Fermer le menu
 

Tim Cook : opération séduction à la télé américaine

Christophe Laporte | | 10:32 |  36

NBC a diffusé dans la nuit son interview "exclusive" avec Tim Cook. C’est effectivement la première fois que le patron d’Apple accorde un entretien assez long à la télévision. Il s’inscrit dans une opération de communication savamment orchestrée par la firme de Cupertino, qui avait commencé par la parution d’un interview-fleuve dans Business Week quelques heures plus tôt (lire : Tim Cook : une interview pour ses un an de PDG).

Malmenée depuis quelque temps dans les médias, Apple vient de lancer une contre-offensive en jouant la carte de la surprise, avec son annonce de relocaliser la fabrication d’une gamme de Mac aux États-Unis.

L’interview paru sur NBC est plus superficiel. Tim Cook répond aux grandes polémiques du moment comme Maps ou le nouveau connecteur Lightning. Il rappelle qu’il ne serait pas possible de faire un iPhone si fin avec le connecteur Dock.

Il a été invité à s’exprimer également sur la publicité de Samsung qui moque les utilisateurs Apple faisant la queue devant les Apple Stores.

Tim Cook a répondu très simple : "Nous adorons nos clients. Et nous nous battrons pour les défendre contre n’importe quoi. Est-ce une guerre thermonucléaire ? La vérité, c’est que nous adorons la concurrence. Et nous pensons que cela nous rend tous meilleurs. Mais nous voulons que les gens créent leurs propres choses".

Visit NBCNews.com for breaking news, world news, and news about the economy

Apple est-elle éternelle ? Va-t-elle connaitre le même destin que Sony ? Ces questions sont revenues à plusieurs reprises dans l’entretien. Tim Cook pense que sa société ne fera pas les mêmes erreurs. Au lieu de se diversifier à outrance, elle continuera à se focaliser sur un nombre restreint de produits. C’est cela qui fait en partie le succès d’Apple. Il est revenu ensuite sur la culture du secret, très importante, selon lui, car les gens aiment les surprises.

Il a également abordé l’autre idée forte qu’il y avait dans l’entretien de Business Week (lire : Tim Cook exprime son vif intérêt pour la TV). Très subtilement, il a laissé entendre qu’Apple allait passer à la vitesse supérieure dans le marché de la télévision, un appareil qui a été abandonné en quelque sorte selon lui.

Dans la deuxième partie de l’entretien, il est question de la disparition de Steve Jobs. Tim Cook explique que c’est lui qui a décidé et organisé l’hommage peu de temps après sur le campus de Cupertino (lire : Apple : ultime hommage à Steve Jobs [MàJ]). Parlant de sa disparition, il affirme que cela a été le moment le plus triste de sa vie. Longtemps, il a été persuadé que Steve Jobs finirait par revenir, tant il était habitué à le voir rebondir. Ce n’est que très tard qu’il a compris que…

Visit NBCNews.com for breaking news, world news, and news about the economy

Interrogé sur la relocalisation, Tim Cook a expliqué que la difficulté n’était pas une histoire de coût du travail qui pourrait impacter le prix de ses produits. C’est avant tout un problème de compétence que les États-Unis (et d’autres pays développés) ont perdu avec le temps. Il a par ailleurs indiqué qu’Apple avait créé directement ou indirectement plus de 600 000 emplois aux États-Unis.

En fin d’entretien, le journaliste Brian Williams a tenté d’en savoir plus sur l’homme Tim Cook, qui a confié se réveiller tous les matins à 5 heures du matin pour faire du sport et s’évader le plus souvent en allant dans des parcs nationaux. Même s'il travaille souvent sur Mac, il passe la majeure partie de son temps devant son iPad dont il loue le clavier virtuel et a bien entendu toujours son iPhone sur lui.

Pour conclure, il a en quelque sorte résumé la "mission d’Apple" en deux phrases : "Notre rôle dans la vie est de vous donner quelque chose que vous ne saviez pas que vous vouliez. Et ensuite, vous ne pouvez plus imaginer votre vie sans. Et pour cela, vous pouvez compter sur Apple".

Catégorie : 
Tags : 

Les derniers dossiers

36 Commentaires

avatar letsuky 07/12/2012 - 11:00

De très belle interviews, qui font plaisir à entendre, aussi rare sont-elles. Espérons que ça deviennent une habitude, même si j'en doute fortement.

avatar Landrino 07/12/2012 - 11:05

Une communication plus lisse que Jobs mais sympa et humaine.

avatar bidon_essence 07/12/2012 - 11:07

"Même s'il travaille souvent sur Mac, il passe la majeure partie de son temps devant son iPad dont il loue le clavier virtuel et a bien entendu toujours son iPhone sur lui."

à part du web et de l'email voire du task management, je ne vois pas trop comment on peut bosser sur iPad.

avatar Silverscreen 07/12/2012 - 11:26

@ Bidon_essence

Ben justement, un PDG fait pas grand chose d'autre que communiquer avec ses équipes et les haut-résponsables de ses fournisseurs. Beaucoup d'information à traiter, renvoyer, le plus rapidement possible, et, donc partout.

