Fermer le menu
 

« Tous contre Android » : Google revient à la charge… Microsoft aussi

Anthony Nelzin | | 11:26 |  102

David Drummond n'a pas apprécié que Microsoft réponde à sa lettre ouverte « Quand les brevets attaquent Android » par le biais de simples tweets mettant à mal sa version des faits (lire : Android et les brevets : une lettre ouverte de Google en forme d'écran de fumée). Le directeur du département juridique de Google a mis à jour son billet pour expliquer pourquoi la firme de Mountain View avait refusé l'offre de Microsoft d'acquérir conjointement les brevets de Novell.

Il n'y a rien de surprenant à ce que Microsoft veuille détourner l'attention avec un « je vous ai eu ! » de pacotille tout en ne répondant pas sur le fond. Quand vous y pensez, il est tout à fait logique que nous ayons refusé l'offre de Microsoft. L'objectif de Microsoft est de nous [NdT : Google] empêcher et d'empêcher les fabricants d'appareils Android d'acquérir des brevets qui pourrait nous servir à nous défendre contre des attaques. Une acquisition conjointe des brevets de Novell offrant à chacune des parties une licence aurait éliminé de facto la protection que ces brevets auraient pu offrir à Android contre les attaques de Microsoft et ses partenaires. Faire en sorte que nous ne puissions pas utiliser ces brevets pour défendre Android — et nous faire payer pour ce privilège – a dû leur sembler être une stratégie astucieuse. Nous ne nous sommes pas fait avoir.

Au final, le ministère de la Justice est intervenu, obligeant Microsoft à vendre les brevets qu'elle avait achetés et demandant au groupe gagnant (Microsoft, Oracle, Apple et EMC) d'offrir une licence à la communauté open-source — des changements « nécessaires pour préserver la concurrence et l'innovation dans la communauté open-source ». Cela ne fait que renforcer notre argument : nos concurrents mènent une guerre de brevets contre Android et travaillent ensemble à nous empêcher d'acquérir des brevets qui nous permettraient de rétablir la balance.

Dans cet addenda, Drummond se rend coupable des mêmes travers qui entachent le reste de sa lettre ouverte et brouille son message : en utilisant des arguments d'autorité et en confondant parfois causes et conséquences, il décrédibilise sa cause — une cause noble —, le combat contre le système en panne des brevets américains. Il ne parvient par exemple pas à prouver pourquoi Microsoft voudrait ces brevets pour attaquer plutôt que se défendre, et à l'inverse pourquoi Google voudrait ces brevets pour se défendre plutôt que pour attaquer. Il ne répond pas non plus à un point important, relevé par exemple par John Gruber : « les défenseurs de Google prétendent que Google ne veut utiliser ces brevets que de manière défensive. Mais contre quoi Google doit-elle se défendre, si ce n'est les brevets qu'Android lui-même viole ? ».

Angrydroid

Pire, le lien de cause à effet entre la croisade anti-brevets de Google et la décision du ministère américain de la Justice n'est pas imprécis : il est faux. C'est l'Open Source Initiative qui s'est plaint la première du comportement de CPTN, la joint-venture entre Microsoft, Oracle, Apple et EMC qui a emporté les brevets de Novell. L'association de défense du libre s'est ému de cette alliance contre nature auprès de l'autorité allemande responsable de la concurrence (Bundeskartellamt), en vertu du fait que ces brevets protègent la distribution Linux allemande SUSE, propriété de Novell (lire : L'union entre Microsoft, Apple, Oracle et EMC inquiète le monde du libre).

L'alerte de l'OSI a été suffisante pour que CPTN décide de revoir son fonctionnement : Microsoft, meneur de la joint-venture, a décidé de vendre ses brevets à Attachmate (le nouveau propriétaire de Novell), n'en conservant qu'une licence (lire : Novell : Microsoft, Apple, Oracle et EMC revoient leur copie). Ce faisant, elle s'est mise en conformité avec la loi américaine, alors que le ministère américain de la Justice commençait à s'intéresser à l'affaire. CPNT dissoute, chacune des sociétés la constituant est libre ou non de concéder des licences sur les brevets : l'OSI, satisfaite du retrait de Microsoft, demande notamment à Oracle de considérer cette option, pour libérer le poids sur les épaules de la communauté du libre.

Cette faiblesse cruelle de l'argumentation de Google, aussi étonnante que les enjeux sont grands, prête le flanc à une critique facile. Microsoft s'est à nouveau engouffrée dans la brèche par la voix de son directeur de la communication Frank Shaw, qui s'exprime à nouveau par le biais de Twitter.

