Fermer le menu

Gète : Goodbye Google (et Gmail)

Anthony Nelzin | | 13:15 |  19

Guillaume Gète n'a eu que 11/20 au bac de philosophie, mais il sait qu'un acte tout à fait gratuit n'est pas loin d'être impossible : il quitte donc Google et notamment Gmail, échaudé par la politique de la société.

Son article détaille ses justifications ; pour des alternatives aux services de Google, voir l'article « Vivre sans Google ».

Source : http://blog.gete.net/2012/08/09/goodbye-google-et-gmail/

Catégorie : 

Les derniers dossiers

19 Commentaires

avatar sumbobyboys 09/08/2012 - 13:47

Vous parlez de Gète ou d'Anthony Nelzin là ? Je capte pas bien pourquoi l'article parle de Guillaume Gète et qu'il pointe vers Metrozendodo...

avatar Lemmings 09/08/2012 - 13:56

Bazarder un service de cloud pour un serveur dédié, c'est avoir loupé une étape dans la logique du cloud...

avatar Marvin_R 09/08/2012 - 14:17

@sumbobyboys
Tu as cliqué sur l'article d'Anthony qui liste les alternatives à Google. L'article de GG se trouve derrière le lien "Lire l'article".

Au passage, merci Anthony, pour ces alternatives, j'en ai appliqué quelques unes, et ça fait plaisir de reprendre (au moins en partie) le contrôle de ses propres données.

avatar Kounkountchek 09/08/2012 - 14:37

@Lemmings
C'est à dire ?

avatar Lemmings 09/08/2012 - 15:26

@Kounkountchek : le principe de base du "cloud" et ce qui en fait sa "sécurité" c'est le fait que l'information n'est pas sur 1 serveur mais sur 500, 5000 ou même plus... En gros répliquée de très nombreuse fois afin de ne jamais pouvoir être perdue.

Un serveur dédié c'est très sympa et pratique, mais si jamais le disque dur lâche, ton cloud perso, tu te le mets ou je pense :)

avatar Kounkountchek 09/08/2012 - 15:37

@Lemmings
500 ou 5000 serveurs ou meme plus pour que tes infos soient en sécurité?

Non mais c'est une blague ?
Tu dupliques combien de fois tes sauvegardes toi?

Dans l'article on parle de se séparer de Google pour ses différents services (Reader, Contacts, Agenda, Gmail) et dans un cadre d'utilisation personnel. On parle pas d'éviter une panne de YouTube non plus.

Et je cite l'article d'Anthony à propos du serveur dédié:
"...Il fait tourner une vieille Gentoo, que je devrais mettre à jour, et me coûte une vingtaine d'euros par mois, auxquels il faut ajouter une dizaine d'euros pour un serveur au Canada sur lequel j'effectue les sauvegardes de ce serveur."
Donc une sauvegarde sur un autre serveur...

"Et le serveur est sauvegardé deux fois par jour par morceaux sur mon système RAID à la maison"
Et une deuxième chez soi.
Pas si mal, non ?

avatar Lemmings 09/08/2012 - 17:59

@Kounkountchek : non, pas de blague. Le principe du cloud est d'assurer une forte redondance des données pour ne jamais les perdre. Même des mails perso... Le principe fonctionne quelque soit la solution, yahoo, hotmail, gmail, icloud ou autres...

Là le mec a quoi, 2, 3 sauvegardes ? Une paille...

avatar jujuhtst 09/08/2012 - 21:15

@Lemmings : sauf que ça n'a jamais empêché Google Microsoft ou Apple de perdre des messages de leurs usagers et sans moyens de les récupérer ...

C'est d'ailleurs marqué dans leurs CGU qu'ils ne garantissent rien ...

avatar Lemmings 09/08/2012 - 21:47

@jujuhtst : Google, jamais. Yahoo, jamais. Microsoft, jamais...

Google a eu quelques bugs, mais ils ont retrouvé les mails après coup par ex.

Bon, côté Apple... lol

avatar jujuhtst 09/08/2012 - 22:33

@Lemmings :
Ah bon Microsoft, jamais ?

http://www.huffingtonpost.com/2011/01/03/microsoft-lost-hotmail-em_n_803721.html

avatar guillaumegete 10/08/2012 - 00:58

@Lemmings : le but du Cloud n'est pas d'assurer la redondance, même si à priori, l'hébergeur pourrait restaurer tes données. Mais rien ne prouve que ça sera fait efficacement (cf le lien donné par jujuhtst).

Le Cloud, c'est déporter tes données chez un hébergeur. Ça ne veut pas dire pour autant qu'elles sont correctement sauvegardées ou archivées.

avatar Lemmings 10/08/2012 - 10:52

@jujuhtst : ton lien dit justement que les mails "perdus" temporairement ont été restaurés. Donc pas de perte au final. Cela confirme bien ce que je disais.

@guillaumegete : Si c'est justement LA base du cloud d'assurer la redondance. Sinon à quoi bon foutre 150000 serveurs là ou quelques uns suffiraient ? Les entreprises qui passent au "cloud" le font pour cette raison précisément, elles ont déjà largement les moyens de se payer un parc de serveurs pour faire ça autrement et le faisaient déjà !

