Fermer le menu
Crucial
 

Apple collecte vos infos de localisation : le Congrès US n'apprécie pas

Anthony Nelzin | | 11:26 |  35

Le Los Angeles Times pointe du doigt le fait qu'Apple collecte et conserve des données de géolocalisation des utilisateurs iOS, « précises » et « en temps réel », et qu'elle les partage avec des « partenaires » inconnus. Une collecte qui attire aujourd'hui l'attention du Congrès américain, par la voix de Ed Markey et Joe Barton.

Ces deux membres du Congrès ont envoyé une lettre à Steve Jobs lui demandant de s'expliquer sur les enjeux de cette collecte : « étant donné le peu de possibilités laissées aux utilisateurs Apple pour [refuser la mise à jour des conditions d'utilisation] tout en continuant à utiliser leurs appareils à leur pleine capacité, nous sommes inquiets au sujet de l'impact d'une telle collecte de données sur la vie privée des utilisateurs Apple ». C'est en effet la mise à jour des conditions de l'iTunes Store qui a révélé cette collecte.

Pourtant, cette pratique est ancienne : Apple collecte les données de géolocalisation depuis 2008. La mise à jour des conditions d'utilisation n'a fait qu'unifier des conditions qui étaient jusque là différentes entre les produits. Market et Barton touchent cependant du doigt quelque chose de juste : on ne peut pas refuser une mise à jour des conditions de l'iTunes Store, sous peine de ne plus rien pouvoir y télécharger.

photo

Cependant, le problème est en partie un faux problème. Même si on est forcé d'accepter la mise à jour des conditions de l'iTunes Store, on peut très bien couper les services de localisation dans les Réglages d'iOS, section « Service de localisation ». L'iOS 4 a grandement affiné le contrôle de ces services : on peut préciser quelle application peut accéder à quelles informations, et même savoir si une application a utilisé la géolocalisation dans les dernières 24 heures.

Apple assure que les données sont transmises de manière tout à fait anonyme, dans le seul but d'abord de géolocaliser l'utilisateur pour faire fonctionner les applications, mais aussi pour collecter des informations à grande échelle afin « d'améliorer les produits et services basés sur la géolocalisation ». Certains chercheurs estiment cependant que cette mise en commun des données pose problème : en faisant ressortir des tendances d'utilisation, elle permet de créer des profils d'utilisateurs, ce qui est déjà une forme de violation de la vie privée.

Google collecte aussi les données de localisation des utilisateurs d'Android, et n'est pas beaucoup plus claire sur ce qu'elle en fait. Steve Jobs a jusqu'au 12 juillet pour répondre. La question de la préservation de la vie privée semble lui tenir à cœur ces derniers temps, il devrait donc apporter des précisions sur le fonctionnement précis de cette collecte, renseignements qui sont toujours bons à prendre.

Catégorie : 
Tags : 

Les derniers dossiers

35 Commentaires

avatar bluheim 25/06/2010 - 11:33

[quote]Cependant, le problème est en partie un faux problème. Même si on est forcé d'accepter la mise à jour des conditions de l'iTunes Store, on peut très bien couper les services de localisation dans les Réglages d'iOS, section « Service de localisation ». L'iOS 4 a grandement affiné le contrôle de ces services : on peut préciser quelle application peut accéder à quelles informations, et même savoir si une application a utilisé la géolocalisation dans les dernières 24 heures.[/quote]

C'est bien ce qui gène le congrès :

[quote]étant donné le peu de possibilités laissées aux utilisateurs Apple pour [refuser la mise à jour des conditions d'utilisation] tout en continuant à utiliser leurs appareils à leur pleine capacité, nous sommes inquiets au sujet de l'impact d'une telle collecte de données sur la vie privée des utilisateurs Apple [/quote]

Pour utiliser les services de géolocation de l'iPhone, il faut forcément accepter la collecte. On a pas le choix. Il est grand temps que les états rendent ce genre de pratique illégale.

avatar Anonyme (non vérifié) 25/06/2010 - 11:39

C'est juste un scandale. Carton rouge à Apple! On ne doit pas laisser le privé nous imposer ça! Il s'agit d'une question de liberté individuelle.

avatar Bilbo 25/06/2010 - 11:43

[quote]Cependant, le problème est en partie un faux problème. Même si on est forcé d'accepter la mise à jour des conditions de l'iTunes Store, on peut très bien couper les services de localisation dans les Réglages d'iOS, section « Service de localisation ».[/quote]Il faut que j'accepte qu'Apple sache où je me trouve si je veux voir un plan ! C'est un VRAI problème. On peut très bien rendre le même service sans conserver les informations. J'en ai marre de ce raisonnement qui consiste à dire qu'il suffit de refuser un service qu'on me vend pour préserver ma vie privée.