Re-salut David Drummond. Cela va prendre quelques tweets, donc allons-y. Regardons ce à quoi Google n'a rien opposé dans sa réponse.

Nous avons offert à Google l'occasion d'enchérir avec nous sur les brevets de Novell. Ils ont dit non.

Pourquoi ? PARCE QU'ils voulaient acheter quelque chose qu'ils pouvaient utiliser à l'encontre de quelqu'un d'autre.

DONC ils ne veulent pas s'associer à d'autres et réduire les risques liés aux brevets dans l'industrie.

Cette partie de ping-pong entre géants de l'informatique a tout de même un petit côté surréaliste. Quoiqu'on remarquera le silence de bon aloi d'Apple dans cette affaire.


Les derniers dossiers

102 Commentaires

avatar Adrien13 06/08/2011 - 14:42

Merci anthony pour les clarifications et de nous donner un point de vue éclairé, car je n'ai pas suivi de si près le déroulement des évènements/faits.

avatar Anthony Nelzin 06/08/2011 - 15:07

@Lemmings : non mais regardez-le celui-là :)

avatar Lemmings 06/08/2011 - 15:54

@Adrien13 : Meego n'a plus aucun support de la part de Nokia, ils laissent les clefs à Intel et ne sortent un appareil (deux en fait) sous cet OS uniquement car ils avaient passé un accord avec Intel.

avatar baltor 06/08/2011 - 20:51

@ anthony : lorsque vous dite : c'est bien pour ça que je ne comprends pas la mention de Novell dans le développement de Drummond, surtout que le monde du libre a pris ses responsabilités dans l'affaire et a obtenu une victoire nette, sans ambiguité (et sans Google

Comme vous le précisez vous même il s'agit d'une mention , je vous rappelle que le grief principale c'est encore une fois le rachat des brevets de Nortel ..
Mais bizarrement tout le monde fait semblant de ne pas comprendre...

libre a vous de vous concentrez sur l'arbre qui cache la foret .. et de faire semblant de ne pas avoir compris que le nerf de la guerre ce sont les brevets de Nortel et non pas de Novell.

Cette guerre des brevets est ridicule , et personne n'en sortira vainqueur puisque tout le monde viole les brevets de tout le monde...

La preuve est qu'aujourd'hui HTC pourrait se faire interdire de vente et Apple pourrait subir le même sort avec les mac équipé d'une puce autre que Nvidia ( soit 80% de la gamme ) c'est Microsoft qui va bien se marrer ...

Et avec Google qui vient de racheter 1000 brevets d'ibm dont notamment des brevets relatifs a la fabrication des processeurs on a pas finit de tomber dans l'absurde.

avatar Francis Kuntz 08/08/2011 - 11:47

La supercherie de Google au grand jour.
http://www.appleinsider.com/articles/11/08/06/google_fighting_to_suppress_evidence_android_willfully_infringed_upon_oracles_java.html

Le proces d'oracle vient de se retourner contre eux à la revelation des echanges de mails impliquant les dirigeants qui expliquent qu'ils savaient depuis le debut qu'ils violaient les brevets de Java mais ont prefere continuer sur cette voie plutot que de payer ou changer de language.

Le juge a expliqué que l'affaire etait surement pliée pour Google. On voit maintenant pourquoi Google veut des brevets pour eux seul: ce n'est pas pour se defendre des mechants concurrents qui innovent pas, mais parce qu'ils savaient depuis le debut qu'ils avaient volé le travail de Sun et continuent aujourd'hui dans beaucouo d'autres domaines.

Par ailleurs RIM et Nokia ont toujours payé des licences pour le java comme l'explique l'article ce qui montre bien que seul Google ne veut rien payer à personne, juste voler le travail des autres ...

avatar Dodi12 05/08/2011 - 17:47

Lemmings sera d'accord du coup !

avatar Dodi12 05/08/2011 - 17:51

+1 Dodi12

avatar sebastiano 05/08/2011 - 17:59

C'est dingue comme le moindre article qui ne cire pas les pompes de Google et sa clique de softwares engendre des pages et des pages de pseudo-débats. Allez prendre l'air, les Google boys, ça ne vous fera pas de mal. Vous êtes à cran et à l'affut ... on croirait que vous jouez votre vie.

La mauvaise foi de Google est tout de même assez largement avérée sur ce coup, son armée de commerciaux bénévoles (eh oui, vous dépassez le plus intégriste des Apple boys) se raccrochant au moindre semblant de branche pour se justifier.

