au level avancé.

avatar saji_sama 23/02/2013 - 00:17

Maintenant, il n'y a pas QUE une augmentation des dividendes qui est possible, mais bien plusieurs, comme notamment, un rachat d'actions massif d'Apple qui serait une belle opportunité car elle réduirait le nombre d'actions disponibles sur le marché et donc rehaussera mécaniquement le cours de bourse, une distribution d'actions préférentielle qui permettrait d'en augmenter la valeur dans le temps. Il faut aussi penser que les 137 Milliards sont répartis en cash aux US et à l’étranger (la plus grosse part) et que Apple aurait besoin de payer des impôts US sur cet argent la, pour le reverser par la suite.
Ces 137 milliards sont certes de l'epargne mais justement c'est de l'argent a dépenser d'une maniere ou d'une autre.

avatar debione 23/02/2013 - 01:38

@béber1 [22/02/2013 20:04]
debione
"Maintenant c'est fait, plus personne ne peut racheter Apple, et vu le cash en stock, ils sont très loin du dépôt de bilan... "

un cash qui s'amoindrira en dividendes? de moitié? des 3/4 ? c'est quoi la proportion raisonnable ?

Le cash ne s'amoindrira pas à cause des dividendes, pour cela il faudrait en distribuer largement plus (mais vraiment très largement). Si Apple doublait les dividendes, cela ne changerait rien, le cash continuerait de s'accumuler vitesse grand V... Il ne faut pas oublier qu'en suivant le rythme de l'année 2012 (et Apple ne fait que croître en CA et bénéf donc c'est une fourchette très basse) dans 10 ans, Apple engrangerait plus de 400 milliards... 400 milliards!!! c'est pas la valorisation boursière d'Exxon? Ces 400 milliards sur les dix prochaines années il peuvent bien en reverser 300 aux actionnaires, cela ne changera pas, cela augmentera encore le cash flow...

Ton idée d'investir tout azimut dans plein de domaine est séduisante... sur le papier! Car, ce que tu proposes, c'est exactement ce à quoi s'oppose la philosophie d'Apple. Faire PEU de chose, mais les faire bien. Apple n'investira dans un quelconque domaine que ce soit uniquement si il y a une idée de produit au bout, pas juste pour la recherche...

La stratégie d'Apple marche actuellement très bien, extrêmement bien, tellement bien que toutes les boîtes aimeraient avoir de tel rendement... Pourquoi changer?

On regarde ce que l'on aimerait faire, on regarde quelle boîte à un produit allant dans ce sens, on rachète, on redéveloppe avec la philosophie maison et on intègre...

avatar toucan39 22/02/2013 - 23:15

@debione
Analyse totalement pertinente, Job a toujours été obsédé par le manque d' argent chez ses parents, il est un enfant adopté dans la middle class.
Il sait que celui qui à l' argent à le pouvoir ...
Il a aussi dit je ne veux pas être le plus riche du cimetière, il sait qu' il va mourir relativement jeune, il veut imprimer sa marque dans l' Univers .
Tim Cook a dit l' argent ne nous brûle pas les doigts .

avatar saji_sama 22/02/2013 - 23:11

@XiliX
Sauf que la R&D est déjà comptabilisée dans le bénéfice net donc tu peux avoir 50% de distributions de dividendes et avoir une énorme partie déjà investit en R&D si le CA est énorme, en gros il faudrait augmenter la R&D qui diminuera de fait les bénéfices net mais pas la répartition du bénéfice net. Le bénéfice net est la toute derniere étape de comptabilisation avant répartition. et dans tout les cas, on est pour l'instant qu'a 24% du bénéfice net. Les employés s'ils étaient payer en stock option ça ne générait personnes.

avatar XiliX 22/02/2013 - 22:52

@saji_sama

Sur ce point on n'est pas du tout d'accord. Je trouve que 40% du bénéfice c'est énorme. Je pars toujours sur le principe que garder 40% sur le bénéfice pour les coups durs. Ensuite réinvestir 30%-35% du bénéfice en R&D au renouvellement des équipements etc... etc Le reste à partager entre les investisseurs et les employées.

Personnellement, il n'est pas question de calculer le % sur le cash. C'est l'épargne de l'entreprise. Il faut que ce soit uniquement sur le bénéfice de la période encours. Si la société travaille bien, tout le monde en bénéficie. Si la société travaille moins bien , tout le monde est dans le même bateau. Le cash est une bouée de sauvetage. Car comme d'habitude, si la société est moins performante, tout le monde va quitter le navire. Plus d'actionnaires. La société ne peut alors survivre que par elle même. Pas question donc de toucher le cash pour le calcul de dividende.

avatar saji_sama 22/02/2013 - 22:28

@XiliX
Peut etre bien, mais pour moi il me semble tout a fait acceptable d'en reverser au moins jusqu'a 5$/actions/trimestres soit le double qu'actuellement, cela correspondrait à environ 48% du bénéfice net de 2012 et 14% des 137 milliards soit 20 milliards de dollars, pourtant je ne suis pas un fonds spéculatif, et il faut prendre en compte que chaque année le bénéfice net va augmenter donc les 48% de 2012 passera a 40-45% en 2013 et ainsi de suite. Et s'il se fait le porte parole des actionnaires c'est que lui a plus de poids sur une décision qu'une multitude de petits porteurs qui aurait eux aussi acheter cher l'action.

avatar Anonyme (non vérifié) 22/02/2013 - 22:15

Pas de mini, plutôt un iPhone maxi, marre de ce petit écran
Ou alors on fait une vraie gamme comme chez les autres

avatar XiliX 22/02/2013 - 22:20

@saji_sama

Ce ne sera jamais suffisant de la part d'un fond spéculatif tell Green machin truc bidule... Si Apple versait $3/action au lieu des $2,25, il aurait demandé plus de $3... Comme tu dis, je pense moi aussi que Green machin truc bidule a acheté aapl à un prix élevé. Mais vu que aapl a pas mal chuté, ils essayent de se rattraper comme ils peuvent. Surtout pour ne pas perdre la face, face à ses investisseurs...

Non, j'en suis persuadé qu'ave ce genre de personnage, ce ne sera jamais assez...

avatar LN123 22/02/2013 - 21:44

@ FollowThisCar
"dialogue impossible, pure perte de temps et pollution de débats"
Bien d'accord, mais prenez-en votre part...

avatar saji_sama 22/02/2013 - 21:48

@XiliX
Je te l'accorde bien volontiers son attitude est opportuniste néanmoins, Greenlight Capital a acheter ses actions au cours du marché actuel, a contrario des premiers investisseurs qui les ont achetés pour une poignée de dollars et ont été largement récompensés par la hausse du cours, donc factuellement, il souhaite qu'Apple redistribue aux actionnaires dont il fait partie puisqu'il estime alors que son intérêt sera limité sur la hausse peu probable du cours, et d'autant plus si, il a accumuler ses actions entre 500-700$ donc une position longue donc il serait en moins-value, d'ou sa légitimité. Et Apple investit bel et bien en R&D, tout en reversant des dividendes, donc ce n'est pas non plus incompatible, mais Apple ne semble faire suffisamment ni l'un ni l'autre, d'ou ce questionnement des actionnaires sur la perpétuelle augmentation du cash disponible et de son utilisation peu pertinante.
Tout a fait d'accord sur ta première partie en revanche.

avatar ziggyspider 22/02/2013 - 21:44

Nous aussi, on veut notre part du gâteau ! 15% de baisse sur tous les produits !

Pages

Connexion utilisateur