Exemple dans la boite ou je suis, on gérais nos serveurs Exchange pour le courrier, avec des admin sys et tout. Un joyeux bordel pour plusieurs centaines (milliers ?) de collaborateurs. Cela marchait pas trop mal mais on touchais aux limites assez vite, espace disque limité, connexions parfois lentes, fiabilité des serveurs, pertes de données, devoir gérer les backup, connexion complexe depuis l'exterieur, gestion des mises à jour et de la sécurité lourde... La DSI a décidé de migrer tous les comptes mails vers le cloud (microsoft office 365 en l’occurrence), résultat une connexion plus fiable, des boites sans limitations de tailles, accessibles depuis le monde entier, et une garantie de ne plus perdre les données. Le tout pour moins cher et sans avoir à se coltiner la gestion du truc.

C'est là tout l'intérêt du cloud, le reste c'est de la bidouille.

avatar guillaumegete 10/08/2012 - 12:09

@Lemmings : tu confonds redondance et sauvegarde. Ce sont deux choses bien différentes. Tu peux avoir la meilleure redondance du monde, si TOUS tes serveurs sont effacés et que tu n'as AUCUNE sauvegarde, tu es mort.

Prends iCloud : certes, tu as de la disponibilité. Mais tu n'as pas de sauvegarde des données (en théorie tout au moins). Apple ne te garantit pas du tout que si tes données sont effacées d'iCloud, tu pouras les récupérer sans douleur.

avatar Lemmings 10/08/2012 - 12:50

@guillaumegete : je ne confonds rien du tout. La redondance c'est une forme de sécurité, mais pas la seule. Le prestataire de cloud se doit d'assurer également des sauvegardes en cas de soucis sur les serveurs. C'est normal.

Maintenant si l'utilisateur final décide de supprimer un fichier du cloud, il est évident qu'il est supprimé partout, il sera peut être sur une des sauvegarde mais en effet, ce n'est pas généralement un service proposé que de récupérer ces fichiers. Mais là n'est pas le but du cloud encore une fois.

Quoi qu'il en soit, il y a de toute façon une bien meilleure gestion de la redondance et des sauvegardes chez Google, Microsoft ou autres que sur un serveur perso.

A mon sens, revenir au serveur perso (avec qmail et tout) c'est vraiment se prendre la tête et revenir dans le passé. Sauf cas spécifiques, le serveur perso va à terme disparaître pour laisser la place aux différentes offres de cloud.

J'ai aussi un serveur perso, avec mes sites web, il marche très bien mais plus ça va, plus je pense à migrer le tout sur une offre décentralisée plus sûre. Déjà mes mails sont gérés en google apps, bien plus fiables et moins galère que QMail ! lol

avatar jujuhtst 10/08/2012 - 19:20

@Lemmings :
Ce que tu ne comprends pas c'est qu'à part le "contrat moral" des services Cloud concernant tes données, aucun "classiques" (genre Microsoft, Apple, Google ...) ne te garantie que si il y a un crash sévère chez eux, les données seront récupérées.

La redondance c'est bien mais quand on voit qu'un petit "bug" de seconde peut foutre en l'air tout un "cloud" ça fait doucement rigoler :
http://blogs.msdn.com/b/windowsazure/archive/2012/03/09/summary-of-windows-azure-service-disruption-on-feb-29th-2012.aspx

Après si tu fais confiance à 100% à ces services, libre à toi, mais faudra pas pleurer si tu perds tout ...

avatar Lemmings 10/08/2012 - 20:35

@jujuhtst : j'ai pas une confiance à 100%, en rien. Aucun service n'est parfait. Mais j'ai plus confiance dans l'infrastructure d'un Google que mon propre serveur perso. C'est tout ce que je dis.

Tout dépend aussi de l'importance qu'on accorde aux données. Mes mails sont gérés par Google apps en effet, mais je les récupères en local sur un client physique qui est sauvegardé aussi.

avatar Thierry61 13/08/2012 - 13:03

mmm.....

Rien ne garantit a priori que la protection contre les sinistres ou la simple sauvegarde des données proposée par un prestataire cloud soit optimale.
Beaucoup de critères entrent en ligne de compte : le sérieux et la solidité du prestataire, le contrat de service proposée,la criticité des données, etc, etc
pour des données "grand public", il y a fort à parier que les protections mises en oeuvre soient moins "sérieuses" qu'en ce qui concerne les données "professionnels".
Google ne sont pas invulnérables; ils ont déjà connu des plantages sérieux (ils ne sont évidemment pas les seuls)

Mais bon... la paille et la poutre...
Qui de nous a mis en oeuvre une politique personnelle de PRA / sauvegarde digne de ce nom ? Ne reprochons pas aux opérateurs cloud de ne pas toujours très bien faire ce que nous même ne faisons pas / faisons très mal /n'aimons pas faire / ne savons pas comment faire.

avatar Lemmings 13/08/2012 - 17:03

@Thierry61 : aucun système n'est infaillible, et évidement les garanties ne sont pas les mêmes entre un contrat payant négocié et un contrat "gratuit" grand public. On enfonce les portes ouvertes là non ?

Les opérateurs de cloud sérieux et d'envergure ont de toutes façon de bien meilleures protections que ce qu'un particulier ou une petite structure pourra avoir.

avatar uuioga 27/08/2012 - 15:07

@Thierry D'ou les offres pros de tous ces services, qui, elles, payantes, garantissent les données.