Le pire c'est que vous défendez soi-disant le libre et la liberté de choix, mais vous êtes incapables de laisser le choix à une personne d'être pour Apple ou MS. La crédibilité, elle en prend un sacré coup ...

avatar shenmue 05/08/2011 - 18:04

@513:"Ha ha ha, Florian Müller (FOSS Patent) est à la botte de Microsoft, suffit de faire une simple recherche sur Google, ce type n'est plus crédible."

Il reste mille fois plus crédible que tes propos ici qui sont du grand ni'mporte quoi.

avatar shenmue 05/08/2011 - 18:18

@Antthony Nelzin:"Mais cette question est extrêmement pertinente ! Elle a un corollaire cependant, qui m'intéresse encore plus : quel est le but de Google ? Dénoncer le système américain des brevets pour œuvrer à le faire tomber, ou dénoncer le système américain des brevets pour pointer du doigt le fait que d'autres qu'elles l'exploitent depuis plus longtemps et plus agressivement qu'elle ?"

Tu es d'une grande naiveté in fine. Google ne veut pas dénoncer le système de brevet pour ses abus, il veut mettre fin a ce système parce que les brevets des concurrents sont au coeur d'un problème qui concerne la gratuité possible et future d'android. Il ne défend rien ici si ce n'est son beefteack. Tu souhaites la fin des brevets ? Mais pour quoi à la place, un modèle Google ?, c'est à dire celui d'une entreprise qui se sert chez les autres pour ensuite prétendre qu'elle n'a de comptes à rendre à personne ? Même après nettoyage du code Android il reste nombre de brevets d'Apple qui sont très difficilement dépassables à moins de rendre l'expérience Android bien moins bonne. Ce qui pourrait arriver, et serait logique et bienvenu, serait que la justice oblige Apple à licencier certaines de ces technos. Mais Google ne veut pas de cela, ils veulent faire invalider ces brevets, pour garder la gratuité d'Android. Tout repose non pas sur un abaus du système de brevets américains, mais du comportement singulier d'une entreprise qui depuis quelques années semble considérer qu'elle a son propre code de loi quant à la propriété intelectuelle, le droit d'auteur, et les brevets, et qui est prête à passer en force pour garantir un modèle qui, s'il gagne, signifie, et tu le sais bien, la mort de tous les autres vu que plus aucune innovation d'Apple sur le plan logiciel ne pourra être protégée (et Apple est bien le seul aujourd'hui à pouvoir être un contre balancier à cette stratégie de Google, encore faut-il qu'on leur reconnaisse le droit de défendre leurs innovations.)

avatar havox79 05/08/2011 - 18:20

C'est lolesque ! Finalement certains lecteurs ne sont finalement pas plus intelligent que MS et Google.
Le plus intelligent est peut être apple, qui ne dit rien, regarde les autres se ridiculiser.

avatar havox79 05/08/2011 - 18:23

C'est lolesque ! Finalement certains lecteurs ne sont pas plus intelligent que MS ou google.
Le plus intelligent c'est surement apple qui ne dit mot et laisse les autres se ridiculiser.

avatar havox79 05/08/2011 - 18:24

C'est lolesque ! Finalement certains lecteurs ne sont pas plus intelligent que MS ou google.
Le plus intelligent c'est surement apple qui ne dit mot et laisse les autres se ridiculiser.

avatar havox79 05/08/2011 - 18:24

C'est lolesque ! Finalement certains lecteurs ne sont pas plus intelligent que MS ou google.
Le plus intelligent c'est surement apple qui ne dit mot et laisse les autres se ridiculiser.

avatar Anthony Nelzin 05/08/2011 - 18:48

@shenmue : « Tu es d'une grande naiveté in fine » : les questions le sont, et c'était bien fait exprès :)

avatar Lemmings 05/08/2011 - 19:01

@anthony : effectivement vu sous cet angle. Mais le souci c'est que MacGé est devenu une référence souvent citée comme source fiable d'information. Ce qui en soit est une bonne chose, sauf quand le parti prit est un peu flagrant quoi.

Quoi qu'il en soit, mea culpa sur mon emportement des premiers commentaires, je comprends mieux ta vision même si j'en ai une différente. Qui n'étaient pas des "délires" pour autant.