À+

avatar Ali Baba 25/06/2010 - 11:49

@ cubb74 :
Le privé ? Parce que si c'est le public, c'est acceptable ? Soit ce n'est pas liberticide et alors c'est acceptable pour tout le monde, soit ça l'est et alors ce n'est acceptable pour personne (seule exception possible : les forces de l'ordre sur un mandat explicite d'une autorité judiciaire compétente et selon une procédure encadrée par la loi, comme pour toute mesure attentatoire aux libertés)

avatar Brewenn 25/06/2010 - 11:58

Smartphones ¹ ou superbe "bracelet électronique" pour prisonniers de la consommation à tout prix.
¹ Quel que soit l'OS et sa marque.

avatar XiliX 25/06/2010 - 12:01

A fin de pouvoir proposer par exemple des hotels ou restos à l'endroit où on se trouve, il faut bien qu'à un moment donné il y ait une collecte de localisation...

Je ne vois pas comment faire autrement ?

avatar Manueel 25/06/2010 - 12:23

Stupidité du congrès US et malhonnêteté habituelle de Brewen & Bluheim
Dans cette affaire carton rouge à Google qui nous espionne depuis des lustres
et félicitation à Apple
Lire le journal "Le Monde"
20 % des applications de l'Android Market demandent l'accès à des données personnelles
Ps: oui il est possible de se geolocaliser sans transmettre sa position (si la cartographie est interne à l'appareil)
non Apple ne transmet pas les données de géolocalisation à ATT
ATT n'a besoin de personne pour les connaître

avatar sebastiano 25/06/2010 - 12:30

Comme s'il y avait besoin de smartphones dernière génération avec programme de géolocalisation, pour être géolocalisé. Tous les opérateurs peuvent vous trouver avec un ancêtre de téléphone portable. Pas besoin d'Apple & co pour cela. Et vous seriez bien naïfs de croire qu'ils ne transmettent pas déjà vos données à des buts commerciaux.

avatar niicoo76 25/06/2010 - 12:33

Je vois pas ou est le problème moi qu'il sache ou nous somme si on et a tel ou tel ville sa ne fait rien ils n'ont pas l'image de se qu'on fait quand même.

avatar Manueel 25/06/2010 - 12:37

Brewenn : oui et non,
Oui tous les téléphones allumés transmettent à l'opérateur ta position
Non, tous les téléphones mobiles ne sont pas égaux :
Aujourd'hui, seul Apple bloque le vol d'information par 20% des applications (lire article Le Monde"
seul Apple permet un blocage "à la carte" de l'accès des applications a la localisation

avatar octopoulpe 25/06/2010 - 12:39

+1 niico76

Je n'ai jamais vue ou était le problème... C'est vraiment le dernier de mes soucis de savoir si apple peut me localiser... J'en ai vraiment rien a faire... Comme je m'en fou qu'il y ait des caméras dans les rues (même si c'est triste d'en arriver là).

Bref tout ça me dépasse vraiment...

avatar pwetpwet 25/06/2010 - 12:46

Comme d'hab rien ne change ici....
Apple le fait : "et alors ?" mais s'empresser de rappeler que les autres le font aussi et que c'est pas bien.

macgé, ma dose de rire de la journée

avatar Thierry61 25/06/2010 - 12:54

Il est évidemment pertinent de discuter de ce genre de problème.
Cela étant, il ne faut pas perdre de vue que le problème est bien plus vaste que ce dont il est fait mention ici.

"en faisant ressortir des tendances d'utilisation, elle permet de créer des profils d'utilisateurs, ce qui est déjà une forme de violation de la vie privée." :

- C'est bien ce que tente d'établir, par exemple la grande distribution depuis de nombreuse années. Au point parfois d'acquérir de très onéreuses plate-formes de "data warehousing" permettant de traiter des masses volumineuses de données historiques (nos tickets de caisses par ex.) de façon à établir des trends et cerner les habitudes de consommations de catégories voire de micro-catégories d'utilisateurs.

- c'est bien ce que font les opérateurs téléphoniques, au courant, avant tout le monde, de nos habitudes téléphoniques, ce qui leur permet de nous démarcher régulièrement avec de nouvelles formules d'abonnement ("bonjour, ici FT, nous avons constaté que vous téléphoniez... jamais eu ce genre de coup de fil ?)
- c'est ce que font aussi les vendeurs par correspondance quand ils exploitent les fichiers des maternités (avec des courriers du style "bienvenue au nouveau né...".. ou "charlotte a maintenant 5 ans, ne pensez vous pas que ?...")
etc, etc

Donc, vouloir défendre "la vie privée", c'est bien, mais que reste t-il à défendre exactement ? et quelles barrières mettre en place ? Tout ceci n'a pas / plus de réponse simple. D'autant que nous avons souvent intérêt, en tant que consommateur, à ce que certaines de nos données personnelles ou nos préférences soient exposés à l'extérieur (voir le problème des cookies, outil transactionnel tout autant qu'outil de flicage; difficile de séparer le bon grain de l'ivraie :-) )

avatar taz_60 25/06/2010 - 12:54

Pareil que pwetpwet, rien à ajouter...