Je pense qu'effectivement, avec FaceTime, Mail, Maps, Rappels, Safari et la fonction téléphone, Cook couvre 95% de ses besoins de PDG…

À la rigueur, Pages et Numbers pour lire des docs Office. Mais pas besoin de plus… pour du management. Ça et un extra-net correct…

avatar oomu 07/12/2012 - 11:35

Le point important c'est qu'il a répété et asséné les valeurs d'Apple. Cela devrait rassurer sur la pérennité du radicalisme d'Apple (ou énerver à mort ceux qu'Apple frustre ^^, )

-

"à part du web et de l'email voire du task management, je ne vois pas trop comment on peut bosser sur iPad."

En l'utilisant.

-
Oui le courrier et la gestion de tâches sont bien + confortables sur un ipad qu'un ordi de bureau. Mais c'est aussi un ordinateur, donc il fait tout ce qu'on peut imaginer avec.

Je mets à jour mes planning (omnifocus) avec en déplacement dans mon lieu de travail. Je maintiens mes inventaires et localisations d'appareils dans les plafonds directement au sein de Pages. Les calendriers de mes collègues sont partagés sur l'ipad (caldav), etc.

J'utilise aussi SSH pour du tunnelage et d'éventuelles reconfigurations urgentes de serveurs linux.

Il est nettement plus pratique d'utiliser un ipad quand on se déplace dans des locaux techniques, bureaux, clients, etc qu'un macbook

et bien sur prises de notes écrites (omnioutliner, pages) et audio. Et ensuite évidemment le partage de documents de travail, visioconference et tout le tralala.

Sincèrement, je ne vois pas ce qu'il y a d'étonnant.

Gamin, la souris ne m'a pas plus choqué d'ailleurs. Avant mon ordi faisait bip sans souris, après mon ordi faisait bip avec une souris.

Ben maintenant mon ordi fait bip du bout du doigt.

-
l'ipad n'a pas tué le mac. tout va bien.

avatar manu1707 07/12/2012 - 11:36

@ bidon :
euh oooook
bon toi tu sais pas peut être mais c'est un super outil en fait ...

perso j'ai pris un mini
déja comme tu dis pour le web et les mail c'est top
mais pour gérer son emploi du temps avec ical c'est mieux que sur le mac
pour le traitement de texte si besoin
procreate si je veux dessiner avec mon jot touch

mais mieux !
je peux bosser avec au boulot !
je la met en réseau interne à l'hosto et je peux gérer les dossiers de mes patients
je peux voir les radio, scanner ou irm via osirix
j'ai une base de données de médoc
c'est ça pour l'hospitalier mais les généralistes aussi ont des outils très utile sur ipad dont medistory !

le tout sur ipad
je peux aussi jouer pour me détendre
Enfin Bref, tu vois !

avatar aimstar 07/12/2012 - 11:36

Sur iPad surement du facetime ou skype cest un pdg il ne developpe pas sont travail consiste a des reunion et des entretien la plupart du temps.

"Notre rôle dans la vie est de vous donner quelque chose que vous ne saviez pas que vous vouliez. Et ensuite, vous ne pouvez plus imaginer votre vie sans. Et pour cela, vous pouvez compter sur Apple".

Ca choque personne je suppose mais qu'il affirme ca normal.. Notre but cest pas de creer des produits pour des besoins que vois avez mais pour vous la mettre profond.. J'aime pas .. Cette interview pue l'hypocrésie :s

avatar oomu 07/12/2012 - 11:40

ha ce n'est pas mon domaine professionnel

mais oui, j'adore à en faire des statues dans la forêt, le logiciel Procreate pour iPad. Ce logiciel est une révélation.

-
je n'ai hélas pas le goût artistique, mais tous les développement autour des instruments et outils de créations musicaux sur ipad sont fabuleux.

De Soundprism à Sunrizer, on a divers instruments musicaux tout à fait sérieux, des générateurs de sons sophistiqués et autres outils de boucles, samplings. Le support Midi de l'ipad le rendait de base professionnel. L'ajout de solution comme Audiobus explose les limites.

C'est réellement libérateur pour les créatifs.

avatar CKJBeOS 07/12/2012 - 11:58

@ Bidon_essence : appli métiers full web avec nomadisme et 3G !
Pour certains métiers les tablettes sont de très bon produit et la "fermeture" de l'iPad lui permet une gestion facile (en entreprise) si si !!!
Comme quoi si on regarde au dela de ça propre utilisation, on constate que l'outil est fort agréable et beaucoup mieux adapté qu'un portable !

avatar Silverscreen 07/12/2012 - 12:23

Au début, j'aimais pas trop le clavier virtuel. Maintenant je n'utilise que l'iPad pour écrire des nouvelles ou de longs rapports avec iWriter. Synchro avec mon Mac, sur lequel je récupère les textes pour les mettre en page sous Indesign.

avatar Wolf 07/12/2012 - 12:24

@bidon_essence :
'à part du web et de l'email voire du task management, je ne vois pas trop comment on peut bosser sur iPad.'