@sebastiano : la mauvaise foi de Google ? Les "Google Boys" ? Heu... Il faudrait un peu cesser de fumer. Si des amateurs de Google et d'Android comme moi, top, 513 et d'autres viennent ici c'est que justement on est ouvert et réalistes. Quand Apple fait de bonnes choses, on le dit, quand Google fait de la merde, on le dit. Il y a toujours quelques fanboy des deux côtés, mais eux n'argumentent jamais vraiment sans une bonne dose de mauvaise foi :)

@shenmue : indécrotable celui là... Même quand le rédacteur a un propos "pro apple" et une réflexion sous forme de question tu te permets de l'accuser de naïveté... T'es très fort ! :)

avatar 513 05/08/2011 - 20:39

[quote]shenmue dit :
Il reste mille fois plus crédible que tes propos ici qui sont du grand ni'mporte quoi.[/quote]
Ouaaaah je reste sans voix face à cette réplique imparable :P

avatar davidaleks 05/08/2011 - 21:07

Bonsoir tout le monde. Je viens de me faire l'ensemble de commentaires avant de donner mon avis, eh permettez-moi de vous dire que quelques uns sont d'une bêtise... Ici il n'est pas question d'innovation au sens juridique du terme. Innover d'un point de vue de droit positif, c'est apporter une nouveauté à l'état actuel de la technique. Bien sur, cette nouveauté peut être matériellement palpable et surtout décrite dans les moindres détails afin quelle puisse être incorporée à l'état de la technique et être reproduite par "le technicien moyen". Le problème est toujours le même, il est ridicule que le système américain accepte que des idées puissent être brevetables. À partir de là, n'importe quel idée peut être brevetable même si le jour où elle est déposée, l'idée est matériellement impossible à mettre en pratique. C'est précisément pour ça, que plusieurs sociétés sortent de produits nouveaux et en toute bonne foi, se retrouvent à violer de nombreux brevets "idées" dont ils ignoraient l'existence. C'est principalement à cause de cette situation pour le moins fâcheuse, qu'on assiste aujourd'hui à autant de litiges, la plupart portant sur des brevets superflus.

avatar Adrien13 05/08/2011 - 22:16

" Au final, le ministère de la Justice est intervenu, obligeant Microsoft à vendre les brevets qu'elle avait achetés et demandant au groupe gagnant (Microsoft, Oracle, Apple et EMC) d'offrir une licence à la communauté open-source " :

Euh....j'ai pas bien compris...alors pourquoi acheter des brevets si de toutes manières ils seront obligatoirement accessible gratuitement?

avatar Adrien13 05/08/2011 - 22:22

@513: " Android@Home, tablettes, voitures, avions, Android Open Accessory, etc.

Vous en boufferez de l'Android dans les années à venir, que vous le vouliez ou non. ;p ".

Non, car il y a Meego de la Linux fondation...et il existe pour TV, tablettes, smartphones, équipements embarqués automobile, pc,...
Je ne prendrai donc pas d'Android si je le souhaite!

avatar Lemmings 05/08/2011 - 22:24

@Adrien13 : uniquement pour les solutions open source. C'est à dire que si une entreprise vends une solution basée sur ces brevets elle doit en payer les droits.

En l’occurrence ça arrange pas mal Google qui propose son OS en open source. Ils rentrent donc dans le cadre de l'utilisation autorisée. Mais pas leur partenaires, qui eux se font attaquer...

avatar RDBILL 05/08/2011 - 23:36

CPNT ?
Chasse Pêche Nature et Tradition, le parti des chasseurs ????

avatar jeepnet 06/08/2011 - 00:17

Bon, ok vos article ne sont pas toujours très objectifs, c'est le site qui veut ca. Je suis fan des produits apple que je trouve réussi pour la plus part. Mais B****L soyez honnette 2 secondes avec vous même et avec vos lecteurs! Ou ne traitez pas de sujets qui vous dépassent! Vous avez de la merde dans les yeux ou quoi ? Ca fait 2 fois que vous nous pondez la même daube.
Lire une telle analyse de dégoute tout simplement. Quand je pense que je vous lit depuis des années. Berk, Berk, Berk!!! Les mots me manquent!!!

avatar 513 06/08/2011 - 00:24

@Adrien13

Ouais, MeeToo et ses nombreuses applications.
Je suis un fabricant de TV ou un développeur, je préfère partir avec le Google TV2 (la première étant un flop certain) tournant sous Honeycomb et me permettant d'adapter mon appli existante très rapidement.

avatar Anthony Nelzin 06/08/2011 - 00:52

@Adrien13 @Lemmings : en fait on atteint un moment très intéressant du point de vue des brevets et de la concurrence. Le DoJ ne peut pas autoriser d'un côté la vente de 1 000, 2 000 ou 6 000 brevets, et ensuite dire à l'acheteur qu'il faut qu'il accorde une licence pour éviter le monopole : pourquoi a-t-il laissé la société d'origine amasser ces brevets sans demander une licence fair-use sur certaines choses pour éviter le monopole ? Quand on parlait d'effondrement sous son propre poids…

Pages