Ah, et macgé n'a toujours pas relayé l'étude sur les 20% d'appli android potentiellement dangereuses? J'ai hâte de voir comment ces infos seront modelées ici afin de valoriser apple...

avatar marvelous 25/06/2010 - 13:09

Le congrès américain ferait mieux de s'occuper de questions bien plus urgentes et préoccupantes.

Les règles d'apple ne sont ni meilleures ni pires que celles appliquées par bien d'autres sociétés.

L'opportunisme déplacé habituel de la classe politique qui répond au propos de Jobs au D8 n'est que le chemin le plus cours pour voir son nom à côté de celui d'une des plus grandes réussite de l'économie américaine.

écoeurant!

avatar hok 25/06/2010 - 13:24

et https://oo.apple.com/ ?

avatar lukasmars 25/06/2010 - 13:35

Hallucinant.
Les autorité publiques se saisissent à juste titre de certains problemes potentiels pour empecher certaines firmes de violer certains droits du consommateur/utilisateurs, et on voit ces mêmes utilisateurs dirent " Non ne nous protégez pas quand c'est Apple , y'a mieux a faire ! "

avatar codeX 25/06/2010 - 13:36

[quote][b][i]Google[/i][/b] collecte aussi les données de localisation des utilisateurs d'Android, et n'est pas beaucoup plus claire sur ce qu'elle en fait[/quote]
Toujours aussi objectif notre chantre du clone à deux balles. Il a tout quoté sauf ce qui l'arrangeait.

avatar ricchy 25/06/2010 - 14:05

Echellon powaaaaa

avatar ironseb 25/06/2010 - 14:11

Gentil Apple qui se conduit ... comme le vilain Google.

avatar NicolasO 25/06/2010 - 14:42

C'est faux de dire que Google n'est pas plus clair.
Au premier allumage d'un telephone Android la question est pose.
En cas de refus, le telephone reste parfaitement utilisable.

(On ne bloque pas itunes Store, on a pas a apprendre ce phenomene et aller sur une page gardee la plus secrete possible. Tout est totalement clair et transparent.)

avatar manu1707 25/06/2010 - 15:07

Juste au cas où j'ai gardé ça pour nos chers brewenn et bluheim :
http://www.gizmodo.fr/2010/06/19/les-google-cars-ont-aussi-sniffe-des-mots-de-passe.html

Nan au cas où ils voudraient faire de la désinformation ^^

Alors ? (oui ce n'est pas lié aux smartphone mais aux pratiques de google je te le concède brewenn)

Par contre lors de la MAJ il m'a demandé moi ... C'est un faux problème que vous évoquez là non ?

avatar rl33 25/06/2010 - 15:36

@taz_60

T'es bien le bon gars du village toi, non ?
Tu sais le mec un peu benêt (non, en fait vraiment très très benêt, enfin l'idiot du village si tu veux), enfin bref, ce que tu nous sors là c'est comme si sur un site dédié à Sony et à la PS3 sortait des tas d'articles pour vanter la X360 et à contrario cracher sur la PS3, c'est débile, non ?
MacGeneration est dédié à au Mac ainsi qu'à tout l'univers Apple, ils vont quand même pas nous pondre des articles pour flinguer Apple et ses produits et des articles pour nous vanter Android, il faut quand même songer 5 petites minutes à arrêter d'être 'CON', tu crois pas ?

avatar marc_os 25/06/2010 - 15:59

@ bluheim et Bilbo

Je me demande qui a mal lu...

[quote]
Même si on est forcé d'accepter la mise à jour des conditions de l'iTunes Store, on peut très bien couper les services de localisation dans les Réglages d'iOS, section "Service de localisation". L'iOS 4 a grandement affiné le contrôle de ces services : [b]on peut préciser quelle application peut accéder à quelles informations[/b], et même savoir si une application a utilisé la géolocalisation dans les dernières 24 heures.
[/quote]

Donc on est obligé d'accepter qu'Apple puisse collecter ces données d'une part, mais d'autre part on peut interdire par exemple à iTunes de les utiliser....

Bilbo, si je comprends bien l'article, tu peux donc utiliser ton logiciel de plan avec geolocalisation sans pour autant donner tes coordonnées à Apple. Ce n'est donc pas un vrai problème, non ? (Sauf si pour cela tu utilises un logiciel Apple concerné par la nouvelle licence).

avatar Anonyme (non vérifié) 25/06/2010 - 16:14

@marc_os : le vrai vrai problème des deux gars en question, ce n'est pas la localisation, en fait. C'est juste que tu ne puisse pas refuser les conditions de l'iTunes Store. Mais visiblement, ils ne sont pas super au courant qu'on peut débrayer la géolocalisation. Donc bon…

Pages