Je passe plus de temps a bosser sur l'iPad que sur mon Mac. Je gère mes clients, mes mailings, mes devis, mes factures dessus et modifie le code source de mes sites web sans qu'un problème. Depuis l'iPad, je n'ai plus de MacBoook pour me déplacer.

avatar JPTK 07/12/2012 - 13:02

"Interrogé sur la relocalisation, Tim Cook a expliqué que la difficulté n’était pas une histoire de coût du travail qui pourrait impacter le prix de ses produits. C’est avant tout un problème de compétence que les États-Unis (et d’autres pays développés) ont perdu avec le temps."

Qu'est-ce qu'on disait hein ?? :-P
Le coût du travail c'est peanuts !

avatar eseldorm 07/12/2012 - 13:23

@JPTK : faut dire qu'avec la marge qu'elle a, le cout du travail peut être plus facilement absorbé :p

avatar expertpack 07/12/2012 - 13:25

Bof
Moi je dis que 4 fois le salaire annuel de Tim egal le montant de rachat de l'usine siderurgique de Florange..
Il peut avoir le sourire, et faire avec passion son métier, dans l'ombre de l'icone de SJ,

Le monde froid du business mondial nous menera ou ?

avatar mfam 07/12/2012 - 13:28

@oomu

+1 pour procreate

avatar alan63 07/12/2012 - 13:40

Personnellement je ne travail pas et pourtant je me sers de l'iPad tous les jours

avatar alan63 07/12/2012 - 13:41

travaille

avatar mbpmbpmbp 07/12/2012 - 15:30

@oomu : "C'est réellement libérateur pour les créatifs."

"libérateur" le jour ou l'ipad aura une vraie sensibilité à la pression (sans avoir a recourir a des stylets gadgets hors de prix). Là ce sera vraiment libérateur pour les créatifs (procreate).

Pour le moment, c'est un chouette gadget pour dessiner. Oui j'adore Procreate aussi, mais en tant qu'illustrateur et pour avoir travaillé mon trait depuis 20 ans, je ne retrouve pas du tout mon trait avec un ipad. pas vraiment libérateur donc.

avatar béber1 07/12/2012 - 15:59

parce qu'on est encore au tout début.
Mais cela va inévitablement venir parce que les besoins crées se feront de plus en plus évidents et pressants.

Cela n'empêche pas l'iPad d'être un objet créatif, ne serait-ce que par l'ensemble des possibilités et interactions qu'il propose déjà et qu'il suscite pour l'avenir. Le coté libérateur est surtout un point de vue professionnel pour l'instant, or l'iPad n'est pas un terminal à vocation purement professionnel, c'est un terminal basiquement polyvalent sans être complet (c'est une base qui jette des fondations pour une nouvelle inter-action homme machine par le tactile).
Pour autant, il est assez polyvalent -et surtout ultra pratique- pour repondre à certain champs professionnels.
Ceux-ci ne pourront que s'étendre avec le temps, et notamment le graphique

avatar ninours 07/12/2012 - 17:11

laissez tranquille ce pauvre bidon d'essence, il a raison en plus !!!
travailler avec un Ipad c'est bon pour ceux qu'on pas grand chose à faire, le minimum c'est un clavier.
les grands patrons sont dans l'avion avec des ibm thinkpad 12 pouces de 1990 (un jour vous le verrez) certainement pas avec un Ipad et un clavier tactile.
Dans une conférence scientifique ( j'en fait pleins) t'as pas un gars avec un Ipad dans l'amphi.
Faut arrêter de se palucher avec l'Ipad.
J'ai un mac, je suis pro apple mais faut arrêter de faire les moutons.
Merci Apple de nous permettre de montrer à nos clients un magnifique graphique pleins de gras sur l'écran ...... non mais franchement

avatar en ballade 07/12/2012 - 18:09

Pub gratuite....mais sympa

avatar Irong 07/12/2012 - 18:50

@oomu

+1 également, j'ajouterai que la 1.7 sort dans les jours qui viennent et que les développeurs font un travail formidable!

avatar hirtrey 07/12/2012 - 19:25

@oomu : Les commentaires de magG ne sont pas ton journal intime.
Vivement un filtre sur les pseudos .....

avatar Mr Anchovy 07/12/2012 - 19:38

@ hirtrey

Bien sûr ! Un forum sur lequel certains auraient le droit de fermer leur gueule ! Un internet bien cadenassé à la chinoise ou à la syrienne. Si tu n'aimes pas les commentaires d'oomu, ne les lis pas et ne viens pas l'agresser gratuitement.

avatar poulpe63 07/12/2012 - 21:52

Pas travailler avec un iPad ?
Je trouve que des appli comme omnifocus, Goodreader, Notability, Penultimate, Mindjet permettent de faire pas mal de chose. Sans parler de s'instruire (ainsi que : Ted, Ted books, Mathstudio, ...)
Par exemple, sur certains points, omnifocus iPad est plus pratique que la version Mac.

Pages